Nautisme info

[Vendée Globe] Gabart et Stamm à la latitude de Gibraltar

[Vendée Globe] Gabart et Stamm à la latitude de Gibraltar
novembre 13
10:34 2012

 

[13/11/2012 – 5h00] Ce n’est ni un point de passage, ni une porte, mais la latitude de Gibraltar marque une étape dans cette toute première partie de course. Toujours accroché à sa place de leader, François Gabart a été le premier cette nuit à franchir cette latitude. Avec Madère, Les Canaries et le Cap Vert devant l’étrave, le programme des prochains jours est alléchant mais il faudra, avant cela, sortir sans trop d’encombre de la complexe situation météo de ces prochaines heures.

 

Alors que l’hiver s’installe en France, les 18 solitaires vont petit à petit retrouver des latitudes plus chaudes. Peu avant minuit, François Gabart sur Macif, leader incontesté depuis samedi soir dernier, a été le premier à franchir la latitude de Gibraltar, suivi deux heures plus tard par Bernard Stamm sur Cheminées Poujoulat alors troisième au classement de ce matin mais positionné plus sud qu’Armel Le Cleac’h, deuxième sur Banque Populaire. En moins d’une journée le top 5 a quelque peu évolué, notamment avec la route très à l’ouest de Vincent Riou, qui tente de toucher le premier la dépression qui arrive. Mais à l’heure actuelle, les plus au sud et à l’est de la flotte bénéficient toujours d’un flux constant de nord et d’une quinzaine de nœuds leur permettant de filer entre 13 et 15 nœuds sur une route quasi idéale.

 

C’est désormais une flotte qui s’étale sur 215 milles qui fait route vers le sud ouest. Louis Burton sur Bureau Vallée étant situé le plus au nord, Macif le plus au sud. Mais derrière ce « paquet » un skipper retrouve des couleurs. Bertrand de Broc sur Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets navigue enfin à des vitesses supérieures à 10 nœuds. L’arrivée du vent va lui permettre d’allonger la foulée et enfin se lancer à la poursuite de Zbigniew Gutkowski sur Energa (17e à 422 milles), 132 milles devant et d’Alessandro di Benedetto sur Team Plastique (16e à 396 milles) à 158 milles. Sa collision avant le départ lui coûte cher car les conditions météorologiques ont radicalement changé sur le Golfe de Gascogne en peu de temps, le clouant de nombreuses heures au large de La Corogne. Mais l’histoire reste encore à écrire et le marin n’a pas dit son dernier mot.

 

Si Vincent Riou accepte de perdre du terrain sur le leader c’est que la raison en vaut très certainement la peine. En effet depuis hier, la route très à l’ouest de PRB se confirme, le reléguant de la 2e à la 5e place en peu de temps. Mais cette option pourrait s’avérer payante dans les prochaines heures avec l’arrivée du front qui génère à l’heure actuelle des vents de plus de 20 nœuds, alors qu’à l’est, le vent s’essouffle inexorablement. Les plus sud pourraient se retrouver ralentis, redistribuant les cartes. Les prochaines 24 heures seront donc cruciales.

 

Le Vendée Globe sur Nautisme-info : www.nautisme-info.com/vendée-globe

Suivez la course en temps réel : www.vendeeglobe.org

 

 

Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.