Nautisme info

Vincent Riou : un chantier pour le Rhum

Vincent Riou : un chantier pour le Rhum
février 21
18:55 2014

Après bien du retard, du notamment aux conditions météos exécrables de ce début d’année, PRB est revenu en Bretagne la semaine dernière comme beaucoup d’autres IMOCA de la Transat Jacques Vabre. Vincent Riou et son équipe ont profité d’une accalmie passagère dans la nuit de jeudi à vendredi dernier pour le convoyer depuis Lorient. Le bateau vainqueur de la Jacques Vabre a ensuite été mis au sec puis à l’abri dans le chantier CDK. Vincent a prévu un long chantier de trois mois. L’objectif de ce chantier est d’optimiser PRB en vue de la Route du Rhum, course phare de l’année.

Le skipper profitera également de cette période pour changer la quille de son monocoque et passer à une quille standardisée construite dans un bloc d’acier forgé comme le prévoient les nouvelles règles de l’IMOCA. Après sa victoire dans la Transat Jacques Vabre, Vincent sera l’un des favoris incontestables de la Route du Rhum. En attendant juin et la remise à l’eau du monocoque vendéen, il nous dit tout sur ce chantier qui vise à mener PRB sur la plus haute marche du podium en novembre prochain.

Comment s’est passée la récupération de PRB suite à l’arrivée du cargo en fin de semaine dernière ?

« Ça s’est bien déroulé. Nous avons récupéré le bateau tardivement. Cela a tenu un peu d’une opération commando pour le débarquer et le ramener à Port La Forêt car la météo n’était pas avec nous. Le créneau était très serré. Nous avons pu le faire dans la nuit de jeudi à vendredi. Vendredi, on avait à peine fermé la porte du chantier qu’un nouveau coup de vent est arrivé, c’était chaud ! »

Où se trouve le bateau actuellement ?

« PRB est actuellement dans le chantier CDK. Nous avons tout démonté avant de le mettre en chantier, une série de mesure va être menée sur la coque. »

Quel est l’objectif de ce chantier ?

« Nous souhaitons optimiser le bateau pour la Route du Rhum Nous allons également procéder au changement de quille. Le chantier va durer trois mois. Nous prévoyons une remise à l’eau début juin. »

Quel est ton rôle durant toute cette période ?

« Je coordonne tout le chantier et puis, je travaille sur toute la partie recherche et développement. Je coordonne les études menées tant en externe avec les différents architectes qu’en interne. C’est une période importante actuellement car ces études ont été menées depuis début janvier et nous sommes désormais dans une phase de choix. Ensuite, nous passerons à la réalisation. »

C’est une phase cruciale, un moment qui te plait ?

« C’est une phase intéressante. Il y a un mélange entre le côté développement technique et la gestion des risques. Il faut passer au concret en évaluant les risques. Il n’y a jamais de solutions miracles. C’est toujours des moments où l’on pèse le pour et le contre. Rien n’est évident. »

Et pendant le chantier, tu poursuis ton entrainement physique et la navigation ?

« L’entrainement physique est quotidien. C’est vraiment important pour moi. Quant à la navigation, la météo a été vraiment très mauvaise mais dès que je peux sortir pour naviguer, je le fais. Je navigue en Diam, un petit trimaran pour garder le contact avec l’élément. »

Photo © Benoit Stichelbaut

Liens associés :

> Retrouvez les actualités des sports nautiques et de  la voile sur Nautisme-info.com
> Télécharger l’application Android pour suivre le nautisme sur smartphone et tablette.
> Devenez fan de notre page Facebook et suivez la communauté Nautisme-info.
> Inscrivez vous à la Newsletter hebdomadaire pour ne ratez aucune actu nautique !
> Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site. Cliquez ici.

Partager

Articles en relation