Nautisme info

Transat AG2R : SKIPPER MACIF ET SAFRAN GUY COTTEN SUR LE RING

Transat AG2R : SKIPPER MACIF ET SAFRAN GUY COTTEN SUR LE RING
avril 25
18:27 2014
A trois jours de l’arrivée à Saint-Barth, la lutte pour la victoire est en train de se transformer en duel. Y aura t-il photo finish devant le port de Gustavia entre Skipper Macif et Safran Guy Cotten ? Et qui sera le troisième duo sur le podium ? Generali, La Cornouaille ou 30 Corsaires qui réalise un beau come back par le sud ? L’alizé perturbé redistribuera t-il les cartes au milieu des îles ? C’est parti pour 72 heures à haute teneur en suspense et en adrénaline.

Il y a 20 ans…

En 1994, lors de la deuxième édition de la transat, deux tandems bataillaient pour la victoire à quelques milles de Saint-Barth. Un duel incroyable sous les grains. Jean Le Cam et Roland Jourdain s’imposaient finalement devant Bertrand de Broc et Marc Guillemot… pour 63 secondes. C’est le plus petit écart jamais enregistré dans l’histoire de la course. Skipper Macif et Safran-Guy Cotten vont-ils nous resservir le même scénario ? C’est fort possible. Les routages théoriques donnent les deux équipages à quelques minutes d’intervalle devant le port de Gustavia. Cette 12e transat AG2R LA MONDIALE risque de se jouer à rien. Un nuage, un spi qui dévente, quelques minutes de déconcentration.

 

 

Deux super challengers

Leaders depuis hier après-midi, Fabien Delahaye et Yoann Richomme ont 7 milles d’avance sur leurs meilleurs ennemis. Mais Gwenolé Gahinet et Paul Meilhat, décalés 12 milles plus au sud, sont théoriquement dans une position favorable : un meilleur angle par rapport au vent leur permettant d’être plus rapides. Aujourd’hui, Skipper Macif et Safran-Guy Cotten sont les deux supers challengers pour le grand final sur le ring antillais.

« Nous avons les yeux rivés sur les fichiers. A moins que ce soit la foire sur la fin, qu’une opportunité s’offre à nous, nous ne pouvons jouer ni la gagne ni le podium » déplore Eric Peron. Les hommes de Generali se désolent, à juste titre. Un alizé de plus en plus faible et perturbé au nord va contrarier leur progression. Encore en tête hier matin, Generali pointe désormais en 3e position, à 14 milles du bateau bleu et jaune.

Dans ces conditions, l’équipage de 30 Corsaires se frotte les mains. Grâce à leur position à l’extrême sud, Alexia Barrier et Laurent Pellecuer peuvent serrer le vent et accélérer sur la route, sans se soucier d’empanner. Le fruit de leur option engagée il y a plus de 10 jours est en train de payer (24,54 milles de gagnés ces dernières 24 heures). Elle les emmènera peut-être sur une des marches du podium… si La Cornouaille veut bien la leur laisser.

Kermesse antillaise ?

Pour l’instant, les 6 duos de tête, tous calés sur un bord tribord, continuent d’aligner de jolies moyennes quotidiennes de 200 milles. Mais la situation se compliquera d’ici 48 heures, lorsque les bateaux s’engageront dans le méandre des îles antillaises. La Guadeloupe, la Désirade, Montserrat, Antigua, Saint Kitts parsèment le chemin pour rallier Saint-Barth. De nombreux nuages sans vent forment autant de chausse-trappes sur la route, le tout dans un contexte d’alizé faiblard et capricieux en direction. Ces petits pièges météo permettent aux poursuivants de garder espoir et promettent une arrivée à fort suspense devant le port de Gustavia.

Tout donner

Dans ce contexte, un seul mot d’ordre : tout donner. Malgré les 450 heures de barre et les maigres moments de sommeil. Malgré la fatigue occasionnée par ces 3 semaines de régate non-stop. L’excitation de l’enjeu et l’imminence du dénouement joueront le rôle d’euphorisant. Même si les figaristes ont l’habitude de vivre des arrivées d’une telle intensité, ils auront bien besoin de ce surplus d’adrénaline.

Entre 24 et 50 heures d’écart

Ça y est. Les nordistes ont choisi leur voie sur l’autoroute de Saint Barth. Made in Midi par le nord, Interface Concept au centre, dans le sillage de Scutum et Bretagne Crédit Mutuel Performance au sud, à la poursuite de Guadeloupe Grand Large 2. Tout le monde fait désormais cap vers l’arc antillais. Avec ce regroupement en latitude, les écarts au pointage commencent à être représentatifs des écarts réels. Les premiers « ex-nordistes » devraient arriver à Saint-Barth avec 24 à 36 heures de retard sur les leaders.

____________________
LES MOTS DES MARINS

 

Yoann Richomme, Skipper Macif :

« Ça va bien, je crois qu’on est dans une position pas trop désagréable, on a passé une de nos premières nuits calmes depuis le début de la traversée, on a pu se reposer, ça a marché, le bateau va vite, on est contents de nous.

La position favorable restera la positon sous le vent, celle de Safran-Guy Cotten, mais comme on a réussit à avancer, ça change la donne. Si on maintient le rythme, on peut se maintenir devant, mais quand les trajectoires vont se resserrer, ça va se jouer à quelques milles. 

On n’a pas cassé de matériel, mais dans les réglages on a changé quelques trucs. On s’était quand même bien fait dépasser par Safran-Guy Cotten pendant 4/5 jours. On a fait des erreurs de stratégie, de réglages, de trajectoire. On a tout remis à plat, on a bien réfléchit et on a recollé. C’est plutôt désagréable, car on était frustré. On a pris le sud en premier, on savait que le premier dans sud aurait la bonne longueur pour st Barthélemy. On a tout remis en ordre, et c’est bien. On arrive à 22 TU au routage, donc au coucher du soleil à St-Barthélemy. »

_____________________
CLASSEMENT DU 25/04/2014 A 16H

 

1 Skipper Macif Fabien Delahaye – Yoann Richomme
2 Safran – Guy Cotten Gwenolé Gahinet – Paul Meilhat
3 Generali Nicolas Lunven – Eric Peron
4 La Cornouaille Roland Jourdain – Martin Le Pape
5 30 Corsaires Alexia Barrier – Laurent Pellecuer
6 Scutum Gérald Veniard – Jeanne Grégoire
7 Entreprendre en Cornouaille Simon Troel – Ronan Treussart
8 Made in Midi Gwenael Gbick – Kito De Pavant
9 Lorientreprendre Yannig Livory – Guillaume Farsy
10 Interface Concept Jean Le Cam – Gildas Mahé
11 Guadeloupe Grand Large 2 Nicolas Thomas – Francois Guibourdin
12 Bretagne – Crédit Mutuel Performance Corentin Horeau – Michel Desjoyeaux
13 Guadeloupe Grand Large 1 Mathieu Forbin – Arthur Prat
ABD Cercle Vert Gildas Morvan – Dalin Charlie
ABD Gedimat Thierry Chabagny – Erwan Tabarly

 

Partager

Articles en relation