Nautisme info

Tour de France: Courrrier Dunkerque 3 enfonce le clou

Tour de France: Courrrier Dunkerque 3 enfonce le clou
juillet 20
19:15 2014
Le match a été superbe à Gruissan où la forte tramontane a été sans pitié avec les coureurs. Courrier Dunkerque 3 revient à quai satisfait avec un point de plus sur Groupama 34 qui a pourtant souvent été leader aujourd’hui. Bilan positif aussi pour Bretagne – Crédit Mutuel Elite qui vole la 3ème place du général provisoire à Team Oman Sail.

Le spectacle offert aujourd’hui par les M34 à Gruissan était à couper le souffle. Dans une tramontane qui a oscillé entre 15 et 30 nœuds et sous un ciel très contrasté, les bateaux se sont défiés dans un ballet de manœuvres très acrobatiques et parfois chaotiques ! Les départs au lof sous spi étaient particulièrement violents, les bateaux restant couchés, toutes voiles battantes, pendant de très longues secondes. Ces sorties de pistes sont également dangereuses pour les concurrents qui se trouvent sur la route du bateau en difficulté. Si les manœuvres ratées sont impressionnantes, les envois de spi et les empannages exécutés dans une maîtrise et une synchronisation parfaites étaient tout simplement magnifiques.

 

L’équipage de Groupama 34, qui a souvent été aux commandes aujourd’hui a signé de très belles chorégraphies. Franck Cammas et ses équipiers remportent d’ailleurs le premier parcours technique dans un vent de 25 nœuds avec des rafales à 30. Ils croisent la ligne d’arrivée après des surfs endiablés loin devant Courrier Dunkerque 3 et Team Oman Sail. Dès le début de la journée, les trois leaders du classement général imposent leur rythme. Sur sa lancée, Groupama 34 prend les commandes du second parcours technique. Mais le vent est plus oscillant. Courrier Dunkerque 3 tire les bons bords et coupe l’herbe sous le pied du bateau vert. Daniel Souben et ses équipiers sont premiers devant Groupama 34. Match nul entre Courrier Dunkerque 3 et Groupama 34 avec une victoire de manche chacun ! C’est donc le 3ème parcours technique qui tranchera.

 

Le troisième parcours technique a logiquement pris des allures de Match Racing. Courrier Dunkerque 3 marque son adversaire en virant inlassablement sur lui. Daniel Souben parvient à garder le contrôle Franck Cammas jusqu’à l’arrivée. Mais les Dunkerquois sont un peu déçus. Ils auraient pu être seconds et Groupama 34 sixième. Une grosse erreur sur le dernier bord les fait rétrograder à la 5ème place devant Franck Cammas et ses équipiers. C’est l’équipage amateur de Nantes – Saint Nazaire qui décroche la victoire ! Les Nantais, 4èmes à l’issue du premier parcours technique, ont fait des prouesses dans la brise et ne se sont pas laissés déstabiliser par les grosses écuries. L’équipage en partie renouvelé et l’arrivée du figariste Gildas Mahé semblent leur réussir !

 

Les jeunes de Toulon – Provence Méditerranée – COYCH, souvent en-deçà de leur niveau sur les parcours techniques en Manche, ont retrouvé leurs marques en Méditerranée. Ils sont 3èmes à deux reprises aujourd’hui ! Enfin, un des évènements les plus marquants du jour est le chassé-croisé entre Bretagne – Crédit Mutuel Elite qui passe 3ème au classement général devant Team Oman Sail. Les Omanais avaient pourtant bien commencé la journée avec une 3ème place, après avoir été seconds quasiment toute la course. Mais ils ne sont que 5èmes à l’issue du deuxième parcours technique. La dernière manche tombe comme un coup de couperet : à cause d’une avarie sur la drisse de spi, les Omanais ratent l’affalage du spi. Ils terminent à la 8ème place alors que leurs concurrents directs de Bretagne – Crédit Mutuel Elite se sont très bien battus et ont profité de l’erreur de Courrier Dunkerque 3 pour s’emparer de la seconde place.

 

Passionnante d’un point de vue sportif, cette journée de parcours techniques à Gruissan conforte Courrier Dunkerque 3 dans sa place de leader. Mais Groupama 34, toujours aux avant-postes, reste un adversaire extrêmement dangereux. Franck Cammas et ses hommes ne feront pas de cadeaux demain. Le ralliement entre Gruissan et Hyères, qui sera rythmé par une tramontane de nouveau très soutenue, sera sans aucun doute une étape d’anthologie. Les M34, qui quitteront le port en fin de matinée, s’engageront dans un sprint sous spi de 140 milles de coefficient 4. Leur arrivée à Hyères est prévue dans la soirée.

 

Les mots de :

 

Franck Cammas, skipper de Groupama 34

 

« Le bilan n’est pas si positif que ça, même si nous avions un beau potentiel dans la journée, mais nous avons raté quelques coups alors qu’il y avait de belles possibilités de gagner des manches. Nous n’en avons gagné qu’une et nous avons perdu un point sur nos adversaires directs, ce qui est dommage puisque les points sont précieux. Demain va être une étape d’anthologie car il va y avoir beaucoup de vent au portant donc il va falloir bien préparer ça. J’espère que nous aurons un peu plus de réussite. »

 

Nicolas Troussel, skipper de Bretagne-Crédit Mutuel Elite

 

« C’était une journée très riche avec des conditions variables, entre 15 et 27 nœuds de tramontane. C’était bien tonique à bord. Nous sommes très contents d’avoir pris la troisième place à Team Oman Sail. C’est motivant pour la suite. Dans la troisième manche, nous nous sommes dits à la porte sous le vent que le jeu était très ouvert et qu’il pouvait se passer plein de choses avec ce vent très instable, donc nous sommes restés concentrés, nous avons réussi à tirer les bons bords et nous sommes passés 2e à l’arrivée. »

 

Pierre-Antoine Morvan, barreur de Courrier Dunkerque 3

 

« Nous reprenons un point à Groupama 34 donc si nous continuons comme ça, nous allons gagner le Tour de France à la Voile. Dans la dernière manche, nous aurions pu finir deuxième et Groupama 34 sixième car nous avons fait un beau début de course, mais nous faisons une grosse erreur juste avant l’arrivée et nous laissons passer trois bateaux, donc ce sont trois points de gâchés, même si nous terminons devant Groupama 34, ce qui est l’essentiel. »

 

Jean Baptiste Gellée, skipper de Nantes Saint-Nazaire 

 

« Ça fait vraiment plaisir d’être devant, devant les pros ! Ça nous donne confiance pour la suite et puis on reprend des points sur nos adversaires. Nous allons continuer comme cela. Ça s’est joué dès le départ sur la troisième manche. Le fait de partir devant, ça facilite vraiment les choses ! Le plan d’eau n’était pas facile et sur le deuxième bord de près nous avons gardé l’avantage. Nous sommes restés vigilants. Derrière, les équipages avaient aussi les crocs. Sur le dernier petit bord, sur l’arrivée devant Gruissan, les adversaires sont rapidement venus sur nous. Il ne faut rien lâcher, jamais ! La première manche était très musclée. Sur la deuxième il y a eu un petit orage et puis sur la troisième, il a fallu faire beaucoup de changements de voile. C’étaient de supers conditions ! J’espère que demain nous aurons la même chose. »

 

Damien Ihel, barreur de Team Oman Sail

 

« Il y a eu de bonnes et des moins bonnes choses. Sur la première manche, nous terminons troisième, donc nous reprenons des points à Bretagne – Crédit Mutuel Elite. Sur la deuxième, on finit juste derrière les Bretons, donc nous perdons un point. Nous étions donc toujours dans le match. Et puis sur la dernière, nous étions vraiment devant. Mais nous avons eu quelques problèmes à la bouée sous le vent. Nous avons cassé une gaine de drisse de spi qui s’est mise dans notre mât. Cela nous a empêché d’affaler le spi correctement. Nous avons beaucoup perdu. Et sur le dernier bord de près, nous n’avions pas la bonne voile : nous avions le génois médium alors qu’il fallait le lourd. C’est le genre de dernière manche pas très agréable. Demain c’est un gros coefficient, il y a tout à remettre en jeu. Je laisse la barre à Sidney sur l’étape de ralliement. On tourne car nous sommes tous un peu fatigués. Nous sommes régulièrement devant  donc c’est plutôt positif. Peut-être qu’il faut que nous commencions à contrôler nos adversaires. »

 

Antoine Bézile, barreur de TPM – COYCH

 

« Ce matin, nous sommes partis avec un vent entre 18 et 25 nœuds. C’était instable et très fort. Le début de notre première manche ne s’est pas très bien passé mais nous avons réussi à bien remonter par rapport au bateau Normandy. Entre les deux manches, le vent a augmenté. Comme nous sommes plus à l’aise dans la brise, nous avons fait une belle deuxième manche, nous finissons troisième ! Nous étions bien en vitesse, en manœuvres et en tactique. Pour la dernière manche, nous avons fait le choix de garder le génois médium, alors que les autres ont gardé le génois lourd. L’addition de tous nos choix tactiques nous a permis de terminer troisième. Nous aurons le même équipage pour l’étape de ralliement de demain. Nous sommes vraiment motivés. Ce sera du portant donc nous allons nous amuser et nous faire plaisir. Notre objectif est de passer devant Normandy – Acerel ! »

S’inscrire à la Newsletter hebdomadaire pour ne rater aucune actu nautique !

Devenez membre rédacteur et publiez tous vos articles gratuitement sur le site.

Les dernières actus du Tour de France à la voile

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.