Nautisme info

Yvan Bourgnon est bien arrivé aux Galapagos

Yvan Bourgnon est bien arrivé aux Galapagos
mars 03
11:08 2014
Samedi 1er mars, Yvan Bourgnon est bien arrivé dans les Iles Galapagos, il était parti de Panama City le 23 février, il aura donc mis un peu moins de 7 jours pour effectuer cette navigation de 855 milles (5.12 nds de moyenne). On le laisse nous conter sa traversée…

YB : Alors que le vent souffle fort depuis mon arrivée à Panama, Eole est absent le jour de mon départ pour les Iles Galapagos. Les grattes ciel de Panama City disparaissent tandis que les Iles Perlas devant mes étraves affichent leurs faibles lueurs. A plus de 10 nœuds, me voilà stoppé net par un filet de pêche : les risques de la navigation de nuit aux abords des archipels. Il me faudra plonger pour enlever le filet coincé dans mes cales de dérives, puis un 2ème filet viendra pimenter ma nuit que je finis de passer sans vent.

YB : Les 2 journées suivantes ressemblent à des conditions idéales au portant (10-15 nœuds), Je savoure ces moments magiques que j’ai eus trop peu souvent depuis mon départ des Sables d’Olonne. Durant la nuit je heurte violemment un gros tronc d’arbre. Mes dérives n’ont pas apprécié le choc, il me faudra attendre 2 jours pour trouver la solution afin de les libérer. La navigation du 3ème jour ressemble à un grand slalom géant permanent entre les arbres, branches, bidons etc…  Je ne savais pas que la mer pouvait être aussi polluée !!

YB : 4ème jour : absence totale du vent sans abri, un cagnard à vous rendre abruti !! Malgré mes problèmes de peau je ne peux résister à l’appel du bain. Puis je signe pour 3 jours de près, une allure inconfortable, j’apprends cependant à dormir quelques minutes avec mon corps balloté dans tous les sens. Un matin, au réveil, je glisse du trampoline avec la gîte et je tombe à la mer, à la force des bras je remonte le long de ma ligne de vie; heureusement que j’étais attaché et que je n’avançais pas à plus de 10 nœuds !!! Une belle frayeur qui me rend encore plus vigilant pour l’avenir.

YB : Les îles Galapagos se montrent aussi belles qu’on pouvait l’imaginer, à quelques milles des côtes les tortues profitent de ma faible allure pour venir se frotter à mon monture.  L’accès à ces îles est devenu très couteux, nous y resterons seulement 3 à 4 jours le temps de re-préparer le bateau pour la grande traversée. Prochain départ le 5 ou 6 mars en direction des Iles Marquises pour ma plus longue étape soit presque 7000 kms, je me sens plus que jamais prêt pour cette traversée qui s’annonce la plus dure de mon défi avec peut-être comme récompense les retrouvailles avec la baie de Taihoaé à Nuku-Hiva ou j’étais scolarisé à l’âge de 10ans.”

Crédit photo : Denis Tisserand

Liens associés :

> Retrouvez toutes les actualités des sports nautiques sur le site.
> Télécharger l’application Android pour suivre le nautisme sur smartphone et tablette.
> Devenez fan de notre page Facebook et suivez la communauté Nautisme-info.
> Inscrivez vous à la Newsletter hebdomadaire pour ne ratez aucune actu nautique !
> Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site. Cliquez ici.

Tags
Partager

Articles en relation