Nautisme info

Tour de France à la Voile : Grandeur Nature Vérandas en fanfare

Tour de France à la Voile :  Grandeur Nature Vérandas en fanfare
juillet 03
10:25 2015

Le Diam 24 mené par Jean-Christophe Mourniac a remporté la première épreuve du 38e Tour de France à la Voile, un raid côtier de 45 milles nautiques, vendredi à Dunkerque. Au terme de 4 heures et 34 minutes d’une course acharnée dans des conditions idéales, Grandeur Nature Vérandas devance d’une minute Spindrift (Xavier Revil, Matthieu Vandame et Thierry Douillard), et de 1 minute 31 secondes Vannes Agglo – Golfe du Morbihan (Quentin Delapierre, Matthieu Salomon et Kevin Péponnet), premier leader du classement amateur.

« Pour nous, pour le sponsor, pour Frédéric Duthil qui se bat depuis des mois, gagner le premier raid côtier, c’est extraordinaire ! » Champion du monde de Hobie Tiger avec Franck Citeau en 2006, Jean-Christophe Mourniac n’a rien perdu de ses instincts de régatier en multicoque. Accompagné de son fils, Tim, 17 ans, champion de France de kitesurf qui brille également en F18 et de Pierre-Yves Durand, recordman de la traversée de la Manche en catamaran de sport avec Eric Defert, le skipper de Grandeur Nature Vérandas (en l’absence ce jour de Frédéric Duthil retenu à terre) s’impose avec une belle autorité. Une performance d’autant plus remarquable que l’équipage n’a reçu son nouveau Diam 24 qu’il y a deux semaines !

Partie devant la plage de Malo-les-Bains sous le soleil, dans un vent de nord-est d’une petite dizaine de nœuds et dans un clapot indiscipliné, la flotte se scinde en deux avant même le passage de la bouée de dégagement. Un premier groupe qui compte majoritairement des skippers issus de la course au large opte pour un bord le long de la côte, l’autre moitié partant chercher du vent plus au large pour, ensuite, foncer plein nord en profitant du courant. Dans le viseur : la bouée positionnée au large de Nieuwpoort (Belgique), à quelque 20 milles du départ.

Parti le long des côtes, Jean-Christophe Mourniac et les siens virent en tête après un peu plus de deux heures de course avec, dans leur sillage, Groupama et Spindrift. Vincent Riou (PRB), parti chercher de l’air plus à l’ouest, attaque la redescente en quatrième position mais dans le sillage du leader. Dans le vent portant, les Diam 24 accélèrent nettement, touchant régulièrement des vitesses supérieures à 17 nœuds. Et la bataille fait rage. « Ça a été acharné d’un bout à l’autre, commente le skipper de Spindrift, Xavier Revil. Physiquement, la journée a été dure, on a tiré sur les bonshommes, sur un gros parcours avec du près, du vent arrière et pas de lignes droites. »

Dans une brise de 15 nœuds, Grandeur Nature Vérandas efface le premier la cardinale sud, devant Groupama, Spindrift et PRB, puis fait le break en doublant la bouée Trapegeer, à huit milles de Malo-les-Bains. Flashé à 17 nœuds aux abords de Malo-les-Bains, avec plusieurs minutes d’avance sur ses poursuivants, le trimaran leader parachève le travail en maîtrisant ses poursuivants sur les trois dernières boucles courues devant un joli parterre de spectateurs.

Ils ont dit :

Jean-Christophe Mourniac (Grandeur Nature Vérandas), 1er :

« On connaît cet exercice qu’on pratique en Formule 18, mais sur un parcours plus long. Les sensations sont extraordinaires : passer en tête à la marque la plus au vent, c’est génial ! Au portant, à la descente, on a creusé l’écart sur les favoris. Mon fils, à la barre, a été très très bon, comme Pierre-Yves à la navigation. Et, moi, j’ai bien mis la pression à tout le monde (il rit). C’est bien parti ! Pour nous, pour le sponsor, pour Frédéric Duthil – le skipper -, qui se bat comme un fou pour mettre les choses en place depuis des mois, c’est extraordinaire. On a trouvé une très très bonne vitesse, et le combat a été superbe avec Spindrift et Groupama, qui ont dû attaquer très fort, parfois un peu trop peut-être. »

Xavier Revil (Spindrift), 2e :

« C’est une très belle journée pour débuter le Tour, avec du soleil, du vent et des images magnifiques. Ça a été acharné d’un bout à l’autre. Physiquement, la journée a été dure, on a tiré sur les bonshommes, sur un gros parcours avec du près, du vent arrière et pas de lignes droites. On va bien récupérer pour être en forme dans les jours qui viennent. On a bien vu que ça allait se bagarrer entre les cinq premiers, il n’y a pas de surprise. PRB se bat très bien, c’est un gros client mais il n’y a pas que ce bateau. On va avoir une grosse concurrence à affronter. »

Matthieu Salomon (Vannes Agglo – Golfe du Morbihan), 3e :

« On est plutôt content de ce qu’on affait aujourd’hui. On rate le départ, on se fait bloquer et on est parmi les trois derniers. Ensuite, on respecte bien le schéma qu’on avait prédéfini, on remonte bien et, à l’avant-dernière marque, on arrive à reprendre Groupama et PRB en vitesse pure. On est content, dans l’ensemble, c’était vraiment bien, on a pris du plaisir. On a des hauts et des bas depuis le début de saison, mais c’est un bonheur de rivaliser avec les grosses équipes. On vise la victoire en amateur, mais s’il y a du bonus, une petite place parmi les cinq premiers, par exemple… »

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.