Nautisme info

Transat AG2R: Le grand échiquier

Transat AG2R: Le grand échiquier
avril 15
11:07 2014
Au Nord comme au Sud, il est trop tard pour changer d’avis. Alors, les 14 équipages avancent leurs pions, profitent de la moindre bascule, du moindre souffle d’air pour faire glisser leur monture. Sur cet immense échiquier qu’est l’océan Atlantique, la régate bat son plein. A l’Ouest, Interface Concept, Made in Midi et Gedimat se livrent une bataille d’enragés au près. Dans le Sud, trois duels se sont formés : Generali/Scutum, Safran-Guy Cotten/La Cornouaille et 30 Corsaires/Skipper Macif. Sous spi, tout se joue aux réglages pour ne pas perdre une miette sur son adversaire le plus proche.

Les marins de l’Ouest obliquent vers la route directe. Ils naviguent au près par 10 nœuds de vent de nord-ouest sur une mer légèrement onduleuse. Si Michel Desjoyeaux et Corentin Horeau (Bretagne – Crédit Mutuel Performance) font toujours cavaliers seuls au Nord, trois compères un peu plus proches de l’orthodromie ne se lâchent pas d’une semelle depuis hier soir. Interface Concept et Made in Midi naviguent bord à bord, suivis 4 milles derrière par Gedimat. De quoi pimenter la course jusqu’aux Antilles… Le moral est bon chez les partisans de l’Ouest, car le vent réel est ce matin plus établi et un peu plus fort que ce qu’indiquaient les fichiers. A noter que Guadeloupe Grand Large 1 a fait le choix de se positionner au Nord de la route de directe. Mathieu Forbin et Arthur Prat sont à 100 milles en ligne droite d’Interface Concept.

 

Sous spi pour rejoindre les alizés

 

Au Sud, c’est presque l’autoroute des vacances. Les équipages ont hissé les spis hier en début de soirée. Ils glissent ce matin entre 6 et 7 nœuds poussés par 10 nœuds de vent. Pour eux aussi, la réalité demeure bien meilleure que les fichiers ! Seuls Lorientreprendre et Guadeloupe Grand Large 2 progressent encore au près le long des Canaries. Les sudistes devraient commencer à toucher les alizés demain soir (mercredi).

 

Aquarium géant

 

Bancs de dauphins, rorqual, baleines, orques, la faune marine accompagne les Figaro Bénéteau 2. Les marins, entre deux réglages, se régalent de ces moments magiques. « Nous avons vu des sauts de baleines, des dauphins et des méduses à voile. Ce sont des espèces de méduses qui sont sur l’eau, translucides avec des reflets violets. C’est très joli » racontait Jean Le Cam à la vacation de 5 h. La température a augmenté, les habitacles sont secs, les siestes sur le pont un peu plus longues… Pour tous, c’est le grand bonheur d’être en mer.

 

_____________________
LES MOTS DES MARINS

 

Jean Le Cam, Interface Concept

« Nous sommes à la bagarre avec Kito et nous ne sommes pas loin de Gedimat. Nous avons des vents moyens avec une mer belle, et nous sommes au près. Nous sommes gîtés pas plus de que de raison. Il ne fait pas trop chaud, pas trop froid. C’est super agréable. Nous attendons une bascule de vent, pour nous rapprocher de la route, pas tellement pour aller vers le Sud en soi. Quant à notre option, nous en saurons plus dans une semaine. Ceux qui sont partis dans le Sud investissent pour la suite. Nous avons vu des sauts de baleines, des dauphins et des méduses à voile. Ce sont des espèces de méduses qui sont sur l’eau, translucides avec des reflets violets. C’est très joli. Avec Gildas à bord, ça roule. »

 

Gwen Gbick, Made in Midi :

« C’est une bonne bagarre avec Gedimat et Interface Concept. Ça a commencé hier, nous sommes à vue avec Interface Concept. Le vent oscille entre 8 et 10 nœuds, toujours de Nord-Ouest. Nous avons eu des périodes très instables cette nuit. Nous sommes restés collés sous un nuage et Interface Concept lui, est passé. La mer est plate avec un petit clapot. Il ne faut pas que le vent tombe trop parce qu’avec le clapot cela va être compliqué. Nous l’avons de face. Les fichiers météo n’annoncent pas beaucoup de vent mais globalement nous en avons un peu plus qu’indiqué. Il faut faire notre route en espérant avoir un peu plus de vent. Nous savons qu’au Sud les bateaux vont vite mais ils ne font pas tellement la route. Nous croyons à fond à notre option. L’ambiance à bord est top, avec des conditions météo supers. On profite de chaque instant qui passe. »

 

Martin Le Pape – La Cornouaille :

« Comment pourrait-on aller mal avec des conditions comme on a ?! Nous glissons sous spi depuis hier soir, avec une dizaine de nœuds et avec les dauphins qui nous accompagnent. Les conditions sont agréables. Nous essayons d’être dans le coup. Les autres aussi vont vite, il ne faut rien lâcher. Il y a un match dans le match dans le Sud. Nous espérons que l’option nord paiera moins. La journée de demain ne devrait pas être facile. Demain soir, nous devrions entrevoir du vent un peu plus dans l’axe et nous devrions faire quelques empannages de magicien. Avec Bilou, nous discutons beaucoup météo pour être plus malins que les petits futés de la course. Cette après midi j’ai dormi sur le pouf sur le pont à 18 heures au soleil, avec un petit coca et une petite brise de 10 nœuds, c’était vraiment magique. Pour le moment, les fichiers font passer la route Nord devant, mais cela peut changer. Ce qui nous a décidés à faire la route sud, c’est qu’on la trouvait moins risquée que la nord. »

 

Guillaume Farsy, Lorientreprendre :

« Ce matin, ça se passe plutôt très bien car le vent est stable depuis hier soir. Depuis 23 heures nous avons bien dormi. Il fait bon dehors et dans le bateau, qui est sec. On met même le pyjama pour dormir ! Nous sommes au près très serré. Aujourd’hui les conditions devraient rester identiques et nous devrions envoyer le spi demain mercredi. Nous faisons l’option Sud, choix que nous avions pris bien avant La Palma. Nous sommes actuellement plutôt très contents de notre stratégie. Au Nord, ils risquent de passer un peu de temps au près. Leur difficulté sera de refaire du Sud après pour redescendre sur la route. Nous sommes passés à La Palma au petit matin, et dans l’Ouest de l’île, nous avons eu une tripoté de dauphins qui sautaient dans tous les sens, avec trois baleines au milieu. C’était magique et impressionnant. Hier il faisait chaud et beau, nous en avons profité pour nous laver. Là, nous sommes en petites sous-couches, les conditions sont plus qu’agréables. »

 

_____________________
CLASSEMENT DU 15/04/2014 A 5H

 

Dist. arrivée Ecart 1er
1 Interface Concept Jean Le Cam – Gildas Mahé 2365,98
2 Made in Midi Gwenael Gbick – Kito De Pavant 2367,11 1,13
3 Gedimat Thierry Chabagny – Erwan Tabarly 2371,66 5,68
4 Bretagne – Crédit Mutuel Performance Corentin Horeau – Michel Desjoyeaux 2373,84 7,86
5 Generali Nicolas Lunven – Eric Peron 2435,90 69,92
6 Scutum Gérald Veniard – Jeanne Grégoire 2445,72 79,75
7 Guadeloupe Grand Large 1 Mathieu Forbin – Arthur Prat 2477,82 111,84
8 Safran – Guy Cotten Gwenolé Gahinet – Paul Meilhat 2478,21 112,23
9 La Cornouaille Roland Jourdain – Martin Le Pape 2483,08 117,10
10 Entreprendre en Cornouaille Simon Troel – Ronan Treussart 2494,09 128,11
11 Lorientreprendre Yannig Livory – Guillaume Farsy 2496,88 130,90
12 Skipper Macif Fabien Delahaye – Yoann Richomme 2504,19 138,21
13 30 Corsaires Alexia Barrier – Laurent Pellecuer 2513,69 147,71
14 Guadeloupe Grand Large 2 Nicolas Thomas – Francois Guibourdin 2520,60 154,62
ABD Cercle Vert Gildas Morvan – Dalin Charlie

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Suivre la Transat AG2R

Partager

Articles en relation