Nautisme info

Extreme Sailing Series : 1ère étape à Singapour, Groupama termine 5ème malgré un gros crash!

Extreme Sailing Series : 1ère étape à Singapour, Groupama termine 5ème malgré un gros crash!
février 24
17:02 2014

La première manche du circuit des Extreme Sailing Series de Singapour aura été riche en rebondissements pour l’équipage français de Groupama skippé par Franck Cammas qui prend au final une jolie cinquième place. Dominateur de bout en bout, l’équipage suisse d’Alinghi n’a laissé aucune chance à ses onze concurrents. Prochain rendez-vous dans un mois à Oman pour la deuxième des huit épreuves programmées en 2014.

En quatre jours de courses et vingt-neuf manches courues, le classement général reflète la valeur des équipages et ce n’est pas faire injure à Dean Barker, Franck Cammas, Ben Ainslie et Seve Jarvin de constater que l’équipage suisse d’Alinghi a été meilleur qu’eux. Auteur de jolis départs lancés, d’une réelle capacité technique à traverser les bulles sans vent et à souvent choisir les bons couloirs de l’exigu plan d’eau entouré de majestueux buildings, le skipper Morgan Larson a été impérial.

Derrière lui, The Wave Muscat, vainqueur du circuit 2013, a payé cher une entrée en matière quelque peu poussive puisqu’il pointait en neuvième position avec 19 points de retard sur le futur vainqueur à l’issue de la première journée. En dehors de ces deux leaders, les places ont été très disputées entre Realstone, Emirates Team New Zealand, Groupama, RedBull et JP Morgan, la dernière manche qui compte double permettant à l’équipage de Franck Cammas de passer devant les autrichiens au classement général.

Reste maintenant à tirer les enseignements de ces quatre jours de régate afin d’être plus performants sur la prochaine épreuve à Oman. Double médaillé olympique, le coach du team Groupama Thierry Péponnet a sa petite idée : « Nous devons progresser sur les départs, être plus mobiles en se positionnant plus loin de la ligne de départ pour la franchir avec de la vitesse ». Facile à faire ? « C’est vrai que nous devons mieux partir. Entre les départs anticipés et les départs arrêtés, nous avons laissé beaucoup de points. Mais je crois quand même que nous avons évolué au fil des jours en étant beaucoup plus réguliers dans ce domaine. Par exemple, le dernier jour, au nombre de points, nous sommes deuxièmes derrière Muscat. C’est très encourageant » analyse Franck Cammas.

Blessé lors de l’abordage avec Aberdeen et donc observateur à terre le dernier jour, Tanguy Cariou aborde un autre point : « Techniquement, nous ne sommes pas encore au niveau d’Alinghi. Cela fait plusieurs saisons qu’ils naviguent ensemble. Ils connaissent leur bateau sur le bout des doigts et ça aide bien sur ce type de plan d’eau où le vent est très irrégulier. Mais je trouve quand même que pour une première épreuve nous nous en sortons pas mal du tout. On est juste derrière Barker et devant Ainslie. C’est à dire en très belle compagnie… ».

Et c’est vrai que quand on voit le niveau général, Groupama n’a pas a rougir de cette cinquième place même si l’on a davantage l’habitude de voir Cammas sur la plus haute marche du podium : « La victoire des suisses est indiscutable et The Wave Muscat est aussi très fort. Mais l’écart n’est pas si important que cela. Et puis je ne suis pas certain qu’ils aient une aussi bonne équipe technique que la nôtre qui a passé la nuit à réparer Groupama. Ils ont fait un super job en changeant de mât, de trampoline et en réparant les voiles. Grâce à eux, nous avons régaté avec un bateau rapide, ce qui n’avait rien d’évident quand on voyait l’état de Groupama samedi soir ».

Prochain rendez-vous dans moins d’un mois à Muscat dans le sultanat d’Oman pour la revanche lors de la deuxième manche du circuit. Le plan d’eau y sera plus ouvert, moins exigu et le vent certainement moins variable que celui de Singapour qui faisait dire à Dean Barker : « C’est l’un des plus difficiles que je connaisse ».
Quand à Franck Cammas, il concluait : « Cette cinquième place est satisfaisante mais nous n’allons pas nous en contenter ! »

Classement général à l’issue des 29 manches disputées

1. Alinghi (Morgan Larson) avec 217 points
2. The Wave Muscat, (Leigh Mac Millan) moins 24 points / premier
3. Realstone, (Jérôme Clerc) moins 39 points / premier
4. Emirates Team NZ, (Dean Barker) moins 49 points / premier
5. Groupama, (Franck Cammas) moins 57 points / premier
6. Red Bull, (Roman Hagara) moins 61 points/ premier
7. JP Morgan, (Ben Ainslie) moins 65 points / premier
8. Team Russia, (Igor Lisovenko) moins 89 points / premier
9. Oman Air, ( Robert Greenhalgh) moins 89 points / premier
10. SAP (Jes Gram-Hansen), moins 91 oints / premier
11. Team Aberdeen Singapore, (Nick Moloney) moins 135 points / premier
12. GAC Pindar, (Seve Jarvine) moins 158 points / premier

Liens associés :

> Retrouvez les actualités des Extreme Sailing Series sur Nautisme-info.com
> Télécharger l’application Android pour suivre le nautisme sur smartphone et tablette.
> Devenez fan de notre page Facebook et suivez la communauté Nautisme-info.
> Inscrivez vous à la Newsletter hebdomadaire pour ne ratez aucune actu nautique !
> Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site. Cliquez ici.

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.