Nautisme info

Xtrem Gliss J–3 : Le compte à rebours est lancé

© Carter / pwaworldtour.com

Xtrem Gliss J–3 : Le compte à rebours est lancé
octobre 14
10:31 2015

Alors que le coup d’envoi de l’Xtrem Gliss Festival sera donné ce vendredi 16 octobre, la presqu’île de Crozon commence déjà à s’animer : le montage du village d’animations et d’exposition est sur le point de s’achever et les riders commencent à arriver à Crozon.

Tout est quasiment prêt pour accueillir l’élite mondiale des vagues sur la presqu’île de Crozon. « Tous les chapiteaux seront montés d’ici ce soir et les dernières installations techniques seront prêtes jeudi au plus tard », commente Christophe Boutet, d’Aloha Attitude. Si le coup d’envoi de la compétition ne sera donné que le 16 octobre, certains riders, à l’instar de Philip Koster ou Robby Swift sont déjà sur place et attendent les conditions idéales pour s’entraîner sur les vagues bretonnes. D’ici à jeudi, tous auront rallié le site de l’Xtrem Gliss Festival.
Si les conditions le permettent, la compétition pourrait bien démarrer vendredi après-midi, juste après les inscriptions du matin. A terre, le village d’animations et d’exposition implanté sur la plage de Morgat en plein cœur du centre-ville, accueillera riders et grand public dès vendredi. « Il y aura un concert et des animations musicales sur le village vendredi soir juste après la cérémonie d’ouverture de la Presqu’île Paddle Race, qui aura lieu à 19h00, indique Christophe Boutet. Et samedi soir, le quart de finale de la Coupe du Monde de Rugby qui opposera la France aux All Blacks sera diffusé sur écran géant ». De quoi satisfaire les amateurs de glisse mais également les aficionados du ballon ovale.

Les filles attendues à Crozon

Si l’an dernier à La Torche, seuls les garçons étaient en lice, à Crozon, cette année, l’élite mondiale féminine des vagues sera bel et bien au rendez-vous. Emmenées par les sœurs Moreno, les filles ont hâte d’en découdre avec le spot breton, à l’instar de la Française Alice Arutkin. « Je ne connais pas du tout Crozon. Je n’y suis jamais allée. D’ailleurs, je ne connais pas tellement la Bretagne, indique celle qui a fait son entrée en Equipe de France de Funboard cettAlice Arutkin e année. C’est cool d’avoir une épreuve en France pour les filles même si ce n’est pas chez moi. C’est la première fois qu’on a une étape de Coupe du Monde en France depuis que j’ai démarré la compétition. Je suis passé à La Torche l’an dernier, il y avait beaucoup de public pour soutenir les Français ». Quatrième des cinq étapes que compte la Coupe du Monde de vagues chez filles, l’Xtrem Gliss Festival jouera un rôle crucial dans la course au titre mondial. « On a de la chance en vagues. On a cinq épreuves alors qu’en slalom, elles n’en ont que deux et une seule en freestyle », se réjouit Alice Arutkin. Sixième au ranking PWA après les trois premières étapes, dont une qui n’a pas été disputée à Sylt, la jeune rideuse espère maintenir sa place dans la course au titre, voire même l’améliorer. « On a eu des épreuves de saut en début de saison. J’ai essayé de faire ce que je pouvais. On verra ce que ça donne à Crozon. Si ce n’est que du surf, j’espère remonter au classement général. Sur l’épreuve en elle même, tout dépendra des conditions. On peut avoir des surfs avec pas beaucoup de vent et de belles vagues, ou de l’onshore tribord qui est tout ce que je déteste. J’espère avoir la chance de pouvoir m’exprimer dans les surfs ».

La Presqu’île de Crozon, haut lieu du tourisme en Finistère

Outre le spectacle offert par les riders en mer, l’Xtrem Gliss Festival est également une occasion unique de découvrir ou de redécouvrir la presqu’île de Crozon, un écrin préservé et sauvage offrant à ses visiteurs une vaste palette de paysages composée de falaises escarpées, de plages de sable fin, de criques secrètes, de pointes et de caps majestueux, d’abers ou encore d’estuaire et autre fleuve aux rives boisées. Riders comme spectateurs pourront profiter de la manifestation pour explorer ce véritable joyau du bout du monde doté de 120 kilomètres de côtes. « On a vraiment le sentiment d’être au bout du monde avec cette beauté immaculée, cette nature brute aux couleurs extraordinaires et ces airs de premier matin du monde quand le soleil se lève. Si la terre n’était pas ronde, on verrait l’Amérique depuis le Cap de la Chèvre », souligne Daniel Moysan, Maire de Crozon-Morgat et Président de la Communauté de Communes de la presqu’île de Crozon. Classée Zone Natura 2000 et Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, la presqu’île de Crozon, qui offre un panorama saisissant sur la baie de Douarnenez et l’anse de Morgat, abrite une végétation fragile mais également des lieux emblématiques tels que le Château de Dinan, la crique de l’île Vierge, ou encore la pointe de la Chèvre et la pointe de Pen-Hir, qui méritent tous le détour.

Tags
Partager

Articles en relation