Nautisme info

TRANSAT AG2R: Gedimat a dématé

TRANSAT AG2R: Gedimat a dématé
avril 19
09:36 2014
A 21h TU (23 h heure française), Gedimat a démâté. Le tandem Thierry Chabagny et Erwan Tabarly naviguait alors dans des conditions maniables (15-18 nœuds de vent) au reaching. Les marins font actuellement route au moteur vers Madère après avoir été ravitaillés en gasoil par le bateau média Etoile. Ce matin, les 13 équipages de la Transat AG2R LA MONDIALE naviguent enfin sous spi. Un soulagement pour les nordistes. Les sudistes, eux, poursuivent leur folle cavalcade dans des alizés soutenus.

 

« On avait du vent pour 15 à 18 nœuds d’ouest avec une mer peu agitée, du soleil. Nous commencions à tirer la barre et aller vers du vent de plus en plus adonnant. Nous devions envoyer le spi vers 4h00 du matin. On allait vers le beau temps, le portant » racontait Thierry Chabagny ce matin à la vacation de 5h. Un terrible coup du sort pour l’équipage de Gedimat, premier au classement de 19 h hier soir. Si les raisons du démâtage restent encore inexpliquées, les deux skippers de Gedimat ne peuvent s’empêcher de penser au démâtage de Cercle Vert (Gildas Morvan/Charlie Dalin) survenu en tout début de course. « A priori, c’est le même problème qu’a eu Gildas Morvan sur Cercle Vert. C’est un défaut de fabrication je pense, car ça arrive aussi sur des gréements neufs » soulignait Thierry Chabagny. Pour l’heure, le tandem se dirige vers Madère, à 800 milles de leur position, avec pour objectif de rentrer le plus rapidement possible en Bretagne pour réparer leur monture pour la suite de la saison.

Changement d’exercice au Nord

Au nord, les équipages ont enfin choqué les écoutes et s’apprêtent à envoyer le spi dans la matinée. Après cinq jours à tricoter face au vent et à naviguer penchés, le trio de tête (Made in Midi, Interface Concept et Bretagne-Crédit Mutuel Performance), encore leader du classement provisoire, pointe les étraves vers le but. « C’est bien, qu’est ce que c’est bien ! On ne fait plus du près comme des bourrins. Toute la nuit, on a été un peu débridé et de plus en plus débridé. Nous allons vers du portant. On n’est pas encore sous spi mais c’est imminent. » racontait Jean Le Cam tôt ce matin, trop heureux de pouvoir enfin enlever son ciré. Les hommes de la face nord sont en effet restés emmitouflés depuis Concarneau, alors qu’au Sud, les marins ont enfilé shorts et maillot depuis belle lurette. Au nord, c’est enfin l’été et ça accélère. Les compteurs affichent désormais des vitesses proches de 8 nœuds.

Les Sudistes engrangent des milles à vitesse grand V

L’écart entre le groupe du nord et du sud se resserre. Il ne reste que 120 milles entre Made in Midi et Skipper Macif. Poussés ce matin par un alizé bien soutenu (entre 25 et 30 nœuds), les sudistes allongent la foulée vers Saint-Barthélemy. Le plus rapide de la flotte ce matin était La Cornouaille avec 209 milles avalés en 24 heures. Les tandems ne font qu’accélérer. « Nos routages n’ont pas évolué, ils nous font toujours arriver le 27 avril au matin, soit dimanche matin ! » avouait Fabien Delahaye (Skipper Macif) à la vacation de 5 h. Les six premiers Figaros Bénéteau 2 de l’option sud ont doublé le Cap Vert cette nuit. 30 Corsaires n’est passé qu’à 20 milles de l’archipel… Après quelques empannages de recalage cette nuit, les voilà sur le bon bord (tribord amures) qui devrait les mener vers l’arc antillais. Il leur reste 2 000 milles à parcourir avec pour seul horizon l’océan à perte de vue animé par les couchers et levers de soleil colorés… aussi beau et vaste qu’un champ de tulipes en Hollande.

_____________________
LES MOTS DES MARINS

 

Thierry Chabagny joint par iridium à 5h00 : “On a pris le mât sur la figure”
« On a pris le mât sur la figure, il y a un bas-hauban qui a cassé net juste un peu au-dessus du ridoir. On était au reaching sous grand-voile et génois. Le mât a cassé à quatre mètres au-dessus du pont. C’est hyper rapide, ça ne dure même pas une seconde. Après, il faut tout ramasser tant bien que mal. On a  réussi à sauver la grand voile, le génois et un peu la bôme. Le reste du mât, on n’a pas réussi à le sortir, ça risquait d’abîmer la coque. On avait du vent pour 15 à 18 noeuds d’ouest avec une mer peu agitée, du soleil. On commençait à tirer la barre et aller vers du vent de plus en plus adonnant. On devait envoyer le spi vers 4h00 du matin. On allait vers le beau temps, le portant. Il faut demander aux experts la raison de ce démâtage. A priori, c’est le même problème qu’a eu Gildas sur Cercle Vert. C’est un défaut de fabrication je pense car ça arrive aussi sur des gréements neufs. On a sécurisé le bateau et puis on a appelé la direction de course. Je savais que le bateau étoile n’était pas loin, il est revenu nous voir et nous a donné du gasoil pour pouvoir nous dérouter vers Madère. Il faut ramener le bateau le plus vite possible vers l’Europe et la Bretagne et trouver une solution pour récupérer un mât. La solution la plus courte est de passer par Madère et éventuellement refaire du fuel là-bas. »

Jean Le Cam, Interface Concept : “Changement d’exercice aujourd’hui, on va passer du près au portant.”
“C’est bien, qu’est ce que c’est bien ! On ne fait plus du près comme des bourrins. Toute la nuit on a été un peu débridé et de plus en plus débridé. On va vers du portant. On n’est pas encore sous spi mais c’est imminent. Nous avons eu entre 15 et 18 nœuds de vent, ça marche plutôt assez rapide. Pour une fois, on va tout droit là où on veut aller avec du vent relativement stable. C’est plutôt pas mal. Par contre, on a eu un coucher de soleil superbe. J’ai rarement vu ça ! C’était impressionnant, d’une beauté extraordinaire, peu commune. Le soleil était rouge et éclairait les nuages. Tout le ciel était rouge et rose. Quand le soleil a disparu, toute cette couleur est restée très longtemps. C’était somptueux ! On va vers du vent portant. Ça fait quand même 5 jours que l’on est au près à faire du cap et de la vitesse. Changement d’exercice aujourd’hui, on va passer du près au portant. Je ne savais pas que Gedimat avait démâté. J’y pensais car hier, on était débridé et tu sais quel est le dernier moment où tu vas faire souffrir un peu le matos. Merde ! “

Fabien Delahaye, Skipper Macif : “C’est un grand tribord dominant jusque Saint-Barth.”
” Le vent est enfin rentré, on attendait ça plus tôt dans la fin de soirée, ça a mis du temps à rentrer. Du coup, on a été contraint de faire des petits empannages dans 20 à 25 nœuds. Là, il y a des rafales à 30 nœuds, ça cavale bien. Les 30 nœuds d’alizé ce n’est pas les 30 nœuds dans le nord. La mer est assez bien ordonnée. Il n’y a pas de mauvaises vagues, c’est assez sécurisant. Ca navigue assez facilement. Globalement, il y a 25 nœuds moyens avec des rafales à 30 donc ça reste très maniable. Globalement, tous nos routages nous font faire un seul bord vers  Saint-Barth avec un vent qui tourne un peu la journée et la nuit. C’est un grand tribord dominant jusque Saint-Barth. Courage à Thierry et Erwan. C’est le deuxième démâtage sur cette transat, ça n’arrive pas souvent sur les Figaro qui sont des bateaux solides. Ça fait peur, c’est la série noire.”

_____________________
CLASSEMENT DU 19/04/2014 A 5H

 

     Distance à l’arrivée  Ecart
1 Made in Midi Gwenael Gbick – Kito De Pavant 1900,44
2 Interface Concept Jean Le Cam – Gildas Mahé 1903,61 3,17
3 Bretagne – Crédit Mutuel Performance Corentin Horeau – Michel Desjoyeaux 1925,32 24,88
4 Skipper Macif Fabien Delahaye – Yoann Richomme 2025,15 124,72
5 Safran – Guy Cotten Gwenolé Gahinet – Paul Meilhat 2033,42 132,99
6 La Cornouaille Roland Jourdain – Martin Le Pape 2037,57 137,14
7 Generali Nicolas Lunven – Eric Peron 2040,04 139,60
8 Scutum Gérald Veniard – Jeanne Grégoire 2051,01 150,58
9 Guadeloupe Grand Large 1 Mathieu Forbin – Arthur Prat 2067,54 167,10
10 30 Corsaires Alexia Barrier – Laurent Pellecuer 2084,26 183,82
11 Entreprendre en Cornouaille Simon Troel – Ronan Treussart 2095,00 194,56
12 Lorientreprendre Yannig Livory – Guillaume Farsy 2155,02 254,59
13 Guadeloupe Grand Large 2 Nicolas Thomas – Francois Guibourdin 2204,72 304,29
NL Gedimat Thierry Chabagny – Erwan Tabarly
ABD Cercle Vert Gildas Morvan – Dalin Charlie

 

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Suivre la Transat AG2R

Partager

Articles en relation