Nautisme info

Les Sables – Madère – Les Sables

Les Sables – Madère – Les Sables
juin 27
00:00 2007


 

Le vainqueur de la première étape de la course Les Sables-Madère-Les Sables devrait franchir la ligne d’arrivée mouillée devant la marina de Quinta do Lorde en fin de nuit prochaine. Yvan Noblet épaulé par Patrick Morvan aura mené la course à un rythme soutenu dès la bouée de dégagement enroulée dimanche dernier, à une moyenne supérieure à dix nœuds.
                          
On attendait le leader au milieu de la nuit prochaine, mais il semble bien que l’arrivée à Quinta do Lorde d’Yvan Noblet et Patrick Morvan (Appart City) aura plutôt lieu au lever du jour à Madère. La raison en est un alizé portugais de secteur Nord qui tend à se ramollir au fil des heures à venir avec l’extension de l’anticyclone des Açores qui s’affaisse sur lui-même. En résulte une brise de secteur Nord 20 nœuds qui soufflait encore cette nuit au large entre le cap Saint Vincent (Portugal) et l’île de Porto Santo (Madère), et qui se transforme en vent d’une petite quinzaine de nœuds de secteur Nord-Est. Or, un souffle plus lent et une rotation vers la droite impliquent une allure plus proche du vent arrière et donc moins rapide. Les équipages auront donc aussi à négocier des empannages pour atteindre l’archipel…
« Ca glisse bien mais on est un peu fatigué de la nuit dernière. On a levé un peu le pied et on a fait des bêtises… Du genre vrac sous spinnaker ! Nous naviguons ce midi avec vingt nœuds de vent de Nord à Nord-Est sur une mer super belle, toute plate. C’est un temps de bonne sœur ! Patrick est super content de cette première étape sur ce Class’40. Nous devrons effectuer deux ou trois empannages avant d’arriver sur l’archipel de Madère que nous espérons au lever du jour… », indiquait Yvan Noblet (Appart City) lors de la vacation radio en direct de Madère et des Sables d’Olonne.
 
Un alizé qui s’essouffle
 
Les manœuvres se sont succédées toute la nuit et au petit matin de ce quatrième jour de course à bord des neuf Class’40 encore en course, pour se recaler dans le sillage du leader, recentrant toute la flotte sur le même axe. Avec 170 milles environ à parcourir à 14h00, Appart City qui alignait encore des moyennes entre 10 et 12 nœuds, devrait donc franchir la ligne d’arrivée entre 6h00 et 10h00 demain vendredi. A soixante milles dans son sillage, Benoît Parnaudeau et Jean-Christophe Caso (Jardin Bio-Prévoir) peuvent difficilement imaginer revenir sur le leader mais possèdent aussi une marge suffisante pour ne plus être trop inquiétés par leurs poursuivants. Avec une quarantaine de milles d’avance sur Jean-Pierre Amblard (Azawakh III), le duo rochelais peut dérouler sa fin de course sans pression, mais va chercher à limiter les dégâts en temps par rapport au futur vainqueur : il peut espérer un retard compris entre six et huit heures… Ce qui lui laisse encore toutes ses chances pour le parcours retour, puisque le classement général est établi au cumul des temps des parcours aller et retour.
« Nuit plutôt paisible et ambiance étrange : un ciel nuageux et une houle assez longue. Doux comme dans un cocon ! Et le bateau marchait bien puisque nous étions à douze nœuds de moyenne… Le vent a bien molli ce jeudi matin et on a envoyé le grand spi : la têtière a explosé juste après ! Ce n’est pas réparable à bord… Cela va un peu nous handicaper pour la fin de cette première étape, mais on est à peu près où on voulait. Et on a bien mangé : des haricots blancs (et ça se ressent), mais aussi des plats équitables, évidemment ! On est plus des marins que des régatiers et c’est aussi pour ça qu’on s’est fait un peu largué… Mais quand on veut charger le bateau, et bien on casse le spi… », précisait ce midi, Benoît Parnaudeau (Jardin Bio-Prévoir).
 
Un classement encore très ouvert
 
Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) était certes plus proche du but ce jeudi matin que Jean-Pierre Amblard, mais sa position nettement plus à l’Ouest va l’obliger à empanner pour se recaler sur la route directe, perdant ainsi de nombreux milles. La troisième marche du podium reste donc très ouverte. Quant à la suite du classement, il est très incertain puisque trois Class’40 étaient étrave contre étrave ce jeudi midi ! Lionel Regnier (Groupe Séfico), Jean-Edouard Criquioche (Choice Hôtels) et Cécile Poujol (Merci les amis !) naviguaient quasiment à vue… « Je dormais comme un bienheureux ! Vous m’avez réveillé… Il fait beau temps, belle mer et nous sommes sous spinnaker. La nuit a été difficile et on a dû travailler sans interruption : le vent était assez instable et variable entre quinze et vingt nœuds. Il nous reste 280 milles ce midi, ce qui veut dire que nous pourrions arriver en début d’après-midi vendredi », analysait Lionel Regnier (Groupe Séfico).
 
Les deux étrangers de cette première étape, le Belge Alexis Guillaume (Méréna) et le Britannique Stephen Card (Cariberia) devraient en revanche concéder une journée au vainqueur ! Enfin, l’équipier de Nous Entreprenons qui avait été évacué mercredi matin pour une intervention médicale à l’hôpital Santa Maria de Lisbonne, va bien : André Jantet souffrait de contusions rénales. Un bulletin médical plus complet sera donné par le chirurgien portugais qui a effectué l’intervention, dès que possible. Quant à Jacques Fournier, son co-équipier, il a fait escale à Peniche (à environ 40 milles au Nord de l’embouchure du Tage) pour se reposer et voir son ami à Lisbonne.
 
Classement du jeudi 28 juin à 15h00
1- Yvan Noblet (Appart City) à 165 milles de l’arrivée
2- Benoît Parnaudeau (Jardin Bio-Prévoir) à 63,3 milles
3- Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) à 88,9 milles du leader
4- Cécile Poujol (Merci les amis !) à 104,6 milles
5- Jean-Pierre Amblard (Azawakh III) à 106,5 milles
6- Lionel Regnier (Groupe Séfico) à 118,2 milles
7- Jean-Edouard Criquioche (Choice Hôtels) à 119,1 milles
8- Stephen Card (Cariberia) à 172 milles
9- Alexis Guillaume (Méréna) à 182 milles
Hors course- Jacques Fournier (Nous entreprenons) à Peniche (Portugal)
 
 
Les Sables – Madère – Les Sables
Un nouveau concept pour une nouvelle classe
                        
– Course en équipage de 2 à 6 sur des bateaux de 40 pieds
– Course qualificative pour la Transat Jacques Vabre en novembre 2007
– Parcours : Les Sables d’Olonne / Madère / Les Sables d’Olonne
– Nombre de milles à parcourir : 2 220 milles
– Nombre de bateaux inscrits : 10
– Départ donné le dimanche 24 juin 2007 à 12h02
– Organisation : La Ville des Sables d’Olonne en partenariat avec la Class’40 et Madère
 
Ville d’origine du Vendée Globe, Les Sables d’Olonne accueille de nombreuses courses, qui font de cette ville du bord de mer un lieu incontournable pour tout skipper candidat à la course au large. Cette nouvelle épreuve renforce un peu plus la dynamique nautique de la Ville des Sables d’Olonne et son « savoir mer » qui lui vaut la réputation de « capitale de cœur de la voile ».
 
 
 

Contact presse : Isabelle Delaune – 06 20 53 90 14 – isabelle.delaune@wanadoo.fr

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.