Nautisme info

Volvo Race : Le jury sanctionne trois bateaux

Volvo Race : Le jury sanctionne trois bateaux
juin 04
11:03 2015

Le jury international désigné par l’ISAF et présidé par le Français Bernard Bonneau s’est réuni ce jour pour statuer sur différents cas relatifs à l’étape 7 entre Newport et Lisbonne. Trois bateaux de la Volvo Ocean Race ont reçu une pénalité en points pour avoir enfreint les règles de navigation.

Team SCA (Sam Davies/GBR), Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier/FRA) et MAPFRE (Iker Martínez/ESP) ont tous reconnu avoir navigué à l’encontre du trafic maritime dans le DST (dispositif de séparation du trafic). Pour avoir enfreint cette règle de navigation, ces trois bateaux prennent un point de pénalité, ce point venant s’ajouter à leur total au classement général.

Team SCA est sanctionné d’un point supplémentaire pour avoir navigué dans la zone d’exclusion.

Ces décisions signifient que Charles Caudrelier et son équipage perdent un point sur le leader, Abu Dhabi Ocean Racing. Dongfeng Race Team est désormais à six points du tableau arrière du monotype émirati alors qu’il reste encore deux étapes à disuter. Surtout, Caudrelier se retrouve à égalité de points avec Team Brunel, vainqueur de la 7ème étape. L’équipage hollandais est officiellement deuxième devant Dongfeng Race Team en raison d’un meilleur classement sur les courses In-Port.

Quant à MAPFRE (Iker Martinez / ESP), il affiche désormais 27 points au général et se retrouve à égalité avec Team Alvimedica (Charlie Enright/USA). L’équipage turquo-américain est quatrième au classement général, devant MAPFRE pour les mêmes raisons que celles évoquées ci-dessus.

Les trois équipages ont reconnu les faits mais ont expliqué, pour leur défense, qu’il y a eu confusion dans la façon dont ces zones de DST ont été délimitées et l’angle auquel les bateaux sont autorisés à naviguer dans ces zones.

“Cela ne nous a donné aucun avantage, ce n’était pas une démarche malhonnête de notre part,” a tenté d’expliquer au jury

Sam Davies, skipper de Team SCA :“Il n’y avait pas de bateaux dans les parages au même moment donc pas de prises de risques en termes de sécurité.”

Le jury avait précédemment entendu le directeur de course, Jack Lloyd. Celui-ci avait expliqué que les infractions avaient eu lieu au début des 2 800 milles de cette Transat dont le coup d’envoi a été donné le 17 mai dernier de Newport.

Les infractions avaient été repérées par l’équipe du Race Control basée à Alicante puis vérifiées sur les traces de navigation des Volvo Ocean 65 envoyées par les équipages eux mêmes.

Les témoins de MAPFRE et Dongfeng Race Team ont expliqué que la diffusion tardive des règles de navigation dans les DST avait crée de la confusion au sein des équipages. Ils ont par ailleurs demandé à ce que des améliorations soient apportées à l’avenir pour éviter ce genre de situation et que les équipes ne commettent pas ces erreurs sans le vouloir.Malgré ces décisions, le jeu reste ouvert.

Articles en relation