Nautisme info

Gwalaz ou la mise à l’eau du premier trimaran éco-conçu

Gwalaz ou la mise à l’eau du premier trimaran éco-conçu
mai 30
14:37 2013

 

Annoncée lors du dernier Salon Nautic en décembre 2012, la construction de Gwalaz est achevée. A l’initiative de Kaïros, avec le soutien financier de la Région Bretagne, ce premier trimaran en biocomposites, à peine sorti du chantier naval Tricat, a choisi Concarneau pour sa mise à l’eau ce mercredi 29 mai. Un pari gagné sur l’avenir par Roland Jourdain et son équipe.

 

Ce trimaran de 7,11 m a été conçu à partir de fibre de lin, de liège et de balsa, et de résine partiellement biosourcée. Une vraie rupture technologique, en terme d’éco-conception, grâce aux matériaux issus directement de la biomasse pour s’affranchir des ressources fossiles et penser les filières de recyclage dès la conception du produit. Gwalaz est un grand pas vers l’économie circulaire à l’actif du monde nautique.  Les tests en laboratoires effectués en collaboration avec l’IFREMER Brest et le soutien de l’Université de Bretagne Sud avaient permis de valider le remplacement des composites classiques (fibre de verre, âme PVC) par des matériaux biosourcés : fibre de lin, liège et une résine dont 30% provient de molécules issues du colza. Restait à relever un défi technologique de taille : atteindre une résistance mécanique élevée, encore jamais testée à cette échelle, en mer. L’équipe du chantier naval Tricat où s’est déroulé la construction, sous la houlette d’Antoine Houdet, s’est adaptée à ces nouveaux matériaux pour permettre la construction de ce trimaran.

 

Les impressions de Roland Jourdain

“J’ai eu l’impression pendant cette construction de me retrouver à l’époque des premières utilisations des fibres de carbone : tester, rechercher, améliorer, tester à nouveau…A une grande différence près : avec l’éco-construction de Gwalaz, nous faisons un pas de plus pour relever les défis environnementaux tout en gardant l’objectif de performance. C’est passionnant. Cette expérience réussie sur un produit complexe nous ouvre les portes pour développer ce nouveau process sur d’autres applications”

 

A l’épreuve de l’eau et du temps

L’ambition de Kairos avec ce trimaran est de faire avancer les recherches sur les biocomposites. Après cette mise à l’eau réussie, l’étape suivante est de les évaluer en situation réelle de sollicitations et de suivre leur vieillissement. Le programme de Gwalaz dans les mois à venir permettra à Kaïros de suivre facilement et régulièrement le comportement des matériaux lors de sa première année en mer. Après cette mise à l’eau, Gwalaz sera confié à l’équipe bretonne de Barravel et Des Ile Usions, Ronan Gladu, Aurélien Jacob et Ewen Le Goff, surfeurs émérites, dans le cadre de leur nouveau projet : Lost in the swell. Un tour de Bretagne à la voile, dans une démarche environnementale, à la rencontre du littoral et des gens qui l’habitent. Cet été, Gwalaz reviendra s’amarrer à bon port à Concarneau à l’occasion des « Expériences bretonnes », des journées de découvertes initiées par la Région Bretagne autour des acteurs locaux. Les amateurs pourront s’inscrire sur Internet afin de passer une journée en immersion dans l’univers de Kaïros, le temps de réaliser des pièces en biocomposites et de naviguer sur Gwalaz. Puis, à l’hiver 2014 : Gwalaz reprendra la mer avec ses trois surfers à bord. Ils mettront le cap vers les Iles Salomon afin de découvrir des vagues vierges et non répertoriées.

 

 

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.