Nautisme info

VAR : UNE ECONOMIE MARITIME EN PLEIN BOOM

VAR : UNE ECONOMIE MARITIME EN PLEIN BOOM
novembre 06
15:22 2012

 

26 communes se partagent le littoral Varois sur 300 Kms de côtes réparties entre la terre et les îles où souffle souvent un Mistral établi de Force 3 à 8, un cadre idéal pour les amateurs de voile légère et navigateurs expérimentés qui viennent s’affronter sur les différents plans d’eau. 4 communes ont été labellisées “Station Voile”-Bandol-Six Fours les plages/Les Embiez-Hyéres les palmiers – Saint Raphaël par la Fédération Française de Voile et le Ministère du Tourisme pour la qualité de leur accueil et de leurs activités dans le nautisme.

Doté de 45 ports d’une capacité de 24 426 anneaux (soit 37 % des capacités portuaires PACA/Corse) et de 2500 places de passage, le département qui accueille près de 30% de la Grande Plaisance mondiale comprendrait 878 entreprises dans le nautisme selon l’enquête menée par la CRCI, la CCI du Var et 7 autres CCI de la région Provence Alpes Côte d’Azur-Corse et présentée par l’Observatoire Economique Sirius (CCI Nice Côte d’Azur).

Une filière en croissance dans le Var avec une progression annuelle de 4 % en nombre d’emplois et de 6 % en chiffre d’affaires qui représenterait comme l’a confirmé Jacques Bianchi, Président de la CCI du Var à l’issue de l’édition 2012 des Voiles de Saint-Tropez « 38% de l’activité régionale et 33% des emplois en PACA (avec un CA de plus de 600 M€ et près de 3 200 salariés permanents),regroupant professionnels de la plaisance et du tourisme, chantiers navals, prestataires de services, sociétés de négoce. »

 

La croisière prend le large

Bénéficiant d’une situation privilégiée en Méditerranée, dotés d’infrastructures abritées et sécurisées, les terminaux du Port de Toulon et notamment le terminal croisière de la Seyne-sur-Mer, offrent la possibilité d’accueillir les plus grandes unités de croisière actuellement déployées en Europe.

La rade de Toulon concentre aujourd’hui 85% du volume des croisiéristes accueillis dans le Var.

Redevenu tête de ligne en 2012 (Port de départ et d’arrivée pour des croisières d’une semaine en Méditerranée), le port accueille  3 nouvelles compagnies de croisières (Aida Cruises, Norwegian Cruise Line et Kristina Cruises) et pas moins de 10 escales inaugurales ! Les escales programmées seront opérées par 11 compagnies différentes. « Dès 2010, la destination Var Provence est élue Destination Croisière de l’année par un panel composé de compagnies maritimes, d’opérateurs et de journalistes  a rappelé Jacques Bianchi, Président de la CCI du Var lors d’une rencontre économique sur l’économie varoise dans le cadre de l’édition 2012 des Voiles de Saint-Tropez. Pour cette année, le programme du réseau du Var Provence Cruise Club prévoit plus de 220 escales dans le Var et un total de 375 000 passagers.Avec plus de 120 escales et de 320 000 passagers, le port de Toulon affiche ainsi une progression du nombre d’escales de  + 349% depuis 2008. L’activité 2012 de la croisière devrait ainsi générer un minimum de 20 millions d’euros de retombées économiques pour l’ensemble de notre département. »

Soucieuse d’imposer le Var comme une destination maritime d’excellence, la CCI du Var prévoit en 2013 de conforter son leadership par la mise en place d’une campagne de promotion du Var Provence Cruise Club, la participation à des salons spécialisés, la prospection des compagnies maritimes, le développement d’un accueil performant répondant aux besoins des croisiéristes et des équipages, la mise en place d’une démarche qualité accueil auprès des professionnels concernés, l’amélioration des déplacements des croisiéristes sur les destinations…

Une industrie maritime de pointe

Base navale historique de la Marine française en Méditerranée depuis le XVIème siècle, la rade de Toulon devenue le premier port militaire européen et la 1ère base navale de défense en Méditerranée génère environ 26 000 emplois militaires et civils dans le domaine des technologies marines et sous-marines, de la maintenance des navires, de la sécurité  et de la sûreté maritimes .

Le tissu de PME varois a développé par ailleurs un savoir-faire dans l’exploitation des ressources fossiles, biologiques marines et les énergies marines renouvelables.

L’économie maritime varoise se distingue également par une activité nautique en forte croissance. Le département se classe au premier rang national Pavillon Bleu des ports de plaisance environnementaux (avec 11 ports labellisés) et au 1er rang régional en termes de capacité d’accueil avec 45 ports (24 000 anneaux) et 9 en projet (2700 anneaux) où s’activent  900 entreprises et 3500 salariés, affichant un CA global de 600 M€.

 

 

Partager

Articles en relation