Nautisme info

Passage du Nord-ouest à la rame Charles Hedrich proche de l’arrivée

Passage du Nord-ouest à la rame Charles Hedrich proche de l’arrivée
septembre 09
17:33 2015

Deux hivernages ont été nécessaires pour conquérir les kilomètres du passage depuis le détroit de Béring en Alaska. Cet été, en août, Charles Hedrich s’est attaqué aux 1000 derniers km pour sortir en mer de Baffin avant fin septembre.
Après 3 saisons et plus de 150 jours de mer à s’adapter aux conditions extrêmes, Charles Hedrich est maintenant proche de l’arrivée. S’il y arrive, il sera le 1er Homme à franchir le Passage du Nord-Ouest à la rame en solo.
« De toutes mes expéditions c’est la plus aventureuse », a lâché , joint par téléphone satellite hier. Parti de Wales en Alaska en juillet 2013, il n’a eu de cesse depuis de devoir s’adapter aux conditions, de faire preuve d’endurance, de rusticité, de patience et de prudence : vivre dans moins d’1 m², gérer le solitude, avancer comme un escargot parfois à moins d’1 km/h, reculer, s’accrocher aux rochers pour lutter contre les courants, se mettre à l’abri plusieurs jours dans l’attente d’une bon ne fenêtre météo, affronter les températures négatives et l’humidité constante, hiverner… Ce qui n’aurait pas été possible sans une motivation à toute épreuve, un véritable sens marin et un prototype, le Rameur des Glaces.
Avec ses 160 kg et ses 7 mètres de long, ce rameur correspond parfaitement aux besoins de la tâche. Très solide et léger, il est en train de permettre à Charles Hedrich de réussir le pari incroyable de franchir ce mythique passage à la force des bras. Le kayak historique des Inuits est utilisé en été pour pêcher ou chasser à proximité des côtes et du village. Quant aux autres bateaux, ils avancent généralement au moteur et suivent le brise-glace en cas de nécessité, par exemples les barges ou LE SOLEAL, paquebot de croisière, que Charles Hedrich a rencontré.
C’est mercredi 2 septembre que le rendez-vous a eu lieu sur le Passage du Nord-Ouest avec plus de 200 personnes, après 21 jours de solitude. L’aventurier est alors monté à bord et a improvisé, Rencontre exceptionnelle sur le Passage du Nord-Ouest_Charles Hedrich et LE SOLEALdevant ce public curieux et réceptif, une conférence sur son palmarès et l’expédition.
Charles Hedrich a ensuite repris la route pour une journée et demie d’efforts intenses jusqu’à ce que vendredi 4 septembre, pour la première fois, il puisse bénéficier de vents favorables. Résultat, il a depuis triplé sa moyenne de kilomètres journaliers et a passé hier 74°N, le point le plus nord du passage, à 700 km au nord du cercle polaire arctique. Il est maintenant à moins de 200 km de
l’arrivée .
En fonction de la météo, extrêmement variable sur cette partie du Globe, Charles Hedrich pourrait boucler l’exploit cette semaine ou la semaine prochaine. Il est aujourd’hui impossible de donner une date précise.

Tags
Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.