Nautisme info

Transat AG2R: C’est parti pour 3890 milles jusqu’à Saint Barth’

Transat AG2R: C’est parti pour 3890 milles jusqu’à Saint Barth’
avril 07
16:01 2014

A RETENIR 

–         Un côtier très disputé en baie de La Forêt

–         Plus d’une centaine de bateaux spectateurs

–         Match serré entre Cercle Vert et Bretagne-Crédit Mutuel Performance

 

____________________
LE CHIFFRE DU JOUR 

7 000 : c’est le nombre de personnes qui ont suivi le départ de la 12èmeTransat AG2R LA MONDIALE.

____________________

Ce dimanche à 13 heures, les 15 duos de la 12e Transat AG2R LA MONDIALE se sont élancés pour leur grande régate transatlantique. Les tenants du titre, Gildas Morvan/Charlie Dalin (Cercle Vert) et le tandem Corentin Horeau/Michel Desjoyeaux (Bretagne-Crédit Mutuel Performance) ont dominé le parcours côtier en baie de Concarneau et pointent en tête au moment de parer le nord des Glénan. Premier point chaud de ce début de course : le passage d’un front cette nuit.

Il ne manquait plus qu’un brin de soleil pour parfaire le tableau sur la ligne de départ. Le coup d’envoi a été donné à l’heure dans des conditions clémentes : 10/12 nœuds de sud-sud-ouest, petit clapot. Avant de voir l’horizon s‘ouvrir devant eux, les navigateurs ont d’abord dû s’affranchir d’un parcours côtier de 10,5 milles en baie de Concarneau, un exercice que tous redoutaient ce matin, au moment des embrassades sur des pontons noirs de monde.

Un côtier au contact

A 13 heures, alors que Gedimat et La Cornouaille étaient rappelés pour revenir passer la ligne (départ anticipé), le double mixte Alexia Barrier/Laurent Pellecuer (30 Corsaires) exécutait un départ canon. La suite s’est jouée au sein d’un groupe de 7/8 bateaux au contact : Cercle Vert, Bretagne-Crédit Mutuel Performance, Generali, Made in Midi, Interface Concept, 30 Corsaires, Skipper Macif et Safran.

A l’issue du bord de spi, à la marque Cap Coz, devant leur fief de Port-La-Forêt, les tenants du titre Gildas Morvan et Charlie Dalin, pourtant auteurs d’un départ médiocre, prennent les devants, talonnés par les locaux Corentin Horeau et Michel Desjoyeaux (Bretagne-Crédit Mutuel Performance). Ces deux grands favoris vont faire le show en tête, devant une bonne centaine de plaisanciers, vedettes à passagers, vieux gréements et petites embarcations en tout genre, venues assister au spectacle.

Cap au sud-ouest, vers le front

Ces parcours techniques où la flotte navigue au contact et doit manœuvrer autour de nombreuses bouées sont toujours des moments délicats, car le risque de collision est présent. Les marins n’avaient donc qu’une hâte : sortir de la baie de La Forêt et retrouver le grand large, cap vers les Canaries.

Pourtant, la météo va se dégrader au fil de la journée et dans la nuit au passage d’un front froid. Le vent de sud-ouest pourrait dépasser les 35 nœuds dans les rafales et la mer va grossir, jusqu’à atteindre 3 à 4 mètres de creux à l’entrée du Golfe de Gascogne. Les Figaro seront au près, bâbord amure, matossés à bloc et par moment, sous petite voile d’avant. Ce sera le premier point chaud et le premier point stratégique important de ce début de traversée. Pas sûr que les tandems aient le temps de manger chaud ce soir. Pas sûr non plus que les conditions soient idéales pour dormir, entre deux sauts de vagues.

_____________________
ILS ONT DIT:

 

Corentin Horeau, joint par Iridium à 15H45, Bretagne – Crédit Mutuel Performance : « C’était super, une belle bagarre avec Cercle Vert, c’était un peu chaud de temps en temps. Là, on part au près un peu débridé avec 20-21 nœuds de vent, on est tous groupés, Interface grimpe un peu. Il y a un petit peu de mer. Je pense que ça va monter progressivement. C’est pas mal ce début de course, on aurait aimé ressortir en tête de la baie de Port-la-Forêt, mais c’est bien, le bateau va vite, on est contents. C’est important d’être bien placé après le parcours. On va a la rencontre d’un front, il faut aller le chercher le plus vite possible, après il faudra faire du sud et aller vite vers le cap Finisterre, car une dorsale peut nous bouffer si on est un peu en retard. Donc il faut être dans le bon tempo. On est très groupés,  Cercle Vert est au vent, Generali sous le vent, les Macif sont un peu derrière. On est tout les deux sur le pont avec Michel (Desjoyeaux). J’étais rentré à l’intérieur du bateau pour regarder les cailloux à la pointe de Penmarch. Sinon nous sommes au rappel, matossés à bloc… »

 

_____________________
ILS ONT DIT (AVANT DEPART)

 

Michel Desjoyeaux, Bretagne-Crédit Mutuel Performance : « J’espère qu’on prendra un aussi joli départ qu’au prologue et qu’on fera au moins aussi bien. Ce serait pas mal pour démarrer. Je suis super à la bourre ce matin, comme souvent les jours de départ. Mais au final, c’est la ligne d’arrivée qui compte, pas la ligne de départ. »

 

Laurent Pellecuer, 30 Corsaires : « Je suis conquérant ! Il faut passer ce premier front rapidement et on aura droit à une grande glissade. Je veux la faire pleine balle. On va se contrôler au millimètre pendant 24 heures, après on fera marcher sous spi le bateau le plus vite possible, et on attaquera la transat dans une semaine. J’ai une grosse envie de partir ! »

 

Gildas Mahé, Interface Concept : « Mon souhait ? Faire un bon résultat, une bonne transat, une bonne entente, et beaucoup de plaisir. Après le parcours côtier, il faut sortir de la baie avec des bonshommes en bon état, le bateau en bon état, les voiles en bon état…  Ca va être serré, il n’y aura pas 2 milles d’écart. Il faudra être dans le paquet de tête. »

 

_____________________
CLASSEMENT DU 6/04/2014 A 16H

 

1 – Gildas Morvan / Charlie Dalin – CERCLE VERT

2 – Corentin Horeau / Michel Desjoyeaux – BRETAGNE – CREDIT MUTUEL PERFORMANCE

3 – Nicolas Lunven / Eric Peron – GENERALI

4 – Fabien Delahaye / Yoann Richomme – SKIPPER MACIF

5 – Gwenael Gbick / Kito De Pavant – MADE IN MIDI

6 – Jean Le Cam / Gildas Mahé – INTERFACE CONCEPT

7 – Paul Meilhat / Gwenolé Gahinet – SAFRAN – GUY COTTEN

8 – Thierry Chabagny / Erwan Tabarly – GEDIMAT

9 – Alexia Barrier / Laurent Pellecuer – 30 CORSAIRES

10 – Gérald Veniard / Jeanne Grégoire – SCUTUM

11 – Ronan Treussart / Simon Troel – ENTREPRENDRE EN CORNOUAILLE

12 – Roland Jourdain / Martin Le Pape – LA CORNOUAILLE

13 – Yannig Livory / Guillaume Farsy – LORIENTREPRENDRE

14 – Mathieu Forbin / Arthur Prat – GUADELOUPE GRAND LARGE 1

15 – Nicolas Thomas / François Guibourdin – GUADELOUPE GRAND LARGE 2  – À 1,58mn du premier

Partager

Articles en relation