Nautisme info

Programme Salon Nautique d’Automne du Cap d’Agde

Programme Salon Nautique d’Automne du Cap d’Agde
octobre 26
00:00 2008
 
PROGRAMME DU SALON 2008
 
 
 
 
CONFERENCES
 
 
 
 
JEUDI 30 OCTOBRE
 
 
11h      LES POSIDONIES DU CAP D’AGDE, une aire marine protégée « NATURA 2000 », par l’équipe de l’ADENA MER : Renaud Dupuy de la Grandrive, Sylvain Blouet, Mathieu Foulquié
 
Bienvenue dans la nouvelle aire marine protégée du Site Natura 2000 des Posidonies du Cap d’Agde ! Que vous soyez plongeur, pêcheur, plaisancier ou simple amoureux du monde marin, venez découvrir les richesses naturelles de ce site marin de 6000 hectares et les actions concrètes qui sont prévues pour mieux le protéger, le gérer et le faire découvrir : mise en place de mouillages écologiques près de Brescou, campagnes de sensibilisation du public, promotion des produits de la pêche artisanale, suivis scientifiques marins … seront mis en œuvre par l’ADENA et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée pendant six ans. La Charte Natura 2000 du site qui unit les usagers du monde marin agathois (1ère du genre en France) pourra être signée par chacun à l’issue de la conférence (et sur le stand de l’Adena).
Conférence-diaporama
 
14h30  LA NAVIGATION DANS L’ANTIQUITE par Robert ROMAN, Spécialiste d’architecture navale antique
 
Les vecteurs du transport dans l’antiquité : Les navires, leur gréement, leur système de gouverne et leur équipement.
 
Le bateau est certainement la machine la plus élaborée qu’ait créé l’homme jusqu’à la révolution industrielle. Situé à l’interface entre l’air et l’eau, le bateau est par ailleurs révélateur du niveau technique d’une société.
L’archéologie navale a pour but l’étude des navires et de la navigation. Elle repose sur l’étude des sources archéologiques, c’est-à-dire les épaves mais aussi sur les sources écrites et iconographiques. Il s’agit de confronter toutes ces sources entre elles. Les archéologues essaient aussi de reconstruire certains bateaux antiques et s’intéressent aux bateaux qui sont construits aujourd’hui de par le monde : cela apporte un éclairage nouveau aux études d’archéologie navale. De l’Antiquité, on connaît surtout les bateaux de commerces. Les bateaux de guerre, qui n’ont pas été protégés, au moment de leur naufrage, par des cargaisons en matériaux périssables (amphores, métal, pierres……) ont presque tous disparu.
 
 
 
 
 
VENDREDI 31 OCTOBRE
 
11h      STRATEGIE NAVALE, par le Maître Yannick CHUQUARD, du Service d’Information et de Relation Publique de la Marine Nationale
 
L’organisation, les moyens et les missions de la Marine Nationale
 
Pourquoi faut-il une marine de guerre? Comment la marine nationale d’aujourd’hui s’adapte-t-elle
aux exigences d’un monde en pleine mutation, soumis depuis une vingtaine d’années a une série de
bouleversements de grande ampleur?
Cette conférence a pour but d’expliquer les raisons pour lesquelles la Marine Nationale
déploie  en permanence sur l’ensemble du globe 35 bâtiments de guerre, un sous-marin nucléaire
lanceur d’engins et met en œuvre 12 aéronefs dans les airs.
 
 
14h00 QUELS ACTES DURABLES POUR UNE PLAISANCE VIABLE ? par Béatrice LE MOEL, Directrice du « Voile de Neptune »
 
A qui appartient la mer ? Qui sont les garants de sa bonne santé ?
 
Qui sont les nouveaux usagers de la mer ? Que signifie être/devenir un plaisancier ? Quels sont les droits et les devoirs de ceux qui "utilisent" un espace naturel public marin ?
Béatrice Le Moel dirige et anime l’Association d’éducation à l’environnement « Voile de Neptune », à Sète.
 
 
Conférence-rencontre-visuels
 
 
 
 
 
 
 
 
SAMEDI 1ER NOVEMBRE
11h30 
L’impact de la plaisance sur l’environnement par Jean LARROQUE, Secrétaire Général de L’UNAN Golfe du Lion (Union Nationale des Associations de Navigateurs)
 
Comment et combien les plaisanciers impactent-ils notre environnement maritime ?
 
Présentation de l’UNAN, sa structuration, son intégration dans les instances nationales, ses domaines d’action.
De nombreuses études menées dans le monde par des spécialistes montrent comment la plaisance et les plaisanciers impactent l’environnement maritime qui nous est cher.
 
 
14h30 BABOUCHE : LE PASSAGE DU NORD-OUEST A LA VOILE PURE par Sébastien ROUBINET
 
En 2007, Babouche et son équipage ont franchi le passage du Nord-Ouest, 4 mois pour 5000 milles d’Alaska au Groenland sans moteur : une première mondiale.
 
Accompagné des images de l’expédition, Sébastien propose de vous raconter l’exploit qu’ils ont accompli, de vous faire partager la belle aventure qu’ils ont vécu, de vous faire découvrir la beauté des paysages arctiques ainsi que la nécessité de les préserver et enfin de vous rapporter les témoignages recueillis auprès des populations arctiques rencontrées tout au long du périple, témoignages marquants sur le réchauffement climatique. Il vous parlera également de son prochain défi "La voie du pôle" : traverser l’océan glacial arctique en 2010, à bord d’un nouvel engin conçu spécialement pour ce programme (images des premiers essais sur neige du prototype).
Conférence-rencontre-film
 
 
 
DIMANCHE 2 NOVEMBRE
 
11h30  LA TRANSAT 6.50 LA ROCHELLE-SALVADOR DE BAHIA : UNE COURSE EN SOLITAIRE PAS COMME LES AUTRES, par Bertrand de PONTUAL, médecin urgentiste, coureur en solitaire
 
Bertrand de Pontual, skipper agathois a participé à l’édition 2007 de la Transat 6.50: une aventure humaine et sportive extraordinaire.
 
Présentation d’un film monté avant le départ et du film de la Transat 2007 intitulé "Transat 6.50 Charente Maritime /Bahia 2007 : 30 ans de solitaire". Retour sur la préparation, les qualifications, les moments forts de la course.
Perspectives: participation à la coures en solitaire Les Sables – les Açores 2010, création d’un pôle entrainement à la course au large au Cap d’Agde.
 
14h30  UN TOUR DU MONDE EN SOLAIRE par Jacques RIGUIDEL, Navigateur, photographe, écrivain
 
      Périple réalisé en solitaire avec une seule escale sur un voilier de 9,70m, avec la force du vent et l’énergie du soleil
 
A bord d’un "Fréquence Jazz" de 9,70 mètres, Jacques Riguidel vient de parcourir 28000 milles autour du monde.
Non seulement il a réalisé ce périple par les trois caps sur un tout petit voilier. Mais en plus, il a réussi à le faire sans énergie fossile : seules la force du vent et l’énergie du soleil ont été utilisées. Résultat d’une analyse systémique poussée, d’une préparation pragmatique, et surtout d’une bonne dose de sens marin, ce tour de force peut servir d”exemple :
Il montre qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de gros moyens pour réaliser un rêve. Il démontre l’intérêt de voir simple et de faire la balance entre ce qui est vraiment utile et … le reste. Par cette approche naturelle, avec un minimum d’interfaces, il réconcilie le marin avec la mer, et redonne toute sa sensualité à la navigation à voile.
Conférence-rencontre-diaporama
 
 
LUNDI 3 NOVEMBRE
 
11h30 LA METEO MARINE A LA PORTEE DE TOUS, par Olivier LAPOINTE, agréé formations nautiques, Brevet d’Etat voile, formateur bateau-école
 
Comprendre un bulletin météo pour prendre les bonnes décisions pour naviguer
 
Dépressions et anticyclones rythment nos sorties en mer. Il est important de comprendre le déplacement des masses d’air, les gradients barométriques, l’action du le vent sur les vagues, l’échelle Beaufort, la loi de Buys-Ballot pour acquérir un comportement vraiment météorologique et naviguer en sécurité.
 
 
14h30  LA PECHE EN MER : TOUS LES CONSEILS POUR REUSSIR par Jean KIFFER, Président de la Fédération des Pêcheurs Plaisanciers et Sportifs de France
 
Quel plaisancier n’a rêvé de pêcher son diner, en croisière côtière ou au cours de traversées plus longues ? Le maquereau que l’on a sorti soi-même, n’a-t-il pas un goût inimitable ? Et pourtant, « bredouille » est trop souvent au rendez-vous. Les conseils d’un vrai connaisseur seront utiles dès la prochaine sortie :
Ø          Ce qu’il faut savoir avant de démarrer : connaissances des poissons, lecture de carte, matériel…
Ø          Les attitudes à adopter : discrétion, écoute, observation, mémorisation…

Ø          Les techniques de pêche : surface, mi-eau, profondeur.

 

ANIMATIONS  
 
 
 
 
Captain Pic : un bassin et des modèles réduits, et surtout la pédagogie souriante de Gilles : petits et grands comprennent très vite comment navigue un voilier. De belles régates en perspective !!
 
Marine Nationale : un espace de 100 m² permet de découvrir les missions les matériels et les techniques de la Marine. Des maquettes saisissantes de réalisme, un décor qui fait voyager…
 
Babouche : l’inoubliable petit bateau jaune qui a conquis le mythique passage du Nord-Ouest. Sébastien Roubinet vous racontera sa conception, vous en livrera les secrets.
 
Fréquence Jazz : le bateau « propre » de Jacques Riguidel, avec lequel il a tourné autour du monde en ne consommant que la force du vent et l’énergie du soleil. Jacques vous en expliquera les particularités.
 
Un tour du monde en solaire : une exposition de 15 photos de grand format rapportées de son tour du monde par Jacques Riguidel. Exposition prêtée par Le Festival de la Photo de Mer, de la Mairie de Vannes (Morbihan)
 
Cinéma : « Tabarly », le film de Pierre Marcel nous raconte le grand marin que nous avons tous aimé et admiré. Images magnifiques, émotion et souvenirs. 2 projections par jour (18h30 et 21h15) le vendredi, le samedi et le dimanche, au cinéma « Le Festival », à l’Ile des Loisirs.
 
EDF Energies Nouvelles, Vestas : le Class 40, plan Lombard, à David Augeix, coureur au large d’Agde au programme bien rempli.
 
Santa Anna : magnifique voilier de course des années 40. (Long : 16m, architecte : Oscar Schelling, chantier de construction Kungsor, en Suède))
Ce voilier est en cours de reconstruction intégrale ; structure, coque, pont, gréement. Un travail extraordinaire des charpentiers de marine, à base de teck, chêne et acajou. Devant le chantier naval Sud Croisières
 
Colibri : le Pogo 6.50, plan Rolland, à Bertrand de Pontual, avec lequel il a couru la Mini 6.50 en 2007
 
Les Métiers de la Mer : élèves et professeurs du Lycée Professionnel Mermoz, de Béziers expliqueront et démontreront les opérations de maintenance simples que doit connaître un plaisancier : dépose et repose d’embase, contrôle de turbine et pompe à eau, réparations en polyester, diagnostic de panne…..
 
Baptêmes de voile : accompagné par les moniteurs du Centre Nautique du Cap d’Agde, vous découvrirez la voile, en particulier à bord de la goélette « Fillao »et attraperez sans doute le virus.
 
La Question Gagnante : tout au long des 5 jours du Salon, l’animateur du Midi-Libre posera des questions au public sur les aspects les plus divers du nautisme. Nombreux lots offerts par les partenaires du Salon …              
 
Exposition de l’ADENA : découvrir l’environnement maritime.
 
La vedette de sauvetage de la SNSM : visite avec les sauveteurs en mer.
 
  
 

Dimanche 2 novembre après-midi :

UNE RENCONTRE EXCEPTIONNELLE :

 
NICOLAS-VIMONT VICARY, Médaille d’Argent aux JO paralympiques de PEKIN !!
 
 
Avec ses deux coéquipiers, Bruno Jourdren et Hervé Larhant, Nicolas a remporté la médaille d’argent en Class Sonar, à Pékin. Il sera mis à l’honneur par les élus d’Agde, les Professionnels du Nautisme du Cap d’Agde, et tous ceux qui le connaissent et admirent ses qualités d’homme et de « voileux ».
Ces dernières années, il a disputé 3 championnats du monde de régate pour non-voyant, dont un, disputé avec Jean-Luc Van Den Heede. Il avait été auparavant, un régatier assidu du Centre Nautique du Cap d’Agde, et le Conseil Municipal des Jeunes d’Agde, a souhaité que la Ville soutienne sa participation aux JO de Pékin.
 
 
 
Match d’échecs : Nicolas Troussel, vainqueur de la solitaire du Figaro, contre Anatoly Karpov : en partenariat avec le Championnat du monde d’échecs, match totalement inédit : un grand spécialiste de la stratégie nautique affronte un grand maître de la stratégie des échecs.

 

Partager

Articles en relation