Nautisme info

Tour de France à la voile: Groupama 34 dangereux leader

Tour de France à la voile: Groupama 34 dangereux leader
juillet 08
09:49 2014
La 1ère étape de ralliement (coef. 3) était le premier grand tournant de ce 37ème Tour de France à la Voile. Groupama 34 l’a négocié avec brio en remportant la course. Le tenant du titre confirme son leadership et creuse son avance sur Courrier Dunkerque 3. Les Dieppois venus en nombre sur les pontons ce lundi, ont accueilli chaleureusement des marins fatigués, ravis de faire escale dans la ville normande.

L’étape de ralliement entre Dunkerque et Dieppe (110 milles) a été une épreuve particulièrement éprouvante physiquement. Partis sur les chapeaux de roues sous spi dans vingt nœuds de vent établis, les M34 ont ensuite plongé dans la nuit au près dans une mer hachée levée par un courant contraire. Les concurrents ont passé presque dix-huit heures dans les filières, une position particulièrement inconfortable qui blesse les hanches et le ventre. Ils ont dû faire preuve d’une grande endurance pour enchaîner les incessants virements de bord et les changements de voiles d’avant au ras de la côte, où ils sont allés chercher une mer moins dure qu’au large. Puis il a fallu être patient pour négocier le petit temps qui s’est installé dans la journée. Après la brise exigeante pour les hommes, les équipages ont dû se concentrer pour tirer le meilleur parti de leur bateau dans un vent mollissant.

 

Pour s’imposer sur le Tour de France à la Voile, il faut à tout prix être constant. L’alternance de parcours techniques et d’étapes de ralliement offshore à un rythme soutenu pendant trois semaines ne laisse pas de place au hasard. Les coups d’éclat ne suffisent pas. Non seulement il faut être le meilleur mais il faut être le meilleur tout le temps ! C’est peut-être le talon d’Achille de Courrier Dunkerque 3, actuellement second au classement général. Daniel Souben et ses hommes peuvent réaliser un sans faute un jour mais commettre quelques petites erreurs le lendemain qui leur font perdre des points au classement général. Quand il n’est pas en tête, l’équipage de Groupama 34 est toujours à l’affût, prêt à sauter sur la moindre occasion pour dépasser ses adversaires. C’est ce scénario qui s’est déroulé au cours de cette première étape de ralliement. Team Oman Sail et Courrier Dunkerque 3 ont été tour à tour leaders de la flotte mais Fabien Henry et ses équipiers n’ont rien lâché. Troisièmes au départ, la stabilité de leur vitesse leur a permis de décrocher la victoire à l’issue d’une véritable course marathon. Team Oman Sail et Courrier Dunkerque 3 ont vécu plusieurs « passages à vide » comme le décrit Sidney Gavignet. Des moments pendant lesquels ils n’arrivaient pas à trouver les bons réglages alors que Groupama 34 continuait sur sa lancée avec une infaillible régularité.

 

Cependant, même si un duo Groupama 34 / Courrier Dunkerque 3 commence à se dessiner, les dés sont loin d’être jetés. La progression de Team Oman Sail et de Bretagne – Crédit Mutuel Elite, respectivement 3ème et 4ème au classement général ce soir, prouve bien que le jeu reste ouvert. Chacun observe son voisin et tire des enseignements de ses progrès et de ses erreurs. Par-dessus tout, la motivation de gagner est un vrai moteur. Gagner, c’est bien l’intention du dynamique équipage de Normandy – Acerel qui parvient à conserver sa première place au classement amateur. Les Normands ont même réussi à voler une place au classement général aux Suisses de Ville de Genève – Carrefour Addictions. Toulon Provence Méditerranée – COYCH sont seconds au classement amateurs devant Nantes – Saint Nazaire et Be. Brussels – Bienne Voile.

Les mots de :

Sidney Gavignet, skipper de Team Oman Sail :

« Nous ne faisons pas une mauvaise manche mais il y a eu des moments où nous n’avons pas réussi à trouver les bons réglages pour aller vite. Courrier Dunkerque 3 a aussi souffert de ce genre de passages à vide. Groupama 34 non… Après cette première étape de ralliement, un quarter de tête commence à se dessiner avec Groupama 34, Courrier Dunkerque 3, Bretagne – Crédit Mutuel Elite et nous. Et au sein de ce quartet, Groupama 34 et Courrier Dunkerque 3 forment un noyau dur en tête de flotte. Mais la compétition reste ouverte parce que tout le monde est en train de progresser. On s’observe les uns les autres et on essaye de reproduire les réglages, ça fait partie du jeu ! Certains éléments de compréhension commencent à ressortir concernant le réglage des voiles. Sinon, que dire à part que cette étape a tout simplement été horrible physiquement. Passer autant de temps au près dans les filières est une vraie torture ! ».

 

Fabien Henry, skipper de Toulon Provence Méditerranée – COYCH

« Nous sommes fatigués, c’était une étape difficile. Au début, on a cravaché, cravaché, nous avons beaucoup travaillé la vitesse du bateau. Sur la fin, c’était dur car le vent a nettement baissé. Nous avons vraiment peu dormi. Nous sommes contents, nous avons fait une très belle course. Mais la route est encore longue, nous n’en sommes qu’au début du Tour. Il faut continuer comme ça et persévérer ! »

 

Daniel Souben, skipper de Courrier Dunkerque 3

« Ca fait dix ans que nous nous arrêtons à Dieppe et ça fait toujours plaisir d’arriver ici. Nous sommes toujours bien reçus ! Groupama 34 a toujours été dans le match. C’est vrai que nous avons fait un beau départ avec Team Oman Sail. Toute la première partie s’est faite sous spi au portant, puis on est remonté contre le vent quasiment jusqu’à Dieppe. Nous avons eu un petit coup de fatigue avant d’arriver à Gris-Nez et Groupama 34 nous a passé. On l’a repassé au large de Boulogne-sur-Mer. Sur la fin, ils ont été un peu plus habiles que nous, ils ont sans doute su rester plus lucides (…) »

 

Félix Pruvot, navigateur sur Bretagne – Crédit Mutuel Elite

« Nous avons pris un mauvais départ, et nous avons fait deux petites erreurs au début sur le parcours technique qui comprenait des bouées de dégagement. On s’est accroché et on finit à quelques longueurs de Courrier Dunkerque 3 et de Team Oman Sail. Nous sommes bien revenus dans le jeu. Mais nous sommes un peu déçus car nous avons passé une longue nuit à bosser dur pour gagner des mètres petit à petit et au final, Courrier Dunkerque 3 et Team Oman Sail sont quand même devant nous (…) »

 

Baptiste Choquenet, skipper de Normandy-Acerel

« Nous avons pris un très mauvais départ. C’est vraiment positif car on s’est remis dans le match alors qu’on était loin derrière. On a touché la bouée et on a dû faire un 360. Nous avons essayé de travailler au mieux toute la nuit. Vers 4-5 heures du matin, on arrive au Cap Gris-Nez, et on remonte sur Toulon Provence Méditerranée-COYCH. Nous étions au taquet ! Nous sommes passés devant ! Il y a des phases de transition délicates à gérer, comme le petit matin où il faut rester alerte. De ce point de vue, on a plus d’expérience que les Sudistes qui sont plus jeunes. »

 

Brieuc Oger, régleur de génois à bord de Nantes – Saint Nazaire

« C’était dur physiquement, c’était engagé. Nous avons fait 90 milles au près, nous étions au rappel toute la nuit, à bloc. Ça a molli ce matin, nous avons pu aller dormir un peu. Nous avons choisi de tirer un bord vers la gauche ce qui nous a permis de nous rapprocher de la flotte. Nous avons cru à cette option pendant pas mal de temps et finalement ce n’est pas passé. Maintenant, nous allons faire un débriefing. Nous sommes confiants, on bosse dans le bon sens et on y croit ! »

 

Delphine Wolters, skipper de Be.Brussels – Bienne Voile

« Nous sommes cramés. On a eu froid. Mais ce n’était pas si mal. Nous avons bien tenu avec les autres jusqu’au Cap Gris-Nez. C’est plutôt sympa car c’est notre première de nuit ensemble. A la première descente sous spi, nous avons réussi à rattraper trois bateaux mais nous avons raté notre dernière manœuvre. On a été longtemps au contact avec Nantes – Saint Nazaire et Ville de Genève – Carrefour Addictions, ce qui prouve que, niveau vitesse, on n’est pas si mal. Et après avoir doublé Gris-Nez, la fatigue a commencé à se faire sentir. C’était un peu dommage mais on est quand même contents de notre étape. Nous n’avons rien cassé. Hier, sur les parcours techniques, on commençait à bien se caler. Nous progressons. »

 

Classement général provisoire avec 6 courses :

1 Groupama 34, Franck Cammas        195 pts

2 Courrier Dunkerque 3, Daniel Souben 189 pts

3 Team OmanSail, skipper, Sidney Gavignet     180 pts

4 Bretagne – Crédit Mutuel Elite, skipper Nicolas Troussel          176pts
5 Normandy – Acerel, Baptiste Choquenet         166 pts

6 Ville de Genève – Carrefoux Addictions, Nicolas Groux           164 pts

7 Toulon Provence Méditerranée, Florian Simonnot       156 pts

8 Nantes Saint-Nazaire, Jean-Baptiste Gellée     149 pts

9 Be Brussels Bienne Voile, Delphine Wolters et Yann Burkhalter           136 pts

 

Classement général technique provisoire après 5 courses :

1 Groupama 34, Franck Cammas          120 pts

2 Courrier Dunkerque 3, Daniel Souben          117 pts

3 Team Oman Sail, skipper, Sidney Gavignet    111 pts (…)

 

Classement général amateur provisoire après 6 courses :

1 Normandy – Acerel, Baptiste Choquenet       166 pts

2 Toulon Provence Méditerranée, Florian Simonnot       156 pts

3 Nantes Saint-Nazaire, Jean-Baptiste Gellée     149 pts

4 Be Brussels Bienne Voile, Delphine Wolters et Yann Burkhalter           136 pts

 

Les courses

8h30 : Départ ponton pour deux parcours techniques

14h : Retour ponton

15h : Départ ponton pour le midlogue

17h30 : Retour ponton

18h : Remise des prix sur la grande scène du Village Animations

18h30 : Meet the Skippers sur la grande scène du Village Animations !

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Les dernières actus du Tour de France à la voile

Partager

Articles en relation