Nautisme info

Tour de France à la voile vu par la Team Groupama

Tour de France à la voile vu par la Team Groupama
juillet 28
09:45 2014
C’est ce samedi 26 juillet à Nice que le Tour de France à la Voile 2014 a pris fin avec une belle victoire de Courrier Dunkerque devant Groupama 34 et Oman Sail. Le vainqueur de l’édition 2013 n’aura donc pas réussi le doublé malgré le superbe retour effectué en Méditerranée par Franck Cammas et son équipage. Troisième du classement des courses au large, Groupama 34 remporte le classement des parcours techniques.

Leader du Tour jusqu’à l’arrivée de la deuxième étape de ralliement, Groupama 34 n’est jamais parvenu à combler les 25 points concédés à Courrier Dunkerque entre Dieppe et Granville. Très bien préparé et décidé à renouer avec la victoire sur le Tour, l’équipage de Daniel Souben a géré son avance avec intelligence, ne cédant pas à la pression et aux possibles doutes générés par la fonte de son avance.

Interrogé à son retour à quai après une jolie victoire dans la dernière étape du Tour 2014 et l’ultime manche disputée en M34, le skipper Groupama déclarait : « Nous sommes déçu car nous n’étions pas venus pour faire deuxième sur ce Tour. Bravo à Courrier Dunkerque qui a mieux maîtrisé que nous l’ensemble de la course, notamment sur les courses au large sur lesquelles il n’a aucune contre performance. C’est clairement là que le classement général s’est joué et nous y avons cumulé deux mauvais résultats ».

Ce n’est pourtant pas pour cette raison que Franck Cammas remet en question la qualité de ses hommes : « On avait le potentiel pour gagner mais nous n’avons pas eu de réussite sur ces parcours là. Il y a eu des petites erreurs, quelques grains de sable avec des pertes de points un peu bêtes mais ca n’empêche pas que ce groupe peut largement gagner à nouveau un Tour de France ».

L’adoption des voiles monotypes a-t-elle eu une influence sur le résultat : « Non, je ne crois pas même si les courses étaient plus resserrées avec notamment les jeunes et les amateurs qui étaient en mesure de gagner des manches au contraire de l’an dernier. Les vitesses étaient très proches mais on retrouve quand même les quatre mêmes bateaux devant. Sur les courses au large, la même hiérarchie s’installait toujours ».

Contraint de ne rejoindre son équipe qu’à Roses pour cause de championnat d’Europe de Nacra 17, Franck Cammas ne se cache pas : « On savait que ce n’était pas la meilleure solution mais je ne pouvais pas faire autrement. Je l’ai fait à moitié et même moins car je n’ai participé à aucun entrainement et ce n’est pas la meilleure façon de préparer une course. De ce point de vue, Courrier Dunkerque a été beaucoup plus efficace avec le Tour comme principal objectif de l’année. Le changement de barreur et de skipper désorganise forcément une équipe. La communication avec l’équipage n’est pas la même et même pour moi, il a fallu un peu de temps pour retrouver les automatismes et la constance nécessaire ».

Reste maintenant à remercier l’ensemble de l’équipe Groupama sur ce Tour. Qu’ils soient navigants ou membre de l’équipe à terre (préparateur, chauffeur, logistique, cuisinière, ostéopathe ou communication), ils se sont tous consacrés à leur tâche avec enthousiasme et détermination.

Quand à Franck, il prend demain matin l’avion pour Rio avec Sophie de Turckheim afin de disputer le Test Event Olympique en Nacra 17. Autant dire que le skipper Groupama ne va pas avoir le temps de gamberger…

Partager

Articles en relation