Nautisme info

Grandes manœuvres dans la classe IMOCA !

janvier 24
18:42 2019

 

Mardi 22 janvier, la Banque Populaire a annoncé son retour sur le circuit IMOCA en confiant la barre de l’ex SMA de Paul Meilhat à la jeune navigatrice Clarisse Crémer dans la perspective du Vendée Globe 2020. Pour la prise en main de son 60 pieds, Clarisse pourra compter sur les conseils d’Armel Le Cléac’h avec qui elle prendra part à la Transat Jacques Vabre 2019.
Quelques jours plus tôt, Yannick Bestaven a officialisé lui le rachat de l’ex Safran de Morgan Lagravière qui porte désormais les couleurs de Maître CoQ.
Dans ces jours bien animés, la classe IMOCA annonce également le retour de la « Bermudes 1000 » au calendrier 2019, course de 2000 milles en solitaire qui partira le 8 mai prochain de Douarnenez.

 

Banque Populaire mise sur Clarisse Cremer !

Les rumeurs allaient bon train et le retour de la Banque Populaire sur le circuit IMOCA ne faisait guère de mystère. Il restait à savoir à qui serait confiée la barre de l’ex SMA de Paul Meilhat. L’heureuse élue est donc Clarisse Crémer, 2e de la Mini Transat 2016, qui prendra en main « Banque Populaire X », en juillet prochain et à l’issue de la Solitaire URGO – Le Figaro qu’elle disputera avec un autre partenaire. Pour son nouveau grand défi, la jeune femme pourra compter sur l’expertise du team Banque Populaire et le soutien d’Armel Le Cléac’h, tenant du titre du Vendée Globe, avec qui elle participera en fin d’année à la Transat Jacques Vabre. « Mon rôle dans le projet Vendée Globe de Clarisse va être de lui apporter mon expérience de cette course, après avoir navigué pendant 10 ans en IMOCA. Un premier Vendée Globe, c’est toujours un moment où il y a de l’appréhension et de l’inconnu. Je vais essayer de lui donner un maximum d’éléments pour lui permettre de s’aligner au départ de cette course dans les meilleures dispositions », explique Armel.

Compétitrice acharnée, très bonne communicante, Clarisse Crémer mesure l’ampleur de la tâche qui l’attend et le privilège d’être si bien entourée : « Ce projet, c’est à la fois énormément d’excitation mais aussi pas mal d’appréhension car il y a beaucoup de choses inconnues. Je n’ai jamais été dans une grande équipe comme celle-ci, j’ai beaucoup de choses à apprendre. J’aborde ce projet avec humilité. Apprendre de manière très accélérée, c’est aussi ça le défi ! Je me dis qu’en intégrant le Team Banque Populaire, c’est la meilleure école, le meilleur entourage que je puisse avoir pour réaliser une aventure comme celle-là. Je vais essayer d’être à la hauteur et de tenir la cadence d’Armel quand on sera à bord ! Je suis très fière de pouvoir apprendre à ses côtés, assez intimidée aussi. »

Yannick Bestaven change de braquet
Yannick Bestaven est également un marin heureux puisqu’il aura le privilège de naviguer sur un foiler, l’ancien Safran de Morgan Lagravière, un plan VPLP-Verdier lancé en 2015. Le Rochelais monte en puissance et pourra participer aux épreuves des IMOCA Globe Series en visant plus haut. « Je suis super content car après un temps d’apprentissage, je vais avoir l’opportunité de jouer le podium sur un bateau performant », se réjouit Bestaven. En attendant, il va falloir prendre en main la machine, technique, rapide et exigeante mise aux couleurs de Maître CoQ. Dans cette optique, le navigateur rochelais va gagner un temps précieux puisqu’il sera épaulé par Kaïros, la société de Roland Jourdain, ex propriétaire de cet IMOCA. Le gain de temps sera énorme pour Yannick. « Le programme à venir est dense avec les dernières mises au point et un convoyage, prochainement, vers Cascais (Portugal) pour des séances d’entrainements intenses pendant les deux prochains mois », précise-t-il. « Les IMOCA à foils sont des engins complexes », souligne de son côté Roland Jourdain. « Il y a beaucoup de détails à connaître et il est très intéressant de s’appuyer sur ceux qui connaissent. »
L’ancien Maître CoQ (un plan Farr de 2006) a été racheté par Clément Giraud, un skipper de 38 ans qui a notamment engrangé de l’expérience sur le circuit Mini. Il devrait remettre le bateau à l’eau courant février et dévoiler prochainement le nom de son partenaire.

La BERMUDES 1000 revient au calendrier 2019
Course IMOCA en solitaire, la BERMUDES 1000 sera donc au calendrier des Globe Series 2019, dotée d’un coefficient 2. Elle proposera un parcours de 2000 milles au départ de Douarnenez, vers le Fastnet puis les Açores et à destination d’un grand port breton qui sera révélé prochainement par l’organisateur. A ce jour, une quinzaine de skippers sont déjà intéressés. Cette course constituera une grande première en solitaire pour certains, à l’image du skipper Belge Denis Van Weynbergh, de l’Italien Giancarlo Pedotte ou du Malouin Maxime Sorel. Pour d’autres, comme Samantha Davies, Yannick Bestaven, Manu Cousin ou Damien Seguin, il s’agira de cumuler des milles et d’optimiser la performance de leur machine. A noter qu’après sa belle performance dans la Route du Rhum, Destination Guadeloupe, Boris Herrmann, s’il gagne, pourrait prendre la tête du Championnat du monde “IMOCA Globe Series”. Pour Gwen Chapalain organisateur de la BERMUDES 1000, “cette course figurera comme invitée du Grand Prix Guyader de Douarnenez dont nous fêterons le 20ème anniversaire. Cela fait 15 ans que Douarnenez accueille les IMOCA. Cette course sera un joli rendez-vous de printemps qui illustre la continuité et notre lien proche avec la Classe IMOCA”.

Liste provisoire des skippers participants : Fabrice AMEDEO, Romain ATTANASIO, Yannick BESTAVEN, Arnaud BOISSIÈRES, Manuel COUSIN, Sam DAVIES, Boris HERRMANN, Ari HUUSELA, Stéphane LE DIRAISON Giancarlo PEDOTE, Damien SEGUIN, Sébastien SIMON, Maxime SOREL, Denis VAN WEYNBERGH, et quelques autres à venir.

Partager

Articles en relation