Nautisme info

Vendée Globe : J-10 / Découvrez comment s’équipent les 20 Skippers

Vendée Globe : J-10 / Découvrez comment s’équipent les 20 Skippers
octobre 31
17:35 2012

 

20 Skippers s’aligneront sur la ligne de départ le 10 novembre prochain pour la septième édition du Vendée globe. Cette course spectaculaire en solitaire autour du monde et sans assistance est l’occasion de découvrir ce qui se fait de mieux en terme d’équipement pour les navigateurs de l’extrême.

 

L’équipement des skippeurs :

La bonne nouvelle est que tous ces skippers prendront le départ avec en grande majorité des vêtements de mer « du marché », accessibles au grand public. Très peu de produits sont développés en prototypes pour l’occasion, c’est en revanche à cette occasion que les fabricants dévoilent certaines nouveautés.
On retrouve donc sur 20 bateaux :

  • 7 équipés en Musto (Jeremie Beyou, Samatha Davies, Vincent Riou, Armel Le Cleac’h, Mike Golding, Zbigniew Gutkowski, Dominique Wavre avec notamment HPX Pro Series Gore Tex),
  • 3 en Henri Lloyd (Alessandro di Benedetto, Javier Sanso, Bernard Stamm avec la Ocean Serie),
  • 3 en Guy Cotten (Marc Guillemot, Jean Le Cam, François Gabart avec les produits Dremtech),
  • 1 en Zhik (Arnaud Boissières avec Isotak series),
  • 1 en Aigle (Jean Pierre Dick avec la serie MTD3)
  • 1 en SLAM (Bertrand de Broc avec la BOR Ocean),
  • 1 en Tribord (Tanguy de Lamotte),
  • 1 en Gill (Louis Burton),
  • 1 en Marine Pool (Kito de Pavant)
  • 1 en Hugo Boss (Alex Thomson avec des vêtements custom)

Sécurité en mer
Pour ce qui est de la sécurité, la combinaison de survie TPS sera embarquée sur de nombreux bateaux comme celui de Jean Pierre Dick, Francois Gabart ou Jean Le Cam.

Chaque fabricant décline ensuite tout une gamme de 1eres couches et de 2emes couches,gants et bonnets adaptées aux climats plus ou moins froids et humides que rencontreront les skippers sur leur parcours.

La question de la nourriture ?

Pour ce qui est de la nourriture, le casse tête est de prévoir suffisamment tout en faisant une chasse au poids incessante. La nourriture lyophilisée sera bien évidemment la base de l’alimentation des skippers, mais chacun rivalise d’imagination pour agrémenter le quotidien tout en assurant un apport d’énergie suffisant pour tenir le coup sur la distance.

Reste à savoir qui aura l’équipement gagnant. Le différentiel vitesse des bateaux nouvelle génération en lice très faible voir inexistant, les coups tactiques sont difficiles voir impossibles du fait que tous bénéficient des mêmes schémas de routage météo. La capacité du skipper de gérer son effort sera cruciale pour connaître le 7ème vainqueur de cette course… sans doute son équipement y sera pour quelque chose. Faites vos jeux !

Source : Blog Picksea

 

Partager

Articles en relation