Nautisme info

Les Sables – Madère – Les Sables

Les Sables – Madère – Les Sables
juin 26
00:00 2007

La flotte des Class’40 glisse toujours à grande vitesse le long des côtes portugaises : Yvan Noblet et Patrick Morvan ont encore augmenté leur avance dans ces conditions musclées de vent portant alors qu’André Jantet, transporté à l’hôpital de Lisbonne, est en observation.
 
Tout s’est passé au petit matin lorsque les deux équipiers du Pogo « Nous entreprenons » sont partis en vrac lors d’un départ au lof : le vent était soutenu à plus de trente nœuds de secteur Nord avec une mer déjà formée : « Une écoute de spinnaker a explosée et la voile est partie en vrac ; dans la manœuvre pour ramasser la toile, il y a eu un empannage involontaire et André s’est retrouvé totalement sonné dans le cockpit. Il y avait plus de trente nœuds de vent. André est allé s’allonger dans la bannette mais quand je suis retourné le voir, il était à la dérive… Je l’ai surveillé de près et j’ai décidé de le faire évacuer après explications avec le médecin du CROSS. J’ai largué le canot de survie à l’arrière pour que les secours puissent le récupérer », indiquait Jacques Fournier, le skipper de « Nous entreprenons ».
Hélitreuillé par les services de sécurité maritime ce mercredi vers 8h00, l’équipier de Jacques Fournier est arrivé vers 9h00 à l’hôpital Santa Maria de Lisbonne ce mercredi : André Jantet souffrait au niveau du thorax et du coccyx mais était conscient. Il a été examiné par les services médicaux portugais et a subi une intervention chirurgicale au niveau du bassin.
Nous vous tiendrons informer sur le site de l’évolution de son état, dès que nous aurons des nouvelles. Jacques Fournier faisait quant à lui route vers Péniche (Portugal), à environ 40 milles au Nord de l’entrée du Tage.
 
Sea, sail, surf
 
Du côté de la course, la descente vers Madère s’annonçait rapide, elle est express ! Plus de 300 milles parcourus pour le leader Appart City, car Yvan Noblet et Patrick Morvan n’ont pas molli malgré les rafales à plus de trente nœuds et la mer formée qui sévissaient au large de Lisbonne ce mercredi après-midi. Sous petit spinnaker et grand voile à un ris, les deux marins surfaient à plus de dix-huit nœuds, alignant des moyennes de plus de douze nœuds… « On est un peu fatigué de la nuit mais tout va bien. En ce moment, on navigue avec 20-25 nœuds. C’était assez musclé alors on l’a joué traditionnel : le petit spinnaker avant la nuit et un ris et tout s’est bien passé… On était souvent à 18-20 nœuds dans les surfs la nuit dernière mais ça a molli un peu ce midi et nous sommes plutôt aux alentours de 14 nœuds de moyenne. Je ne sais pas trop où sont les autres bateaux et j’ai préféré empanner pour rester dans le courant d’alizés qui est plus à terre. Le vent devrait de toute façon mollir en s’approchant de Madère et je pense qu’une arrivée vendredi matin est probable », indiquait Yvan Noblet à la vacation radio de midi.
 
Mais la nuit a été difficile pour les autres concurrents : « On est parti trois ou quatre fois au lof parce que nous avons des problèmes de safran. On a donc affalé le spinnaker avant la nuit et nous avons navigué conservateur sous gennaker et grand voile haute. On a passé le cap Finisterre mardi en fin d’après-midi : on était encore avec Cécile (Poujol) à ce moment-là mais après, elle a déchiré successivement ses deux spinnakers et on s’est perdu de vue. Le vent est ensuite monté à plus de trente nœuds et nous faisons de belles pointes de vitesse, à 16-17 nœuds… Nous n’avons rien cassé mais la barre est dure », précisait Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais).
 
Quant à Jean-Christophe Caso (Jardin Bio-Prévoir), il semblait en forme malgré la fatigue accumulée la nuit dernière : « On s’est fait brasser toute la nuit avec trente à trente-cinq nœuds en choisissant de revenir un peu à la côte. Maintenant, nous faisons route directe sur Madère entre douze et quinze nœuds… Le bateau se comporte bien mais hier, nous avons fait un vrac et nous avons affalé le spinnaker parce qu’il y avait trop de mer, et nous avons navigué avec un ris dans la grand voile et le Code 0. La mer était courte et on enfournait en butant sur la vague de devant ! Ce midi, nous sommes avec deux ris et le foc dans 27-30 nœuds d’alizé, à un peu plus de 500 milles de l’arrivée… Nous n’avons pas beaucoup dormi parce qu’il fallait être sur le pont cette nuit et c’est plutôt humide ! Mais tout va bien à bord… »
 
Classement du mercredi 27 juin à 18h00
Yvan Noblet (Appart City) à 421 milles de l’arrivée
Cécile Poujol (Merci les amis !) à 33 milles du leader
Benoît Parnaudeau (Jardin Bio-Prévoir) à 46 milles
Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) à 56 milles
Lionel Regnier (Groupe Séfico) à 56 milles
Jean-Pierre Amblard (Azawakh III) à 63 milles
Jean-Edouard Criquioche (Choice Hôtels) à 71 milles
Alexis Guillaume (Méréna) à 99 milles
Stephen Card (Cariberia) à 114 milles
Hors course- Jacques Fournier (Nous entreprenons)
 

 

 
 
Les Sables – Madère – Les Sables
Un nouveau concept pour une nouvelle classe
                        
– Course en équipage de 2 à 6 sur des bateaux de 40 pieds
– Course qualificative pour la Transat Jacques Vabre en novembre 2007
– Parcours : Les Sables d’Olonne / Madère / Les Sables d’Olonne
– Nombre de milles à parcourir : 2 220 milles
– Nombre de bateaux inscrits : 10
– Départ donné le dimanche 24 juin 2007 à 12h02
– Organisation : La Ville des Sables d’Olonne en partenariat avec la Class’40 et Madère
 
Ville d’origine du Vendée Globe, Les Sables d’Olonne accueille de nombreuses courses, qui font de cette ville du bord de mer un lieu incontournable pour tout skipper candidat à la course au large. Cette nouvelle épreuve renforce un peu plus la dynamique nautique de la Ville des Sables d’Olonne et son « savoir mer » qui lui vaut la réputation de « capitale de cœur de la voile ».
 
 
 
 
Contact presse : Isabelle Delaune – 06 20 53 90 14 – isabelle.delaune@wanadoo.fr

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.