Nautisme info

Vire-Vire Banque Populaire : Irene VIII, champion du Monde de la rade !

Sabrina Saloum

Vire-Vire Banque Populaire : Irene VIII, champion du Monde de la rade !
octobre 03
10:37 2016

On avait bien dit qu’il fallait se déguiser. Eux se sont présentés en costume sur la ligne de départ. Elégants, raffinés. Les Men in Black d’Irene VIII ont remporté cette 68e édition du Vire Vire Banque Populaire, qui n’avait pas vu la victoire d’un bateau classique depuis bien longtemps. Le 10MT Bermudien construit en 1935, skippé par Thomas Roche a rappelé que ces voiliers d’une autre époque ne sont pas que de magnifiques “objets d’exposition“.

Sur les coups de 11h, ce matin, ils sont 142 bateaux à voile (barquettes, tradition, carbone…) à se présenter sur la ligne de départ, par catégorie, toutes les dix minutes. Issus des clubs marseillais, mais aussi de Carry, Istres, Martigues, Vitrolles et encore Quiberon, les équipages sont en famille, petits et grands, entre amis, déguisés, ou pas. Bref, la plupart des bateaux à s’élancer ne manquent pas de curiosité. La Grand Voile de Bagheera, peinte par des élèves du collège du Vieux-Port veut rappeler que ce dimanche 2 octobre est aussi la journée nationale de la non violence. Dans la rade, s’il est évidemment question de “paix“, certains ne veulent pas s’en laisser compter. Comme Bernard Daurelle, l’un des fers de lance de la SNM, sur Jin Tonic. “C’est le championnat du Monde de la rade de Marseille, et chaque année, on revient avec l’objectif de le remporter. C’est une régate qu’il faut avoir à son palmarès. Et si tu ne l’as pas gagné, tu as raté ta vie de régatier“, plaisante-t-il à moitié. Ça ne sera pas encore pour cette année, pour Jin Tonic.

Les conditions ne sont pas désagréables pour un régatier, avec un petit vent de 11 nœuds de nord-ouest, quelques gouttelettes de pluie et un petit grain qui a généré une fort belle descente sous spi. Le dernier concurrent franchit la ligne sur le coup des 17h, avant de rejoindre les pontons de La Nautique pour la remise des prix. Côté déguisements, la palme revient à Atlog (A 35), une belle bande de pingouins égarés dans la rade.

“Malgré l’inscription gratuite, le mauvais temps de la veille a pu refroidir certaines ardeurs“, reconnaît Raymond Lamberti, le Président de la Société Nautique de Marseille. “Mais nous avons réuni un joli plateau avec 142 bateaux et démontré une fois de plus, notre capacité à organiser des évènements de grande qualité. Il y avait une belle ambiance sur l’eau. On clôture en beauté la saison de régate de la SNM pour l’année 2016. Je tiens à remercier nos partenaires institutionnels et privés, la Banque Populaire Provençale Corse en premier lieu, à nos côtés depuis cinq ans qui nous donne les moyens de nos ambitions. Ma dernière pensée va à notre équipe de bénévoles qui fait un travail remarquable, que ce soit sur l’eau au niveau de la sécurité, de la qualité des parcours et encore dans l’organisation à terre.“

Le classement du Vire Vire Banque Populaire 2016

1/ Thomas Roche (Irene VIII)

2/ Jean-Paul Vernet (Eole 3)

3/ Stéphane Sollari (Paggo)

4/ Franck Bourriot (Kertios 3)

5/ Christophe Dusserre (Zut)

Partager

Articles en relation