Nautisme info

Le Chantier du Guip va entretenir les navires patrimoniaux de la Marine nationale

Le Chantier du Guip va entretenir les navires patrimoniaux de la Marine nationale
février 18
22:14 2020

Confiance renouvelée envers le Chantier du Guip de Brest, auquel la Marine nationale confie 7 de ses emblématiques unités en bois pour des opérations de maintien en condition opérationnelle (MCO). Pendant 4 ans, l’entreprise brestoise interviendra sur la Belle-Poule, l’Etoile, la Grande Hermine ou encore le Mutin, pour un montant de plusieurs millions d’euros, grâce au contrat que vient de notifier le Service de soutien de la flotte (SSF). 

etoile« Nous ne pouvons que nous féliciter de cette nouvelle collaboration avec la Marine nationale avec qui nous travaillons depuis 2008. Notre mission est de préserver ces bateaux pour avoir le bonheur de les voir naviguer », annonce Yann Mauffret, cogérant du chantier.

7 bateaux en bois en chantier

Sont concernées par ces opérations de maintenance les goélettes islandaises à huniers de 1932 Etoile et Belle-Poule, le dundee Mutin de 1926, le yawl aurique Grande Hermine et le côtre Feu Follet, et aussi, moins connues du grand public, la très belle vedette (20m) de « servitude et de transport d’autorités » en bois du préfet maritime PM1 ainsi que sa sister-ship au service de l’amiral de l’Ecole Navale, la VTP 20.

Les plus belles billes de bois des forêts françaises

Les charpentiers du Chantier du Guip  vont intervenir sur la partie bois. « La qualité des essences est primordiale pour nous : le Chantier utilise les plus belles billes de chêne issues de forêts françaises, qui peuvent aller jusqu’à 15 mètres de long sans le moindre nœud », précise Yann Mauffret.

« Chacun de ces bateaux a eu une vie particulière, à l’image du dundee Mutin qui a transporté des résistants pendant la Seconde Guerre Mondiale. Notre but à travers le travail de restauration est aussi de perpétuer ce lien avec des moments marquants de notre Histoire ».  

Le Mutin, justement, s’offrira une nouvelle jeunesse avec des travaux sur ses membrures, jambettes et bordées. La Belle-Poule va connaître une réfection au niveau du pavois, de la lisse de pavois, du pré-cintre et des jambettes. Son sister-ship l’Etoile va subir d’important travaux de charpente arrière avec le changement de l’étambot. Membrures et bordages pour la Grande Hermine, travaux sur la coque pour le Feu Follet, réfection du salon arrière pour la vedette PM1, ou encore réfection des ponts de deux vedettes VTP 20 : il s’agit de respecter le cachet propre à chacune de ces unités porteuses d’histoire.

Avec la programmation de 6 arrêts techniques majeurs (ATM) et de nombreux arrêts techniques intermédiaires (ATI), ces quatre nouvelles années au service du patrimoine maritime national montrent tout le savoir-faire du Chantier du Guip.

A propos du Chantier du Guip
Fondé sur l’île aux Moines, le Chantier du Guip est devenu une institution sur les quais de Brest, avec, entre beaucoup d’autres, la construction de la Recouvrance. Aujourd’hui, le chantier de Brest rayonne à l’international avec la construction et la restauration d’unités remarquables, grâce à un savoir-faire rare et inégalé. En ce début d’année 2020, le site est marqué par un changement d’actionnariat : Tegwen Mauffret, fils de Yann Mauffret, et Louis Mauffret entrent en tant que cogérants au capital avec chacun 25 % des parts.

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.