Nautisme info

L’Ecoconception dans la plaisance : initiatives et tendances

L’Ecoconception dans la plaisance : initiatives et tendances
avril 09
00:00 2007

L’Ecoconception dans la Plaisance

La plaisance est un loisir auquel s’adonnent près de 4 millions de français. Cette activité, pratiquée en environnement sensible (zone littorale protégée, écosystème fragile) associée aux aménagements portuaires génère des problèmes écologiques : déchets, rejets, eaux usées, hydrocarbures…

La pollution n’est pas non plus négligeable lors de la construction de ports et de bateaux, l’utilisation de matériaux polluants, le démantèlement des bateaux hors d’usage souvent amiantés…

Les industries nautiques prennent conscience de ce problème. Elle cherchent de plus en plus à construire des bateaux en utilisant des matériaux "propres" et réfléchissent à des solutions énergétiques alternatives (bateaux électriques, moteurs à gaz, système de cellules photovoltaïques)… pour éviter une partie de ces pollutions.

L’Ecoconception est donc de plus en plus présente sur le marché de la plaisance, tout comme dans l’habitat, le textile, le tourisme, l’agro-alimentaire. Les enjeux sont multiples : réduction des coûts de production, anticipation de la réglementation et réponse à une attente forte du consommateur.

Actions nationales de la Fédération des Industries Nautiques pour le développement de l’Eco-conception

Attentive au développement durable de la plaisance et au respect de l’environnement, la Fédération des Industries Nautiques a créé dès 2004 un Programme « Bateau bleu ». Il est composé du prix Bateau Bleu et du label Bateau Bleu.

Après les éditions 2005 et 2006, la Fédération des industries nautiques lance un appel à projets pour le prix du Bateau Bleu 2007 sur le thème : « L’éco-conception des bateaux de plaisance et de leurs équipements ». Ouvert à tous (entreprises, grandes écoles, centres de recherche, particuliers), ce concours doté d’un prix de 20 000 € a pour objectif d’encourager la recherche et le développement de technologies innovantes et protectrices de l’environnement marin. Remise des prix lors du Salon Nautique de Paris 2007.

Le label Bateau Bleu concerne des produits existants et permet de mettre en valeur leur caractère respectueux de l’environnement. Une centaine de séries de bateaux neufs et une quarantaine d’équipements ont été labellisés et sont reconnaissables au logo Bateau bleu.

Pour en savoir plus :
Label Bateau Bleu et Prix du Bateau Bleu

Pôle de compétitivité, clusters et filières nautiques agissent en local

Eurolarge Innovation, pays de Lorient, a organisé en septembre et octobre 2006 des journées de rencontres sur l’éco-conception et les biomatériaux.

  • "Nautisme & Développement durable : Les solutions d’avenir" – Journée Scientifique et Technique organisée par Lorient Technopole Innovations, Eurolarge innovation et l’Université Bretagne Sud. Présentation de l’intégration des préoccupations environnementales à la conception et dans le cycle de production des navires.

  • Réunion de travail et d’information sur les biomatériaux. L’Université Bretagne Sud avec la Chambre d’Agriculture, a présenté un point d’avancement dans ses recherches sur les propriétés et la mise en oeuvre de matériaux à base de fibres végétales (mise en place d’une filière végétale, propriétés mécaniques de fibres de lin textile et oléagineux…).

Le Pôle mer Bretagne, pôle de compétitivité à vocation mondiale sur les activités liées à la mer, développe un projet labellisé sur l’Eco-conception d’un bateau en matériau bio-composite : Navecomat.

La réalisation, au terme du projet, d’une embarcation prototype, permettra de développer une méthodologie d’éco-conception adaptée, de tester et valider la résistance et les performances du bateau, mais aussi de réaliser son écobilan durant son cycle de vie global, de la construction à la déconstruction.

Initiatives d’Eco-conception des constructeurs et équipementiers

Un bateau c’est une coque, un moteur, de l’électronique, des cordages… qui nécessitent de nombreux matériaux et savoir-faire. Les impacts environnementaux de ces équipements ne se limitent pas à la phase de construction de l’embarcation. Son utilisation en mer, son entretien sont autant de phases qui méritent une réflexion d’éco-conception.

1- Systèmes de motorisation / énergie propre

La branche catamarans du groupe du groupe Bénéteau, Plaisance Lagoon a lancé un moteur électrique de série sur ses voiliers. Cela va faire dix ans que Bénéteau travaille sur cette technologie.

Le Lagoon 420 est équipé d’un moteur électrique et d’un moteur diesel traditionnel, le principe sera le même que pour l’automobile – quand il tourne, le moteur à essence recharge les batteries du bord. Quand celles-ci sont rechargées, le moteur électrique se met automatiquement en route. De plus, les batteries se chargent aussi lorsqu’il avance sous voiles grâce aux hélices placées sous la coque et lorsqu’il est à quai.

« Cette nouvelle technologie permet d’économiser entre 50 et 70 % de carburant, elle devrait se développer très rapidement, commente le directeur de la marque, Yann Masselot. De plus, elle a le mérite d’être écologique et silencieuse. » Cent unités ont été commandées avant même le lancement (l’équivalent de quinze mois de production).

Sur plans de l’architecte Christophe Barreau, le Catana 65’ proposera en série des panneaux solaires pour une production de 400 watts.

Sun 21 – Première transatlantique d’un bateau à énergie solaire

Le Sun 21, premier catamaran entièrement équipé à l’énergie solaire, est parti de Bâle mi-octobre 2006. L’arrivée est prévue à New-York le 8 mai 2007 soit plus de 12 900 km de traversée via les Canaries, le Cap Vert et la Floride. Ce catamaran long de 14 mètres et large de 6,6 mètres possède 60 m2 de panneaux solaires fixés sur son toit : les moteurs du catamaran ne consomment que l’équivalent électrique nécessaire pour quatre machines à café. L’initiateur du projet, Martin Vosseler, souhaite démontrer grâce à ce record l’immense potentiel de l’énergie solaire désormais accessible à la navigation.

Bateau-hôtel solaire – Eco-tourisme associé à l’éco-plaisance…

"Soleil d’Oc", une péniche qui compte six cabines couchettes utilise l’énergie solaire pour sa propulsion. Son propriétaire proposera des éco-croisières durant toute la saison touristique sur le canal du Midi : découverte de l’écosystème du canal, des plantes méditerranéennes et des ressources en eau.

2 – Matériaux et process de fabrication

Les visiteurs de la dernière édition du Salon nautique de Paris ont pu remarquer des chantiers navals de plus en plus communicants sur le sujet… Bénéteau, Jeanneau, J Europe repensent certaines techniques de fabrication, intègrent de nouvelles normes et à remplacent le bois par des matières de substitution.

Bénéteau – Jeanneau

« L’environnement est une préoccupation depuis longtemps chez nous. Tout d’abord parce qu’on vend des bateaux à des gens de mer qui ont tendance à le respecter » explique Bruno Cathelinais. « On respecte, depuis 2004, des normes qui ne seront obligatoires qu’en 2007. » Chez le constructeur leader mondial, les résines à fortes émanations de styrène ont été progressivement bannies depuis 1998, les techniques d’injection du plastique ont été mises au point pour en réduire le poids et la nocivité et le séchage des vernis se fait sans solvants grâce à un procédé sous ultraviolets. De plus, le teck a été remplacé par un simili en bois reconstitué.

J Europe

A Olonne-sur-Mer, Didier Le Moal, directeur général explique la réduction de la pollution dans le processus de fabrication : « La polymérisation se fait sous vide par le procédé de l’infusion, ce qui réduit considérablement nos rejets de styrène, le composant principal de la résine ».

Rio

A l’occasion du dernier Salon Nautique de Barcelone en Espagne, le constructeur RIO a présenté le dernier né de sa gamme Hors Bord. Particularité remarquée : son pont recouvert de Teck Synthétique. Le Teck est aujourd’hui pointé du doigt par les spécialistes de la sauvegarde de l’Environnement car souvent en provenance de filières asiatiques surexploitées. Ce pont imitation (très réaliste) Teck sera désormais proposé en option à la clientèle de Rio sur toute sa gamme.

International – Plastiques biodégradables pour bateaux du futur

Le Royaume-Uni encourage le développement pour l’industrie nautique et automobile, d’un plastique biodégradable léger et super résistant. Le ministère du Commerce et de l’Industrie (DTI) apporte 407 000 € sur le coût total du projet (1 137 000 €). Le projet est mené par une entreprise anglaise spécialisée dans le développement de bioplastiques : NetComposites. Le projet vise à créer une nouvelle génération de plastiques réalisés à partir de fibres naturelles. Les premiers prototypes seront présentés dans deux ans et demi.

Il est aisé de recenser de nombreuses initiatives prises par des fédérations, clusters, pôles, universités pour encourager les entreprises à se diriger vers l’éco-conception. A noter aussi : de nombreuses actions isolées et inventions portées par des particuliers ou associations. Cependant, les matériaux et les systèmes de propulsion propres sont encore sur le banc d’essai. Les leaders qui travaillent sur ce thème depuis une dizaine d’année peuvent proposer aujourd’hui des équipements propres en série sur leurs unités (Lagoon, Catana). Les entreprises de tailles moyennes ne peuvent répondre pour le moment à cette tendance que par des changements sur leur process de fabrication.

Sources Internet



– Fédération des Industries Nautiques – Prix et label Bateau Bleu, www.fin.fr
– Lagoon – Constructeur de Catamarans, Groupe Bénéteau, http://www.cata-lagoon.com/
– Catana – Constructeur de Catamarans, Groupe Poncin, http://www.catana.net/
– Sun 21 – Site officiel, http://www.transatlantic.ch/
– AFBE – Association Française pour le Bateau Electrique, http://www.bateau-electrique.com/
– Eurolarge Innovation, http://www.eurolarge.fr/
– Pôle Mer Bretagne – Projet Navecomat, http://www.pole-mer-bretagne.com/navecomat.php
– « Un Pont Teck Ecologique sur le Rio 8 », Nautisme Info – 17/08/2006, www.nautisme-info.com
– « Biodegradable plastics to build boats of the future », IBI Magazine – 21/12/2006, http://www.ibinews.com/
– Camping Boat – Projet Yves Boyenval, http://www.boyenval-solar-boat.fr.tc

Presse professionnelle



– « Camping-boat : le soleil nous mène en bateau », Midi Libre, Edition de UZEGE, NIMES, 19/02/2007
– « L’écologie monte à bord de la plaisance », Ouest France, Edition de Vendée, 8/12/2005
– « nautisme :Concevoir un bateau respectueux de la nature », Christine Ronco, Le Telegramme, 04/10/2006
– « Le premier bateau-hôtel solaire amarré au port du canal », L’indépendant, Edition de Carcassonne, 22/01/2007

CCI de Cherbourg Cotentin
Service Information Economique 
Christèle Zamprogno ©
Tél. : 02.33.23.32.39 – e-mail : czamprogno@cherbourg-cotentin.cci.fr

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.