Nautisme info

Le Grand prix Marseille – Provence pour Pellecuer

Le Grand prix Marseille – Provence pour Pellecuer
juin 03
00:00 2011

Laurent Pellecuer (L’option Sud : club de partenaires) vire en tête au classement général provisoire de la GENERALI SOLO, au terme de l’étape marseillaise de l’épreuve. La manche du jour a vu le sympathique triomphe des Vendéens du team « Pôle Vendée France ». Le jeune Morgan Lagravière (Vendée), pour sa deuxième course officielle à bord d’un Figaro Bénéteau l’a emporté, devançant de quelques petites longueurs son camarade d’équipe Fred Rivet, grand animateur de la journée. Le Montpelliérain Pellecuer remporte le Grand Prix Marseille-Provence à la faveur de sa belle victoire de samedi, et d’une 5ème place préservée de haute lutte dans une  manche du jour tortueuse à souhait.

Le jour des Vendéens !
La course du jour n’aura certes pas été de tout repos pour les 17 engagés de la GENERALI SOLO 2011. La faute encore une fois à une météo des dires mêmes des marseillais « curieusement inhabituelle pour la saison ». Les météorologues parlent eux de « marais barométrique » qui écrase le littoral des Bouches du Rhône de ses calmes seulement et sporadiquement brouillés par les successions d’épisodes orageux. Pour les spectateurs présents sur le plan d’eau, ce fut un véritable régal de régate au contact, engagée, hautement tactique sur un plan d’eau version « champs de mines », ces trous d’air imprévisibles qui ont, à plusieurs reprises, redistribuées les cartes. Constant aux avant postes et inspiré dans sa gestion des dits « trous d’air », le Vendéen Fred Rivet a pavé la voie pour son jeune « team mate » Morgan Lagravière, benjamin de l’épreuve. Fred a bataillé avec le brio et l’autorité du spécialiste de match race qui sommeille en lui. Il ravit le commandement dès le premier bord de portant, à la faveur d’une brutale « refusante » (le vent tournant sans crier gare sur l’avant des voiliers) à un Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls) décidé aujourd’hui à prendre tous les risques. Jean-Pierre verra son audace récompensée par une belle 4ème place. Morgan Lagravière confirme dès la seconde course de cette GENERALI SOLO tout le bien que les spécialistes pensent de lui. A 24 ans, ce spécialistes du 49er est une valeur montante de la classe qui pourrait très bien, à la faveur de cette exigente épreuve méditerranéenne, gagner ses lettres de noblesse.

Demain, départ du premier parcours offshore entre Marseille et Leucate
C’est à 15 heures demain dimanche que les 17 solitaires aborderont le premier des deux grands morceaux de bravoure de la GENERALI SOLO 2011, un parcours offshore de 230 miles théoriques entre Marseille et Leucate, via l’île des Mèdes au nord est de l’Espagne. Les conditions météo plutôt surprenantes qui ont régné toute cette semaine sur les Bouches du Rhône vont continuer d’arbitrer les débats, au moins durant la première partie du parcours au ras des calanques vers les îles d’Hyères ; « La Méditerranée connaît ce que les météorologistes appellent « un marais barométrique », avec une absence de « gradient », de pression de vent, sur le secteur de Marseille » explique Guillaume Rottée, directeur de course. « Avec la présence de masses d’air froides en circulation, se créent d’intenses phénomènes orageux. Tout ceci conjugué n’offre aux navigateurs que des conditions de vent extrêmement volatiles et instables. La course offshore entre Marseille et Leucate connaîtra à partir de l’heure de départ, 15 heures, ce type de conditions assez faibles, avec un vent au secteur nord est. Passée Porquerolles, les concurrents pourront descendre au portant en travers du golfe du Lion. Ils rencontreront alors des zones perturbées et peu ventées lors de la phase de transition entre la rotation du vent du secteur nord est au sud sud ouest. On espère un renforcement des conditions pour le sprint final entre les Mèdes et Leucate. »

Echo des pontons

Kito De Pavant, dernier vainqueur en date de la GENERALI SOLO en 2006, et skipper du 60 pieds IMOCA « Groupe Bel » sera présent sur le Village de la course demain dimanche. Ardent défenseur de l’épreuve, il viendra saluer ses anciens camarades de jeu. Présente également sur le village, Florence Arthaud, entrée dans la légende de la course au large en 1990 avec cette extraordinaire victoire dans la Route du Rhum 1990.

Christopher Pratt, le Marseillais
Il avait inscrit en lettres d’or cette GENERALI SOLO à son agenda. Las ! Les aléas budgétaires en ont décidé autrement et c’est en spectateur que cet ancien concurrent de la Solo Med vient saluer ses confrères figaristes dans sa bonne ville de Marseille. Christopher est néanmoins engagé dans une saison particulièrement riche, puisqu’il participera fin juin au Tour de France à La voile, à la Solitaire du Figaro en aout, et prendra le départ de la Transat Jacques Vabre en compagnie d’Armel Le Cléac’h sur le monocoque IMOCA « Banque Populaire ».

Ils ont dit :

Morgan Lagravière (Vendée), vainqueur de la course du jour
« Je suis très heureux d’offrir cette victoire au Pôle Vendée qui m’a fait confiance et qui me permet de découvrir ce support Figaro Bénéteau. Ce n’est que ma seconde course sur ce type de voilier et, après avoir « ramassé les bouées » hier, et je suis très heureux de ma réussite du jour. J’ai suivi la tactique que je m’étais fixée et j’ai eu une petite réussite sur la fin à la faveur d’un croisement prioritaire qui m’a mis en ligne directe sur l’arrivée. C’est un grand moment pour moi… »

Fred Rivet (Vendée 1)
« Je suis très heureux pour Morgan ! Un peu déçu sur le plan personnel d’avoir fait toute la course en tête pour échouer si près du but. Ce fut une régate compliquée. Nous avions bien repéré le plan d’eau et je suis content d’avoir pu, dès le départ, me placer là où je le souhaitais. La bagarre avec Jean-Pierre Nicol, Adrien Hardy et Laurent Pellecuer a été passionnante. C’est un Vendéen qui l’emporte, et c’est tant mieux. Morgan va faire le plein de confiance pour la suite… »

Adrien Hardy (Agir recouvrement), 3ème du général
« J’aurais aimé disputer plus de courses mais le ciel en a décidé autrement. Je parviens à demeurer dans le groupe de tête et c’est là ma stratégie dans cette GENERALI SOLO, demeurer en permanence dans le top 5. Je fais une petite erreur lors du dernier empannage qui me coûte la seconde place. Un long parcours de ralliement nous attend. Ce sera comme une étape de la Solitaire, avec peu de sommeil et de nombreuses allures différentes. On va entrer dans une autre dimension… »

Franck Citeau, responsable du centre d’Entraînement de la Méditerranée
« Je tiens d’abord à redire mon admiration pour ce plan d’eau de Marseille. Les conditions rencontrées ce week-end sont un peu particulières, du fait de ces phénomènes orageux qui brouillent les cartes et les quelques certitudes que l’on pourrait avoir dans la rade sud. Il fallait avoir beaucoup d’intuition pour tirer son épingle du jeu. Les meilleurs sont ceux qui ont su s’adapter et s’écarter des idées reçues. Les Méditerranéens dans l’ensemble s’en sont bien sortis, avec la victoire de Laurent Pellecuer lors de la première manche. Le travail de l’hiver paie. Place au large à présent, et un nouvel exercice pour les solitaires… »

Qui êtes vous, Adrien Hardy (Agir recouvrement) ?
Le jeune nantais Adrien Hardy appartient à ce contingent décidément très étoffé de la nouvelle classe de marins français bourrés de talent. Il rivalise dans cette GENERALI SOLO avec ses pairs, les Fabien Delahaye, Nicolas Lunven, Damien Guillou et consort. Connu pour ses exploits en Mini 6,50 (le bonhomme avait en 2007 démâté en plein milieu de l’Atlantique, réparé et remâté son Mini pour repartir et conserver sa 5ème place du général !), Adrien entame sa 4ème saison en Figaro. Un support qu’il apprivoise avec patience, cumulant sa fougue et son goût pour la vitesse en intelligence de course. Troisième de la première course du Grand Prix de Marseille, il talonne les « briscarts » de la série, avec une ambition et un appétit qui laissent à penser que le jeune Nantais ne sera pas loin du podium, à Porquerolles …

– Son plus beau moment de course : « Mon arrivée à Salvador de Bahia en 2007 dans la Transat 6,50. Je finissais classé, après avoir pourtant démâté en course… »
– Ses plus belles images de voile : « Les tours de monde en solitaire et en maxi multicoques de Francis Joyon et Thomas Coville ; même pour un marin, ce qu’ils réalisent sur ces machines dépasse l’entendement… »
– Un grand moment de sport : « Tout ce qui touche à l’aventure et à l’exploration… »

Classement Général provisoire à l’issu du GRAND PRIX MARSEILLE PROVENCE
 
1- OPTION SUD – Laurent Pellecuer 1+ 5 = 6 pts
2- AGIR RECOUVREMENT – Adrien Hardy 3+3 = 6 pts
3- VENDEE 1 – Frédéric Rivet 10+2 = 12 pts
4- PORT DE CAEN – OUISTREHAM – Fabien Delahaye 4+8 = 12 pts
5- LA SOLIDARITÉ MUTUALISTE Damien Guillou 6+6 = 12 pts
6- LUISINA – Eric Drouglazet 2+12 = 14 pts
7- ROFF – Francisco Lobato 7+7 = 14 pts
8- VENDÉE – Morgan Lagravière 15+1 = 16 pts
9- CERCLE VERT – Gildas Morvan 5+15 = 18 pts
10- BERNARD CONTROLS – Jean-Pierre Nicol 15+4 = 19 pts
11- MACIF 2009 – Eric Péron 11+9 = 20 pts
12- GENERALI – Nicolas Lunven 9+16 = 25 pts
13- DEFI VOILE ENTREPRISES – Matthieu Girolet 12+14 = 26 pts
14- DESTINATION DUNKERQUE – Thomas Ruyant 17+10 = 27 pts
15- MACIF 2011 – Paul Meilhat 16+11 = 27 pts
16- MARSEILLENTREPRISE – Jean-Paul Mouren 14+15 = 29 pts
17- ENSEMBLE AUTOUR DU MONDE – Marc Emig 13 + 17 = 30 pts

+ d’info sur www.generali-solo.com

Le Programme de la GENERALI SOLO 2011 à Marseille :
–    Dimanche 5 juin : 15 heures :
départ en rade de Marseille de la première grande course hauturière : direction Leucate, 270 milles nautiques.
 

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.