Nautisme info

Les Voiles de Saint-Tropez

Gilles Martin-Raget, www.martin-raget.com

Les Voiles de Saint-Tropez
septembre 28
15:59 2015

Le petit port de Saint-Tropez redevient ce week-end, comme chaque année à pareille époque et pour toute une semaine (du 27 septembre au 4 octobre), la capitale mondiale du yachting. 330 voiliers, 4 000 marins vont s’y bousculer à terre, et se défier en mer dans la plus joyeuse et la plus traditionnelle manière, réunis par une passion commune, celle des beaux bateaux qui régatent le long des golfes clairs. Celui de Saint-Tropez va blanchir sous les étraves des plus beaux yachts Classiques et Modernes du moment, en quête de performance pour les uns, de simples plaisirs d’animer des coques parfois plus que centenaires. Ballet des équipages, grâce épurée des coques et une bonne humeur communicative vont de nouveau faire de Saint-Tropez, « the place to be… ».

Des rendez-vous incontournables…

Les habitués des Voiles vont avec plaisir renouer toute la semaine avec les rendez-vous qui confinent désormais au mythe ; Les grands Wally, voiliers futuristes aux lignes épurées évolueront dès lundi sur leur rond attitré devant Pampelonne, alternant parcours courts et côtiers. Record de participation aux Voiles de Saint-Tropez battu, mais aussi plus grand nombre de Wally jamais réunis en une même régate, ils ne sont pas moins de quinze unités de 24 à 33 mètres à rivaliser d’élégance et d’efficacité. La rivalité entre Magic Carpet Cubed et Open Season devrait toute la semaine apporter sa dose de rebondissements à une classe spectaculaire à souhait. J Class, Maxis, Mini Maxis, VOR 70… les voiliers Modernes répartis selon des critères de jauge et de taille en cinq groupes IRC viennent aux Voiles conclure en apothéose leurs longue saison de régates. De Rambler 88 à Leopard, SFS II, Ranger ou Solleone, on vient une dernière fois en Méditerranée laisser admirer ce que la technologie réalise de plus performant en matière de grands voiliers. Toujours chez les Modernes, et malgré leur style résolument classique avec leur habillage en teck, les jolis Tofinous et Code zéro évolueront sur leur propre rond, et jouiront de leur classement spécifique.

La Coupe d’Automne du Yacht Club de France en hors d’oeuvres chez les Classiques

Course de liaison entre « les Régates Royales » de Cannes et « Les Voiles de Saint-Tropez », la Coupe d’Automne du Yacht Club de France marque d’une certaine manière le début des festivités des Voiles de Saint-Tropez. Plusieurs dizaines de voiliers dûment répartis en quatre classes sous l’égide du Comité International de la Méditerranée (C.I.M.) cinglent chaque année en provenance de Cannes et ses “Régates Royales” pour venir participer à la grande fête Tropézienne. Leur arrivée toute voiles dehors vers le fond du golfe et la Tour du Portalet, terme des 21 milles nautiques de course, est toujours un moment unique annonciateur des belles images sportives à venir.

15MJI : Tuiga et Mariska en lutte pour le championnat des 15 MJ

Les 15 M JI arrivent aux Voiles pour disputer la dernière étape de leur circuit après les Baléares, la Monaco Classic Week et Portofino… Ces élégantissimes cotres auriques ont la double particularité d’être de la lignée des plus belles unités de l’âge d’or du yachting, et d’avoir été dessinés par William Fife. Au côté d’Hispania, construit en 1909 sur ordre de SMR le roi d’Espagne Alphonse XIII, l’illustre Tuiga du Yacht Club de Monaco, Mariska et The Lady Anne s’affronteront dans les règles de l’art du yachting. A Saint-Tropez, les 15MJ courent dans leur propre classe en temps réel et pour la dernière manche du Championnat 2015 de la “15MJ International Association”. Le lundi fera l’objet de deux Régates de type “banane”. Les autres jours, le parcours sera le même que celui des autres Classiques, mais avec un départ spécifique. Le jeudi, pas de régate en 15MJ mais chaque bateau organise son propre défi, ainsi, Tuiga contre Genie of the Lamp, Mariska contre Moonbeam of Fife.

Qui êtes vous? Georges Korhel

Il est, aux côtés d’André Beaufils, l’une des deux chevilles ouvrières incontournables et essentielles aux Voiles de Saint-Tropez. Parmi les 180 bénévoles qui oeuvrent sur terre et sur mer à la réussite de l’événement, Georges Korhel occupe le très respecté et très exposé poste de Directeur de course. De toutes les courses à vrai dire puisqu’il a autorité sur les trois ronds d’évolution de la flotte des voiliers présents à Saint-Tropez, Modernes, Classiques et Wally. Ce natif de Saint-Tropez, qui a fait carrière dans l’industrie militaire, spécialisé dans le dessin de torpilles sous marines, a participé à l’essor de la Nioulargue, avant de prendre les rênes de l’organisation des courses des Voiles de Saint-Tropez. Régatier par plaisir, en Hobbie Cat 16 et habitable, il met « pour rendre service », le doigt dans l’engrenage de l’arbitrage. Il officie depuis sur de nombreux plans d’eau nationaux et internationaux. Arbitre nationale, jury de course et « Principal race officer » des Voiles, un bâton de maréchal pour cet amoureux du golfe ; « Les Voiles sont atypiques dans le sens où elle ne comptent pour aucun championnat, mais tout le monde veut y triompher, et faire la fête. Il faut donc organiser des régates selon les règles internationales, vu le grand nombre d’étrangers, tout en restant dans l’esprit de Saint-Tropez, c’est à dire convivialité et bonne humeur… Les Voiles sont uniques ; la voile et la fête s’y marient d’exceptionnelle manière.»

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.