Nautisme info

Vendée Globe

 

Image Vendée Globe

Le Vendée Globe, une course mythique

 

Le Vendée Globe est une course à la voile autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, qui se dispute tous les quatre ans. Magique, intense, cette course est un véritable événement dans le monde du nautisme. Chaque édition est marquée par des exploits et par la notion d’aventure humaine. Le Vendée Globe est un tour du monde en solitaire (sauf cas de force majeur et aide apportée par un autre skipper , sans escale et sans assistance (les aides météorologiques personnalisées, le soutien à personne embarquée ainsi que toute prise en main extérieure du bateau ou d’un appareil de bord sont proscrits.

 

« Depuis plus de 20 ans, l’Everest des Mers continue de faire rêver les navigateurs qui le voient comme l’expérience ultime, le sommet de la symbiose entre un marin et son voilier. Mais cette course haletante force aussi le respect du public, par l’émotion qu’elle procure, par le courage, la ténacité et la solidarité de ses participants.» – Jean-Pierre CHAMPION, Président de la FFVoile

 

Créé par Philippe Jeantot en 1989, le Vendée Globe est né d’un désir de pousser plus loin la notion d’aventure humaine et de surpassement de soi. Il s’est imposé comme la plus grande course à la voile autour du monde et est devenu un événement populaire rare : à chaque édition, le village accueille plus de 700 000 visiteurs et un total de 1,650 million de fidèles en cumulant le départ, les différentes arrivées et la remise des prix. Surnommé «Everest des mers » en raison de son caractère ultime, il a réuni en moyenne une vingtaine de concurrents au fil des six premières éditions. Six éditions marquées par des joies, des exploits, mais aussi des peines et surtout des vainqueurs : Titouan Lamazou (1990), Alain Gautier (1993), Christophe Auguin (1997), Michel Desjoyeaux (2001, 2009) et Vincent Riou (2005). Chaque année où se déroule le Vendée Globe, la légende continue.

 

Vendée Globe, première édition…

 

Sur le papier, le Vendée Globe pourrait se résumer à un tour du monde à la voile réservé aux navigateurs solitaires. Et pourtant, ils n’étaient pas nombreux au départ de la première édition à faire ce pari fou vers l’inconnu ! Car, de par son caractère extrême, la course s’est peu à peu imposée dans le monde maritime et a forcé le respect jusqu’à devenir le sommet mythique de la mer, référence incontournable pour un navigateur solitaire en monocoque. Et si ce septième départ réunit tant de skippers de renom et attire toujours autant les foules, on le doit à l’histoire qui s’est construite et aux légendes qui se sont forgées d’édition en édition…  Le 26 novembre 1989, ils sont treize sur la ligne de départ des Sables d’Olonne. Et pourtant, seulement la moitié arrivera au bout.  Treize skippers qui s’apprêtent à vivre une aventure dont personne ne sait où elle va les mener. Partagée entre l’appréhension et l’excitation de prendre part à un tel évènement, cette « belle brochette de fous naviguant sur des drôles de machines » – dixit Titouan Lamazou – suscite immédiatement l’engouement du public. Et la question au coeur de toutes les conversations est de savoir combien parviendront à rallier la ligne d’arrivée… Car comme toutes celles qui suivront, cette première édition est dictée par des océans qui ne ménagent pas les pionniers de l’épreuve : Mike Plant, au bord des larmes, est contraint de demander de l’assistance pour ne pas s’échouer sur les côtes de l’île Campbell, Philippe Jeantot, le grand initiateur de ce premier Vendée Globe goûte au cauchemar du Pot au Noir… Et Philippe Poupon fait les frais de la colère des Quarantièmes rugissants. Les images de Fleury Michon X couché sur le flanc font le tour du monde ; son sauvetage par Loïck Peyron forge la première des grandes légendes de l’ « Everest des Mers ». Mais même lorsque le Vendée Globe impose sa loi, certains parviennent à le défier. Titouan Lamazou, habité par la rage de vaincre, a vu le parcours aux trois caps éliminer un à un ses concurrents. En bouclant son tour du monde en 109 jours, il arrive en grand vainqueur aux Sables d’Olonne, et réalise du même coup une performance exceptionnelle. Deux mois plus tard, Jean-François Coste met un émouvant point final à la grande aventure, en arrivant septième et dernier classé. Le Vendée Globe aura finalement été clément avec les premiers navigateurs de l’extrême.

 

VENDEE GLOBE 1989-1990

1. Titouan Lamazou (FRA, Ecureuil d’Aquitaine II) : 109j 08h 48’50’’
2. Loïck Peyron (FRA, Lada Poch) : 110j 01h 18’06’’
3. Jean-Luc Van den Heede (FRA, 36.15 MET) : 112j 01h 14’00’’
4. Philippe Jeantot (FRA, Crédit Agricole IV) : 113j 23h 47’47’’
5. Pierre Follenfant (FRA, TBS-Charente Maritime) : 114j 21h 09’06’’
6. Alain Gautier (FRA, Generali Concorde) : 132j 13h 01’48’’
7. Jean François Coste (FRA, Cacharrel) : 163j 01h 19’20’’

Hors course / abandons :
• Patrice Carpentier (FRA, Le Nouvel Observateur) : avarie de pilote automatique (Malouines)
• Mike Plant (USA, Duracell) : reçoit assistance à l’île Campbell (Nouvelle-Zélande)
• Bertie Reed (AFS, Grinaker) : avarie de safran
• Jean-Yves Terlain (FRA, UAP) : démâtage
• Philippe Poupon (FRA, Fleury Michon X) : retournement
• Guy Bernardin (FRA, O-Kay) : victime d’une rage de dent

 

VENDEE GLOBE 1992-1993

1. Alain Gautier (FRA, Bagages Superior) : 110j 02h 22’35’’
2. Jean-Luc Van Den Heede (FRA, Groupe Sofap-Helvim) : 116j 15h 01’11’’’
3. Philippe Poupon (FRA, Fleury-Michon X) : 117j 03h 34’24’’
4. Yves Parlier (FRA, Cacolac d’Aquitaine) : 125j 02h 42’24’’
5. Nandor Fa (HON, K&H Banque Matav) : 128j 16h 05’04’’
6. José Luis de Ugarte (ESP, Euskadi Europa 93 BBK) : 134j 05h 04’00’’
7. Jean-Yves Hasselin (FRA, PRB/Solo Nantes) : 153j 05h 14’00’’

Hors course / abandons / disparition :
• Bernard Gallay (SUI, Vuarnet Watches) : double escale pour problèmes de pilote et de structure de gréement
• Vittorio Malingri (ITA, Everlast/Neil Pryde Sails): perte d’un safran
• Bertrand de Broc (FRA, Groupe LG): problème de quille (Nouvelle Zélande)
• Alan Wynne-Thomas (GBR, Cardiff Discovery): raisons médicales (Hobart)
• Loïck Peyron (FRA,Fujicolor III) : problème de structure et délaminage (les Sables d’Olonne)
• Thierry Arnaud (FRA, Maître CoQ/Le Monde de l’Informatique) : manque de préparation (Les Sables d’Olonne)
• Nigel Burgess (GBR, Nigel Burgess Yacht Brockers) : retrouvé noyé dans le golfe du Gascogne

 

VENDEE GLOBE 1996-1998

1. Christophe Auguin (FRA, Geodis) : 105j 20h 31’
2. Marc Thiercelin (FRA, Crédit Immobilier de France) : 113j 08h 26’
3. Hervé Laurent (FRA, Groupe LG-Traitmat) : 114j 16h 43’
4. Eric Dumont (FRA, Café Legal-Le Goût) : 116j 16h 43’
5. Pete Goss (GBR, Aqua Quorum) : 126j 21h 25’
6. Catherine Chabaud (FRA, Whirlpool-Europe 2) : 140j 04h 38’

Hors Course / abandons / disparition :
• Isabelle Autissier (FRA, PRB): safran cassé (Le Cap)
• Yves Parlier (FRA, Aquitaine Innovations) : safran cassé (Perth)
• Bertrand de Broc (FRA, Votre Nom autour du Monde/Pommes Rhône Alpes) : structure puis chavirage
• Tony Bullimore (GBR, Exide Challenge) : chavirage
• Thierry Dubois (FRA, Pour Amnesty International) : chavirage
• Nandor Fa (HON, Budapest) : avarie de quille puis collision avec un cargo
• Didier Munduteguy (FRA, Club 60è Sud) : bris de mât puis problèmes de structure
• Raphaël Dinelli (FRA, Agimouss) : chavirage (Sud-Ouest de l’Australie)
• Patrick de Radiguès (BEL, Afibel) : sur les cailloux après escale
• Gerry Rouf (CAN, Groupe LG2) : épave retrouvée six mois plus tard au large des côtes chiliennes

 

VENDEE GLOBE 2000-2001

1. Michel Desjoyeaux (FRA, PRB) : 93j 03h 57’32’’
2. Ellen Mac Arthur (GBR, Kingfisher) : 94j 04h 25’40’’
3. Roland Jourdain (FRA, Sill Matines La Potagère) : 96j 01h 02’33’’
4. Marc Thiercelin (FRA, Active Wear) : 102j 20h 37’49’’
5. Dominique Wavre (SUI, Union Bancaire Privée) : 105j 02h 45’12’’
6. Thomas Coville (FRA, Sodebo) : 105j 07h 24’
7. Mike Golding (GBR, Team Group 4) : 110j 16h 22’
8. Bernard Gallay (FRA/SUI, Voilà.fr) : 111j 16h 07’11’’
9. Josh Hall (GBR, Gartmore) : 111j 19h 48’02’’
10. Joé Seeten (FRA, Nord-Pas-de-Calais/Chocolats du Monde) : 115j 16h 46’50’’
11. Patrice Carpentier (FRA, VM Matériaux) : 116j 00h 32’48’’
12. Simone Bianchetti (ITA, Aquarelle.com) : 121j 01h 28’
13. Yves Parlier (FRA, Aquitaine Innovations) : 126j 23h 36’
14. Didier Munduteguy (FRA, DDP/Club 60è Sud) : 135j 15h 17’55’’
15. Pasquale de Gregorio (ITA, Wind Telecommunicazioni) : 158j 02h 37’25’’

Hors Course / abandons :
• Catherine Chabaud (FRA, Whirlpool) : démâtage
• Thierry Dubois (FRA, Solidaires) : problèmes électroniques
• Raphaël Dinelli (FRA, Sogal Extenso) : avarie de safran
• Fedor Konioukhov (RUS, Modern University for The Humanities)
• Javier Sansó (ESP, Old Spice)
• Eric Dumont (FRA, Euroka Un univers de Services) : avarie de safran
• Richard Tolkien (GBR, This Time/Argos/Help for Autistic Children) : avarie de gréement
• Bernard Stamm (SUI, Armor-Lux/Foies Gras Bizac) : avarie de barre et de pilote automatique
• Patrick de Radiguès (BEL, Libre Belgique) : échouage sur les côtes portugaises

 

VENDEE GLOBE 2004-2005

1. Vincent Riou (FRA, PRB) : 87j 10h 47’
2. Jean Le Cam (FRA, Bonduelle) : 87j 17h 20’
3. Mike Golding (GBR, Ecover 2) : 88j 15h 15’
4. Dominique Wavre (SUI, Temenos) : 92j 17h 13’
5. Sébastien Josse (FRA, VMI) : 93j 17h 13’
6. Jean-Pierre Dick (FRA, Virbac Paprec) : 98j 03h 49’
7. Conrad Humphreys (GBR, Hellomoto) : 104j 14h 32’
8. Joé Seeten (FRA, Arcelor Dunkerke) : 104j 23h 02’
9. Bruce Schwab (USA, Ocean Planet) : 109j 19h 58’
10. Benoît Parnaudeau (FRA, Best Western) : 116j 01h 06’
11. Anne Liardet (FRA, Roxy) : 119j 05h 28’
12. Raphaël Dinelli (FRA, Akena Vérandas) : 125j 04h 07’
13. Karen Leibovici (FRA, Benefic) : 126j 08h 02’

Abandons :
• Marc Thiercelin (FRA, Pro-Form)
• Roland Jourdain (FRA, Still/Véolia) : tête de quille cassée
• Alex Thomson (GBR, Hugo Boss) : avarie au niveau du vit-de-mulet
• Patrice Carpentier (FRA, VM Matériaux)
• Nick Moloney (AUS, Skandia) : perte de la quille
• Hervé Laurent (FRA, UUDS) : avarie de safran
• Norbert Sedlacek (AUT, Brother) : problèmes de quille

 

VENDEE GLOBE 2008-2009

1. Michel Desjoyeaux (FRA, Foncia) : 84j 03h 09’
2. Armel Le Cléac’h (FRA, Brit Air) : 89j 09h 35’
3. Marc Guillemot (FRA, Safran) : 95j 03h 19’
3. ex-æquo Vincent Riou (FRA, PRB) : réparation donnée
4. Samantha Davies (GBR, Roxy) : 95j 04h 39’
5. Brian Thompson (GBR, Bahrain Team Pindar) : 98j 20h 29’
6. Dee Caffari (GBR, Aviva) : 99j 01h 10’
7. Arnaud Boissières (FRA, Akena Vérandas) : 105j 02h 33’
8. Steve White (GBR, Toe in the Water) : 109j 00h 36’
9. Rich Wilson (USA, Great American III) : 121j 00h 41’
10. Raphael Dinelli (FRA, Fondation Océan Vital) : 125j 02h 32’
11. Norbert Sedlacek (AUT, Nauticsport-Kapsch) : 126j 05h 31’

Abandons :
• Roland Jourdain (FRA, Veolia environnement) : perte du bulbe de la quille
• Jean Le Cam (FRA, VM Matériaux) : chavirage
• Jonny Malbon (GBR, Artemis) : problème de grand-voile
• Jean-Pierre Dick (FRA, Paprec-Virbac 2) : choc avec un growler
• Derek Hatfield (CAN, Algimouss Spirit of Canada) : chavirage
• Sébastien Josse (FRA, BT) : bateau endommagé à cause d’une déferlante
• Yann Eliès (FRA, Generali) : accident corporel
• Mike Golding (GBR, Ecover) : démâtage
• Jean-Baptiste Dejeanty (FRA, Maisonneuve) : avaries multiples
• Loïck Peyron (FRA, Gitana Eighty) : démâtage
• Bernard Stamm (SUI, Cheminées Poujoulat) : bateau échoué aux Kerguelen
• Dominique Wavre (SUI, Temenos II) : problèmes de quille
• Unai Basurko (ESP, Pakea Bizkaia) : problèmes de safran
• Jérémie Beyou (FRA, Delta Dore) : problèmes de mât
• Alex Thomson (GBR, Hugo Boss) : avaries multiples
• Yannick Bestaven (FRA, Aquarelle.com) : démâtage
• Marc Thiercelin (FRA, DCNS) : démâtage
• Kito de Pavant (FRA, Groupe Bel) : démâtage

 

VENDEE GLOBE 2012-2013

1. François Gabart (FRA, Macif) : 78j 02h 16′
2. Armel Le Cléarc’h (FRA, Banque Populaire) : 78j 05h 33′
3. Alex Thomson (GBR, Hugo Boss) : 80j 19h 23′
4. Jean-Pierre Dick (FRA, Vibrac Paprec 3) : 86j 03h 3′
5. Jean Le Cam (FRA, SynerCiel) : 88j 00h 12′
6. Mike Golding (GBR, Gamesa) : 88j 06h 36′
7. Dominique Wavre (SUI, Mirabaud) : 90j 03h 14′
8. Arnaud Boissières (FRA, AKENA Vérandas) : 91j 02h 9′
9. Bertrand De Broc (FRA, EDM Projets) : 92j 17h 10′
10. Tanguy De Lamotte (FRA, Initiatives-Coeur) : 98j 21h 56′
11. Alessandro Di Benedetto (FRA, Team Plastique) : 104j 02h 34′

Abandons :
• Javier Sanso (ESP, ACCIONA 100% EcoPowered)
• Vincent Riou (FRA, PRB)
• Zbigniew Gutkowski (POL, ENERGA)
• Jérémie Beyou (FRA, Maîtres CoQ)
• Samantha Davies (GBR, Savéol)
• Louis Burton (FRA, Bureau Vallée)
• Kito de Pavant (FRA, Groupe Bel)
• Marc Guillemot (FRA, Safran)
• Bernard Stamm (SUI, Cheminées Poujoulat) – disqualifié

 

TOUTE LES ACTUS DU VENDDE GLOBE : www.nautisme-info.com/sports/vendee-globe

LE SITE OFFICIEL : www.vendeeglobe.org