Nautisme info

Vendée Globe, le départ approche !

Vendée Globe, le départ approche !
novembre 08
10:40 2012



C’est devant plus de 200 journalistes, que Bruno Retailleau, Président du conseil général de Vendée, accompagné de Louis Guédon, maire des Sables d’Olonne, de Patricia Brochard, co-présidente de Sodebo et de Denis Horeau, directeur de course, a présenté mercredi les vingt skippers au complet à trois jours du départ de l’épreuve.

Après avoir rappelé à quel point le Vendée Globe, tout en restant fidèle à ses valeurs, avait pris cette année une dimension supérieure, Bruno Retailleau a tenu à préciser combien, dans le contexte économique actuel, obtenir la présence de vingt concurrents sur la ligne de départ était un résultat inespéré.

Denis Horeau précisait, quant à lui, la qualité du plateau, le niveau de préparation élevé des concurrents, le professionnalisme des équipes engagées sur cette édition 2012.

Louis Guédon, maire des Sables d’Olonne, évoquant l’histoire de la course, faisait mesurer à la salle le chemin parcouru depuis la première édition, quand Patricia Brochard exaltait l’esprit d’entreprise montré en exemple par tous ces navigateurs.

Venait ensuite la présentation de chacun dans une ambiance bon enfant, où l’on pouvait apprécier le plaisir que tous avaient de se retrouver encore une dernière fois, avant de se confronter sur l’eau dès samedi à 13h02.

Bruno Retailleau, Président de la SAEM Vendée, organisateur du Vendée Globe :

“Le Vendée Globe a pris cette année une dimension populaire supérieure. Dans le Village, ce qui m’a beaucoup impressionné, c’est cette sorte de capacité de recueillement du public. On n’a pas affaire à une file d’attente, mais à une sorte de procession. Les gens patientent tranquillement, discutent, regardent les bateaux, on les sent rêver. On les sent en osmose, il y a une forme de communion entre eux et cet événement. Il y a quelque chose de très fort qui se noue entre le public et les skippers. Les gens veulent les voir, car pour eux, ce sont des héros. Le concept de la course est très simple, tout le monde peut le comprendre. Pas besoin d’être un spécialiste pour pouvoir y accéder. Je pense surtout que c’est une très belle histoire, une légende. C’est plus qu’une compétition, plus qu’une course. C’est l’histoire d’un face à face entre l’homme et la nature. L’homme, dans ce qu’il a de fragile, mais aussi en terme d’esprit, de volonté, face à une nature très belle, immense mais terriblement dangereuse. Or, que l’on soit Français, Brésilien, Japonais, on doit pouvoir se projeter et faire cette course par procuration… D’autant plus qu’on a démultiplié, grâce au numérique, la faculté d’ubiquité des spectateurs. Grâce au site internet et aux réseaux sociaux, aux images que nous allons envoyer partout, tout autour de la planète, tout le monde pourra y accéder. De même, la course prend de plus en plus une dimension internationale. Sur les 15 chaînes qui vont passer des directs, 4 ou 5 sont des directs de chaînes étrangères. C’est une course autour du monde et c’est normal qu’elle ait une dimension planétaire.”


Sam Davies, Savéol :

“Ces trois semaines aux Sables d’Olonne furent un festival incroyable, j’ai adoré, on ne voit cette ambiance nulle part ailleurs.”


Tanguy de Lamotte, Initiatives-cœur :

“Le Vendée Globe, c’est une course globale parce qu’on fait le tour de la planète et de soi-même.”



Alessandro Di Benedetto, Team Plastique :

“J’ai vraiment hâte de partir, il nous reste encore un peu travail, on sera prêt dans deux jours…”


Bernard Stamm, Cheminées Poujoulat :

“C’est déjà une victoire d’être au départ. J’espère qu’on se retrouvera tous aux Sables à l’arrivée pour faire la fête, on va essayer de faire fumer cette cheminée !”



Kito de Pavant, Groupe Bel :

“Je souhaite à mes 19 compagnons trois mois de mer aussi super que ces trois semaines avant le départ.”



Alex Thomson, Hugo Boss :

“C’est mon troisième départ de Vendée Globe, et c’est le seul où je suis vraiment prêt. Cette énergie gagnée, je vais la mettre pour passer à coup sûr la ligne d’arrivée.”


Mike Golding, Gamesa :

“C’est important que chacun d’entre nous prenne du plaisir dans ce Vendée Globe et que l’on navigue prudemment, car c’est une longue route.”


Jean-Pierre Dick, Virbac-Paprec 3 :

“Après tous nos efforts pour être au départ, c’est comme une récompense, une belle énergie d’avoir passé ces jours aux Sables d’Olonne. Il y a surtout une incroyable cohésion avec le public.”




Partager

Articles en relation

Newsletter

Nos partenaires

Naviguez sur Picksea et découvrez une large gamme de vêtements marins et d'équipements professionnels adaptés à la croisière, la régate, la plaisance et aux loisirs nautiques.

Envie de perfectionnement, de préparer le permis hauturier ou le CRR ? Apprendre-a-naviguer est une plateforme de formations nautiques en ligne pour développer vos compétences de chef de bord.