Nautisme info

CMB : La Solo Maître Coq en ligne de mire

CMB : La Solo Maître Coq en ligne de mire
mars 05
18:42 2014

Un mois et demi après la reprise des entraînements au Pôle Finistère Course au Large à Port-la-Forêt, Sébastien Simon et Corentin Horeau, les skippers Espoir et Performance de la Filière d’Excellence de course au large Bretagne – Crédit Mutuel, s’apprêtent à participer à la première épreuve de la saison 2014 du circuit Figaro Bénéteau : la Solo Maître Coq. Le coup d’envoi de cette course, qualificative pour la Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire, est, en effet, prévu le 13 mars prochain. Pour le plus jeune des deux marins, l’occasion sera parfaite pour prendre ses marques et situer son niveau par rapport à la concurrence tandis que pour l’autre les 320 milles du parcours entre Port-Olona, Belle-Ile en Mer et l’île de Ré seront un exercice idéal pour répéter ses gammes et valider le travail hivernal.

Depuis la mise à l’eau de leurs monotypes à la fin du mois de janvier, Sébastien Simon et  Corentin Horeau, les skippers Espoir et Performance de la Filière d’Excellence de course au large Bretagne – Crédit  Mutuel, ont enchaînés les entraînements à Port-la-Forêt. A terre comme sur  l’eau. En double puis en solitaire. A présent, c’est en mode course que les  deux garçons vont se confronter à la concurrence. Et pour cause, ils ont  rendez-vous à Port-Olona dès mardi prochain – date limite d’arrivée des  bateaux dans le port Vendéen, ainsi que le stipulent les instructions de course – pour la Solo Maître Coq. Première épreuve du calendrier événementiel 2014 de la classe, cette dernière va rassembler durant près de six jours une  trentaine de concurrents parmi lesquels les plus fines lames du circuit tels  que Yann Eliès, Jérémie Beyou ou encore Alain Gautier. Au menu, un parcours  haut en couleurs, long de 320 milles entre les Sables d’Olonne, Belle-Ile et  l’île de Ré via les Birvideaux.

A domicile pour une « première  »

Pour Sébastien Simon, l’enjeu n’est pas banal puisqu’il s’alignera au  départ de sa première course sur le support… chez lui. « Partir de chez  soi, c’est vraiment stimulant » assure le jeune homme qui a d’ores et déjà  réalisé le convoyage de sa monture entre le sud Finistère et la Vendée. « Je suis parti vendredi soir, en double avec Aymeric Arthaud, l’un des 15  finalistes du Challenge Bretagne- Crédit Mutuel. Nous avons eu jusqu’à 30  nœuds sous spi puis, dans la nuit, le vent est progressivement tombé et nous  avons fini tranquillement au près au petit matin » raconte le jeune  Espoir, actuellement à Bordeaux pour une semaine de cours intensive à l’ENSCBP  où il termine ses études d’ingénieur en structures et composites.

« Dès  vendredi soir, je rejoindrai Les Sables et je naviguerai samedi, dimanche et  lundi. Je me suis déjà entraîné en solo la semaine passée. Semaine lors de  laquelle j’ai aussi testé différentes voiles (génois et grand-voiles). Les  jours précédents, je suis sorti en double avec Nicolas Troussel, le skipper  Élite Bretagne – Crédit Mutuel. Il m’a, une  nouvelle fois, beaucoup apporté en ce qui concerne les réglages et ensemble,  nous avons effectué une navigation de nuit. C’était  très enrichissant » ajoute Sébastien, impatient de pouvoir se jauger par  rapport à ses adversaires et notamment les bizuths, comme lui, de la série.  Pressé aussi de passer plusieurs jours d’affilée en mer. « Je n’ai encore  jamais avalé plus de 300 milles. Cette Solo Maître Coq sera une première pour  moi à bien des égards. J’ai hâte » avoue le skipper, pas du genre à se  mettre inutilement la pression.

Montrer qu’on est dans le  coup

L’état d’esprit est le même chez  Corentin Horeau. C’est en effet avec une certaine sérénité que le nouveau  skipper Performance Bretagne – Crédit Mutuel aborde sa première compétition de  la saison, qui s’apparente à une grosse étape de La  Solitaire et s’avère, de ce fait, un exercice de préparation idéal. « Cette Solo Maître Coq va me permettre de me remettre dans le rythme de la  navigation en solitaire. Ces dernières semaines, comme je m’entraîne pour la  Transat AG2R – La Mondiale, j’ai surtout navigué en tandem avec Michel  Desjoyeaux même si j’ai fait quelques sorties tout seul les week-ends. Ce sera  parfait pour voir où je me situe aujourd’hui et valider tout le travail  réalisé cet hiver. Car s’il s’agit avant tout d’une régate d’entraînement avec  des objectifs de travail précis, j’espère bien faire un bon résultat quand  même » lâche Corentin qui affrontera nombre de ses principaux adversaires  de La Solitaire, ce qui n’est évidemment pas pour  lui déplaire. Avant ça, il effectuera le convoyage de sa monture jusqu’à  Port-Olona en double avec son binôme de la Transat  Concarneau – Saint-Barth, en même temps qu’une grande partie de ses  partenaires d’entraînements du Pôle Finistère Course au Large.  Vraisemblablement dimanche. A suivre donc.

Photo © Benoit Stichelbaut / Bretagne – Credit Mutuel

Suivre la Transat AG2R

Inscrivez vous à la Newsletter hebdomadaire pour ne ratez aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site. Cliquez ici.

Partager

Articles en relation