Nautisme info

Vendée Globe 2013 : à moins de 4000 de l’arrivée, François Gabart accentue son avance au classement

Vendée Globe 2013 : à moins de 4000 de l’arrivée, François Gabart accentue son avance au classement
janvier 14
10:53 2013

 

Samedi, Alessandro di Benedetto se dirigeait vers la validation la dernière porte. Dimanche, Gabart marquait plus de 250 miles d’avance sur Le Cléarc’h. Aujourd’hui, retour sur des bagarres internes très intéressantes Dick et Thomson ou encore Wavre, Boissières, Sanso.

 

Point Vendée Globe 2013 ce lundi

 

Les jours se suivent et se ressemblent quelque peu sur le Vendée Globe. François Gabart domine toujours des mains et des épaules cette remontée de l’Atlantique en imposant un ryhtme soutenu que peu de marins arrivent à suivre. Les écarts se creusent, les bagarres internes très intéressantes, du duo Dick Thomson au trio Wavre, Boissières, Sanso en passant par Le Cam et Gamesa. En revanche, dans le Pacifique, de Broc et de Lamotte vivent leur dernier jour sur le plus grand océan du monde avec un écart entre les deux qui ne cesse de diminuer. Un nouveau duo pourrait donc se composer pour la longue remontée de l’Atlantique, ajoutant encore un peu de suspens pour les dernières semaines de course.

 

On pensait que l’écart entre les deux hommes de tête allait tourner à l’avantage de Banque Populaire avec un ralentissement pour le leader, mais depuis 24h l’avantage est toujours à mettre sur le compte de Macif qui affiche une progression de 429,4 milles contre 420 pour Banque Populaire. Au pointage de 4h, Armel Le Cleac’h est à 263,7 milles de Gabart et exactement sur la même route. Une situation qui devrait perdurer au moins jusqu’au pot au Noir. Si Le Cleac’h tient tout de même le rythme, la sanction est très lourde pour Jean Pierre Dick qui a perdu 300 milles en 3 jours, soit une moyenne de 100 milles par jour. Le skipper niçois de Virbac Paprec 3 est pointé ce matin à 708 milles du leader, mais réussi à creuser un peu plus l’écart avec Alex Thomson. Hugo Boss est désormais à 132 milles derrière, par rapport à la distance à l’arrivée, mais à peu près à la même latitude.

En revanche pour Jean Le Cam la pression est de plus en plus forte. En effet depuis le passage du Horn, Mike Golding a comblé une partie de son retard et ne pointe désormais plus qu’à 47 milles de SynerCiel contre 247 il y a 6 jours. Les deux hommes sont actuellement en bordure de l’anticyclone, mais le léger décalage dans l’est de Gamesa lui permet de toucher un peu plus de vent, 3 nœuds pour SynerCiel, 8 pour Gamesa. Toujours à la lutte, le groupe international composé du suisse Dominique Wavre, du français Arnaud Boissières et de l’espagnol Javier Sanso navigue dans un mouchoir de poche de 28 milles, avec un léger avantage pour Mirabaud qui devance Akéna Vérandas de 19 milles. Un peu plus à l’est, Javier Sanso a un peu plus d’air, 14,5 nœuds contre 10 et navigue depuis 1 heure 4 nœuds plus vite que Cali.

 

Dernière journée dans le Pacifique

Avec 184 et 335 milles à parcourir jusqu’au cap Horn, Bertrand de Broc et Tanguy de Lamotte vivent en ce moment leur dernière journée dans le Pacifique. Un soulagement pour les deux hommes qui ont hâte d’en finir et de passer de l’autre côté. Une journée cependant sous haute tension pour VNADM avec EDM Projets qui va devoir commencer à surveiller les icebergs et négocier au mieux le dernier empannage avant le rocher. Le retour d’Initiatives Cœur doit aussi être présent dans la tête de Bertrand de Broc. En effet, depuis 4 jours et grâce à une route directe vers le Horn, Tanguy de Lamotte a gagné 115 milles et n’accuse ce matin plus que 153 milles de retard. En attendant son premier Horn, Tanguy nous fait part dans un mail reçu cette nuit de quelques notes. « Dernière journée dans le Pacifique avant de passer le cap Horn… Je suis passé à la longitude de Progresso (au Mexique, lieu de l’arrivée de la solidaire du chocolat que j’ai gagné en 2009 en Class 40 (D’ailleurs, le bateau est à vendre…) et aussi à la longitude de Miami (salut les cousins…) … » Les deux marins naviguent actuellement dans un flux de nord-ouest d’une vingtaine de nœuds. De son côté, Alessandro Di Benedetto pique au sud-est dans un vent de nord nord-ouest de 25 nœuds. Il est à 1113 milles du cap Horn en ce lundi matin.

 

Retour sur la journée d’hier

 

Avec 250 milles d’avance sur son plus proche poursuivant à moins de 4000 milles de l’arrivée, François Gabart (MACIF) se positionne comme un prétendant de plus en plus crédible à la couronne de Michel Desjoyeaux. Et pourtant, dans son sillage, personne n’a encore véritablement abdiqué.

 

Ce n’est pas encore l’heure de la reconquête, mais pour le moins Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) peuvent se dire qu’ils ont enfin stoppé l’hémorragie. Les milles ne s’amoncellent plus dans l’escarcelle du leader et l’espoir peut enfin renaître. Même Alex Thomson (Hugo Boss), malgré une position plus défavorable dans l’ouest de ses deux rivaux immédiats peut encore nourrir quelques espoirs.

 

L’équateur dans deux jours

François Gabart file allègrement sur l’autoroute des alizés de l‘hémisphère sud et devrait atteindre l’équateur dans la journée de mardi 15. Il lui restera alors à rallier les Sables d’Olonne. Si l’on tient compte du temps mis par Michel Desjoyeaux lors de la dernière édition, un peu plus de douze jours, il pourrait rallier la ligne d’arrivée dans la journée du 27 janvier. Mais il faudra attendre le passage du pot au noir, situé légèrement au nord de l’équateur, pour avoir une meilleure estimation de la date d’arrivée des premiers. En 2009, le futur vainqueur avait traversé cette fameuse Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT) sans coup férir. Pour l’heure, la situation n’est pas des plus simples dans l’Atlantique Nord, entre les possibles ruptures d’alizés et le positionnement de l’anticyclone des Açores. Dès lors, on conçoit que les marins restent d’une grande prudence dans leurs prévisions : la voie pour passer, sans avoir à faire le grand tour par l’ouest, semble pour l’heure, fort étroite.

 

Poursuivants à l’affut

D’Armel Le Cléac’h à Alex Thomson, le trio des poursuivants se dit que ce sera peut-être l’opportunité de recoller au skipper de MACIF, auteur d’un sans faute dans sa lecture de l’Atlantique Sud. Mais d’autres navigateurs peuvent espérer un resserrement des positions dans les heures à venir. Mike Golding (Gamesa) recolle ainsi petit à petit Jean Le Cam (SynerCiel) et pourrait revenir au contact à la faveur d’une zone de faible gradient à franchir. De même les trois mousquetaires Dominique Wavre (Mirabaud), Arnaud Boissières (AKENA Vérandas) et Javier Sanso (ACCIONA 100% EcoPowered) devraient aussi grignoter une bonne partie de leur retard sur le duo franco-britannique. Le navigateur espagnol tente un coup, en persistant sur une route très à l’est, quand ses deux adversaires directs ont choisi de se recentrer.

 

Le Pacifique se vide

Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) demain, Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) après-demain, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) dans trois à quatre jours : le 17 janvier, plus aucun bateau ne devrait naviguer encore dans le Pacifique. Le navigateur italien devrait donc passer le cap Horn après environ 68 jours de course, ce qui met sa performance, à un jour près, au niveau de celle d’Arnaud Boissières sur le même bateau en 2009. Arnaud avait fini à l’époque septième du Vendée Globe. S’il fallait encore une preuve de l’excellent niveau de cette édition, les temps de références des derniers, tout autant que les performances des premiers, témoignent bien du rythme maintenu par tous les solitaires de cette édition 2012-2013.

 

Classement Vendée Globe 2013

 

1 – François Gabart
[ MACIF ]
à 3 652,4 milles de l’arrivée

2 – Armel Le Cléac’h
[ Banque Populaire ]

à 263,7 milles du leader

3 -Jean Pierre Dick
[ Virbac-Paprec 3 ]

à 708,3 milles du leader

4 – Alex Thomson
[ Hugo Boss ]

à  835 milles du leader

5 -Jean Le Cam
[ SynerCiel ]

à 1 835,3 milles du leader

 

L’actu de la course, jour après jour

 

Suivez toute l’actualité du Vendée Globe sur www.nautisme-info.com

 

Partager

Articles en relation