Nautisme info

Les Sables – Les Açores – Les Sables

Les Sables – Les Açores – Les Sables
août 03
00:00 2008
Avec une zone de transition entre la dorsale anticyclonique installée entre les Açores et le cap Finisterre et la dépression qui arrive par l’Ouest, la flotte n’a pas réagi dans le même tempo et le classement a sérieusement varié puisque Pierre Rolland s’est franchement échappé par le Nord ! Mais il reste encore plus de 400 milles à couvrir pour arriver à Horta…
 
Rien ne va plus mais les jeux ne sont pas encore faits ! En ce lundi (dixième jour de course !), les Mini ne sont pas encore en phase d’atterrissage sur l’archipel des Açores… La route est définitivement longue pour cette première étape qui alterne des conditions météorologiques pour le moins variées. Et sur l’eau, les solitaires commencent à peiner et les bateaux à fatiguer, ce qui ne facilite pas les décisions stratégiques quand le vent oscille entre le Sud-Ouest et le Nord-Est. Et c’est à l’occasion d’un changement de brise que le vétéran de la Mini Transat, Pierre Rolland (D2-Marée Haute) a pris la poudre d’escampette ! Car dimanche soir, alors qu’il naviguait au contact de six autres Mini, l’architecte skipper a pris la résolution de repartir vers le Nord-Ouest lorsqu’une première petite bascule du vent s’est faite connaître sur le plan d’eau. Une option en deux temps, puisque Pierre Rolland revenait sur le groupe de tête avant de franchement se démarquer vers minuit en repartant plein Ouest quand le vent s’est de nouveau établi au Sud-Ouest : une dépression passe en effet sur les Açores en bousculant une nouvelle fois la situation sur la zone de course !
 
Si avant le départ des Sables d’Olonne, les solitaires avaient programmé une première étape d’au moins dix jours et pour certains de douze jours, il faut se rendre à l’évidence que c’est normalement près de treize jours qui seront nécessaires avant que le premier Mini n’arrive à Horta ! Et pour les derniers, heureusement que le vent va (enfin !) tourner au secteur Nord voir Nord-Est après le passage du front mardi en soirée… Fini le près, terminé les bords, achevé le louvoyage : les solitaires vont pouvoir allonger la foulée au vent de travers voir au largue dans une brise d’une quinzaine de nœuds. De quoi faire route directe vers l’arrivée à plus de sept nœuds de moyenne. Mais il ne faudra pas que les bateaux traînent trop longtemps en mer car le vent va ensuite repasser au secteur… Sud en fin de semaine !
 
Un Bond en avant…
 
De fait, le grand perdant de la nuit dernière est Pierre-Yves Lautrou (Altaïde Moovement) qui était leader depuis le lendemain du départ et qui a plongé à la neuvième place au scratch ce lundi après-midi ! Avec plus de quarante milles de retard sur le premier… L’autre déficitaire nocturne est Stéphane Le Diraison (Cultisol-Institut Curie) qui a encore plus insisté sur le bord vers le Sud et se retrouve à plus de 70 milles de Pierre Rolland, une perte sèche de près de 50 milles en une journée ! A contrario, les deux grands bénéficiaires de ce changement de situation météorologique sont les deux persévérants qui n’ont pas hésité à continuer de louvoyer sur une route Nord quand le peloton plongeait dans la dorsale anticyclonique. Jérôme Lecuna (I feel good) et le Britannique Oliver Bond (Base Camp) sont respectivement 65 milles et 170 milles plus au Nord que le leader et affrontent donc toujours un flux de Sud-Ouest soutenu à plus de vingt nœuds.
 
C’est toutefois passager car derrière le front froid qui va balayer la flotte des Mini mardi midi, une grande bascule est annoncée : le vent va tourner de 180° en quelques heures et les plus septentrionaux vont descendre très vite vers l’archipel. Il va donc y avoir des écarts qui vont se creuser très rapidement quand les leaders vont débouler sous spinnaker derrière le front, tandis que le peloton va encore faire le dos rond face à un vent de Sud-Ouest en avant du front ! Le deuxième groupe qui navigue à plus de cent milles du premier, subit les mêmes conditions mais il est probable que le différentiel ne soit pas sensiblement augmenté ces jours prochains. A moins de 400 milles de l’arrivée, le vainqueur de cette première étape entre Les Sables d’Olonne et Horta est donc attendu jeudi matin et le dernier avec une journée et demie de retard. Soit treize jours et quinze jours de mer pour parcourir 1 270 milles ! Dur, dur…
 
Classement des prototypes le lundi 4 août à 14h30
1-Pierre Rolland (D2-Marée Haute) à 394 milles de l’arrivée
2-Sébastien Stéphant (Déphémèrides) à 39,6 milles du leader
3-Arnaud Vasseur (Nat’Che) à 65,6 M
4-Stéphane Le Diraison (Cultisol-Institut Curie) à 70,7 M
5-Marine Feuerstein (C20) à 77,3 M
 
Classement des voiliers de série le lundi 4 août à 14h30
1-Jérôme Lecuna (I feel good) à 401 milles de l’arrivée
2-Oliver Bond (Base Camp) à 13 milles du leader
3-Damien Guillou (Demi-Clé) à 18 M
4-Francisco Lobato (Looking for…) à 22 M
5-Fabien Sellier (Yemaya) à 29 M
 
 
 
 
Contact Presse : Isabelle Delaune – 06 20 53 90 14 – isabelle.delaune@wanadoo.fr
Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.