Nautisme info

Gwénolé Gahinet et Paul Meilhat, un nouveau duo sur la Transat AG2R La Mondiale

Gwénolé Gahinet et Paul Meilhat, un nouveau duo sur la Transat AG2R La Mondiale
janvier 23
16:58 2014
Gwénolé Gahinet, skipper du Figaro Safran-Guy Cotten, choisit Paul Meilhat comme co-skipper sur la Transat AG2R La Mondiale, sa première course de la saison sur le circuit Figaro-Bénéteau. Au départ de Concarneau, le 6 avril prochain, l’épreuve transatlantique de 3890 milles emmènera le jeune équipage vers Saint-Barthélemy aux Antilles. C’est une première pour Gwénolé Gahinet, qui partagera l’expérience de Paul Meilhat dont c’est la 3ème participation. Objectif pour les deux marins : viser le top 5 de l’unique transat en double du circuit ! Si Gwénolé Gahinet doit participer dès la mi-mars à la Solo Maître CoQ, la Transat AG2R La Mondiale marque la première grande échéance de la saison pour le skipper du Figaro Safran-Guy Cotten. 

L’expérience de la jeunesse

Même génération, même soif de gagner, Gwénolé et Paul se sont pourtant peu croisés sur les pontons. Le hasard de la vie les a conduits à se rencontrer en 2013 et le feeling est tout de suite passé. La tête sur les épaules, les deux marins partagent l’envie de réussir. « Je souhaitais trouver un co-skipper qui puisse avoir l’expérience de cette épreuve et un regard global sur le circuit et ses subtilités, » explique le skipper de Safran-Guy Cotten qui savoure déjà la technique de son nouveau bateau. Issu de la voile olympique, du laser au 49er, Paul Meilhat est arrivé sur le tard à la course au large. A 31 ans, il a su faire sa place sur le circuit Figaro avec cinq saisons à son actif. Quatrième de La Solitaire du Figaro et de la Transat AG2R La Mondiale 2012, cinquième de la Generali Solo 2013, l’ex « Skipper Macif », porte un réel intérêt à ce nouveau challenge : « Gwénolé n’est pas n’importe quel bizuth ! Il arrive avec des idées neuves et un œil extérieur sur le bateau. Son profil d’architecte, son expérience en Mini et sur d’autres supports m’intéressent beaucoup. Nous sommes dans une dynamique de partage et d’échange que nous mettrons au profit de la performance. »

A l’école de la Transat

Si le skipper de Safran-Guy Cotten a déjà traversé l’Atlantique en solitaire, passer trois semaines de course en double est une première ! Un sacré défi pour débuter la saison que son co-skipper voit plutôt comme une belle opportunité : « On apprend beaucoup plus sur une transat en double qu’en solitaire. Le rythme, très intense, est idéal pour connaître parfaitement son bateau. En Figaro, les résultats se jouent sur de petits réglages et le fait d’être en équipage permet de mener le bateau à 100%. » Traversée du golfe de Gascogne, passage du cap Finisterre, négociation de l’anticyclone des Açores seront au programme de ces 3 890 milles vers l’île de Saint-Barthélemy aux Antilles. Avec un plateau généralement plus ouvert que sur La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire, l’équipage de Safran-Guy Cotten possède toutes les cartes en main pour écrire une belle histoire !

Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique et de l’Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 68 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 10,5 milliards d’euros sur les 9 premiers mois de 2013. Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui représentent des dépenses équivalentes à 12% de son chiffre d’affaires. Safran est une société cotée sur NYSE Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40. Pour plus d’informations, www.safran-group.com / Suivez @SAFRAN sur Twitter

Guy Cotten est un fabriquant de vêtements de protection pour professionnels. Le société couvre actuellement une grande partie du marché mondial (plus de 30 pays) du vêtement de mer avec ses filiales en Grande Bretagne, Espagne, aux USA, en Suède. 95% des fournisseurs de matière sont Français ou Européens et environ 80% de la production est faite en Bretagne. La recherche permanente du Vêtement aux qualités professionnelles est source de progrès. Notre objectif : être attentif aux attentes des marchés afin de créer un vêtement de protection ayant des atouts de qualité, durabilité, efficacité, des éléments de sécurité et toujours des atouts conforts.

Crédit photo : François Van Malleghem / DPPI / Safran

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.